VOUS ÊTES ICI : Accueil Nouvelles Nouvelles de Côte d'Ivoire Nouvelles de la Fondation Viatorienne de CI, Carlos Orduna - janvier 2012
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Recherche

fasaintviateur.com

Nouvelles de la Fondation Viatorienne de CI, Carlos Orduna - janvier 2012

Envoyer Imprimer PDF
ABIDJAN, le 7 janvier 2012

 

Chers Viateurs, chers lecteurs des N.F., chers amis,

Cela fait longtemps...! Pardon pour ce long silence et ce grand retard : il y avait beaucoup à faire et nous avons été bien occupés. Quelle année 2011 !

Ce 56ème numéro des Nouvelles de la Fondation Viatorienne de Côte d’Ivoire va être sûrement long. Il y a bien de la matière accumulée !

Notre dernier rendez-vous dans ce bulletin date de mai 2011. On venait tout juste de sortir de la grave crise postélectorale qui a plongé la Côte d’Ivoire dans la guerre et dans la désolation. J’en ai déjà parlé dans le n° 55.

Après ces temps troubles, un temps de calme est venu. Suite à la formation d’un nouveau gouvernement dans le pays, nous avons pu rouvrir nos écoles et continuer nos activités éducatives et pastorales, maintes fois interrompues.

Pour donner la chance à toutes les zones du pays, le Sud et le Centre-Nord, l’année scolaire a été prolongée et les examens officiels ont été repoussés au mois de septembre. Du coup, la rentrée 2011-12 a dû aussi être repoussée à la fin octobre-début novembre 2011. Et la nouvelle année scolaire a du être été découpée en deux semestres au lieu des trois trimestres habituels.

Actuellement, nous sommes sortis des soubresauts et nous avons repris la marche normale des choses. Pourvu que ça dure !

Voici quelques nouvelles résumées de la vie de la fondation pendant ces derniers mois.

 

  1. DEPART DES PERES MANUEL RUBIO, RENE DESPEYROUX, ROGER DEBAUD ET DU F. VALMONT PARENT

Après le décès brutal de sa sœur qui assurait l’assistance de ses parents, le P. Manuel RUBIO a dû quitter la Fondation pour continuer à son tour cette assistance. Revenu au mois de mars, il a quitté la Côte d’Ivoire en pleine période de crise, via le Burkina Faso. Nous profitons de ces quelques lignes pour lui dire encore grand merci pour son travail dévoué pendant tant d’années à Bouaké et pour lui souhaiter du courage dans cet important service d’assistance filiale à ses vieux parents.

Le P. René DESPEYROUX ainsi que le F. Valmont PARENT ont aussi demandé à rentrer définitivement, le premier en France et le deuxième au Burkina Faso. Une cérémonie d’aurevoir a été organisée le dimanche 5 juin 2011, à la paroisse Notre-Dame de Nazareth, pour traduire au Père René et au Frère Valmont, la reconnaissance de la Fondation pour les loyaux services accomplis durant tant d’années en terre ivoirienne, à travers nos œuvres viatoriennes et à travers leur travail dans nos maisons de formation. Des cadeaux de reconnaissance ont été offerts par la fondation aux deux Viateurs qui ont servi Dieu et la Côte d’Ivoire avec zèle et compétence durant toutes ces années.

De son côté, le P. Roger DEBAUD a quitté Ferké et est rentré en France l’été dernier pour se refaire une santé au cours de cette année et préparer de nouveaux projets.

 

  1. ENGAGEMENTS  VIATORIENS

VIATEURS ASSOCIES

Lors de sa rencontre du 1er juillet 2011 à Bouaké, le Conseil de la fondation élargi aux associés, a admis les demandes de renouvellement des engagements viatoriens présentées par neuf Viateurs associés. La cérémonie d’engagement a eu lieu le samedi 2 juillet à Bouaké (sauf le couple Dioulo et N’Guessan Bertin qui ont fait leur renouvellement en octobre 2011).

  1. a) Admission   l’engagement pour une  durée indéterminée :
  • Madame Henriette OUATTARA  (Cté Scolasticat)
  • Monsieur Bertin N’GUESSAN  (Cté Palmeraie)
  • Monsieur Gilbert GNAGBO                  (Cté Palmeraie)
  • Monsieur Philippe Néri KOUASSI KA  (Cté Palmeraie)
  • Monsieur Robert COULIBALY  (Cté NDN de Bouaké)
  1. b) Admission au renouvellement pour trois ans :
  • Madame Natdjela DIOULO (Cté. Scolasticat)
  • Monsieur Félicien DIOULO  (Cté Scolasticat)
  • Monsieur Emile KONAN  (Cté Palmeraie)
  • Monsieur Jules DOUYERI  (Cté Palmeraie)

VIATEURS RELIGIEUX

Les novices HINTIA ABOH Guy-Marc et  SORO KAFOMON Célestin ont été admis  à prononcer leurs premiers vœux  dans la Congrégation des Clercs de Saint-Viateur.

D’autre part, les Frères GNAGO Anicet et KOUAKOU N’GUESSAN Serge ont renouvelé leurs vœux pour un autre triennat.

Pour sa part, le Frère N’GUESSAN KOUAME Jean Claude a prononcé ses vœux perpétuels dans la  Congrégation.

La célébration de ces engagements religieux a eu lieu le dimanche 3 juillet 2011 à la Paroisse ND de Nazareth de Bouaké, lors d’une Eucharistie solennelle, présidée par le P. Carlos ORDUNA, Supérieur de la Fondation.

Le F François SAVADOGO de la fondation du BF et étudiant à Abidjan a fait aussi ses vœux perpétuels le 1er septembre 2011 à Banfora (BF).

A tous ces jeunes frères et à tous les Viateurs associés :

Félicitations et bonne route sur les pas de Querbes et de Viateur !

 

  1. RENCONTRE DU CCVAO A FERKESSEDOUGOU

Le 13 juin 2011, nous avons tenu à Ferkessédougou la rencontre du Comité de Coordination Viatorienne de l’Afrique de l’Ouest (CCVAO). Etaient présents les Viateurs Jean Marc PROVOST et Albert SORGO pour la fondation du Burkina Faso et Jean Marc KOUASSI et Carlos ORDUNA pour la fondation de Côte d’Ivoire.

Le point le plus important a été l’examen de la demande de la Fondation du BF du 6 février 2010, souhaitant que chaque fondation fasse désormais l’expérience d’organiser son propre noviciat.

Les divers conseils de fondation se sont appropriés cette décision et l’ont transmise au conseil provincial du Canada et au conseil de la Délégation de France. Ayant pris connaissance de cette question, le conseil provincial du Canada a demandé que l’ermitage de Boassa  soit érigé en noviciat pour le Burkina Faso. Par la suite, le Conseil Général a étudié cette question et a donné une suite favorable, tout en regrettant que « la fin de ce noviciat commun soit un pas en arrière » (cf. Lettre du 11 mai 2011).

Le CCVAO a tenu à réaffirmer qu’à son avis, cette expérience de noviciat propre à chaque fondation ne veut être un « pas en arrière » ni entraver en rien le partenariat. Aussi tient-il à rappeler qu’à l’origine de la signature de l’entente sur l’ouverture du noviciat commun, il était question d’une possible évaluation après quatre ans de fonctionnement. C’est cette évaluation qui a été faite par le CCVAO qui a conduit à cette autre possibilité. Le Partenariat existait avant le noviciat commun. Il ne faut donc pas lier nécessairement le noviciat commun et l’avenir du partenariat.

Par ailleurs, Le CCVAO s’est engagé à tout faire pour préserver le partenariat. Les études et les échanges de personnels pourront aider en ce sens. Concernant la formation des futurs formateurs des noviciats, tout sera

mis en œuvre pour que les personnes interpellées reçoivent une formation adéquate, et cela se poursuivra à travers une collaboration entre ces différentes maisons de noviciat.

 

  1. EVENEMENTS PENDANT LE MOIS D’AOÛT 2011

  • La retraite annuelle de la Communauté viatorienne, prévue du 30 août au soir jusqu’à l’après-midi du 3 septembre, au centre Nazareth de Divo a eu finalement lieu au Foyer de charité de KOTOBI. Elle a été préparée par la Commission Vie Spirituelle et Communautaire et animée par le Père Julien RAINVILLE de la fondation du Burkina Faso. Nous profitons de ces lignes pour lui dire merci de tout cœur pour ce service communautaire.
  • Compte tenu du prolongement de l’année scolaire qui a empiété sur le temps des vacances, seule la session de formation des jeunes profès a été organisée cette année. Elle a eu lieu au Foyer Jeune Viateur et a été animée par le Frère Dominicain SIDBE Semporé, du 7 au 13 août 2011, avec pour thème : « La vie communautaire religieuse ». Nous disons merci au responsable et organisateur de cette rencontre, le  Frère KOMENAN  Vincent. (Vous trouverez en annexe à ce bulletin l’évaluation faite par les participants à  cette session ; elle nous a été envoyée par le F. Vincent KOMENAN, le 29.12.11). Merci.
  • Un « camp  vocationnel » a eu lieu à ATTINGUIE, près d’Abidjan, animé par plusieurs Viateurs sous la coordination du P. Maxime GOMEZ. Une vingtaine de jeunes ont pris par à ce camp. Après ce camp, cinq demandes d’entrée au postulat ont été adressées au Conseil de la fondation par des jeunes en recherche. Des cinq demandes présentées, le Conseil a retenu celles de KOUAME Konan Oscar et YAO Kouassi Jean-Martial. Ces deux jeunes, inscrits en 1ère année d’études religieuses et pédagogiques au CELAF, ont fait leur entrée officielle au Postulat de la Palmeraie le jour de la Saint-Viateur, le 21 octobre 2011. Ils ont rejoint le postulant de deuxième année DATTE Norbert.  Nous  souhaitons  à tous les trois un bon discernement, accompagnés de leurs deux responsables : FF GNAMIEN Anatole et DJAMA Sylvanus.

 

  1. NOUVELLES DE LA RENTREE SCOLAIRE 2011-2012

L’organisation tardive des examens, à cause de la crise postélectorale qui a duré plus de quatre mois, a eu un impact négatif sur les résultats scolaires de l’année 2010-2011. Heureusement, et malgré une année scolaire très perturbée, les élèves de nos établissements viatoriens, bien encadrés par des enseignants responsables et dévoués, sont restés au-dessus de la mêlée. Pour preuve, voici les pourcentages de réussite aux examens officiels :

  • CEPE (entrée en 6ème) : St Viateur Bouaké : 100 %. Moyenne nationale : 58 %.
  • BEPC:
  1. Saint-Viateur Abidjan: 193/226 = 85, 40 %
  2. Saint-Viateur Bouaké : 31/60 = 51,67 %
  3. Saint-Charles Lwanga Ferké : 47/141 = 33,33 %.
  4. Moyenne Enseignement Catholique : 42,06%.
  5. Moyenne nationale : 17,80 %.
  • BAC :
  1. Saint-Viateur Abidjan : 150/177 = 84,74 %
  2. Saint-Viateur Bouaké : 43/70 = 61,43 %
  3. Saint-Charles Lwanga Ferké : 63/196 = 32,14 %
  4. Moyenne Enseignement Catholique : 47,74%
  5. Moyenne nationale : 20,59 %.

Le succès de nos élèves a fait que de nombreux parents veulent inscrire leurs enfants chez les Viateurs, surtout en Sixième, Seconde et Terminale.

Heureusement aussi pour nos établissements de Bouaké et de Ferké, cette année, pour la première fois depuis dix ans, ils ont reçu des élèves boursiers affectés l’Etat, ce qui a augmenté considérablement les effectifs ; pourvu que l’argent arrive en temps voulu !

Voici quelques chiffres reflétant le nombre d’élèves: (sauf erreur ou omission)

Saint-Charles Lwanga de Ferkessédougou

Total 1er cycle : 515

Total Second cycle : 327

Grand total : 842 élèves

Saint-Viateur de Bouaké

Maternelle : 106

Total Primaire : 611

Total 1er cycle : 383

Total Second cycle 231

Grand total : 1.225 élèves

Saint-Viateur d’Abidjan :

Total 1er cycle : 971

Total Second cycle : 505

Grand total : 1.476 élèves

Total élèves viatoriens en Côte d’Ivoire : 3.543 élèves

 

  1. VISITE PASTORALE DE NOS SUPERIEURS MAJEURS

Plusieurs fois reportée à cause de la situation socio politique en Côte d’Ivoire, nous avons pu enfin avoir la visite, tant attendue, de nos supérieurs majeurs.

En effet, le 5 décembre 2011, nous avons accueilli à l’aéroport international d’Abidjan les Pères Mark FRANCIS, Supérieur Général des CSV, et Pierre DEMIERRE, Supérieur de la Délégation CSV de France. Ils sont restés parmi nous une dizaine de jours, qu’ils ont mis à profit pour rencontrer la presque totalité des Viateurs de la fondation, individuellement et en communauté. Des rencontres ont eu aussi lieu avec les responsables des œuvres viatoriennes, avec le Conseil et avec le Supérieur de la fondation.

Lors de leur passage à Abidjan, les Viateurs de cette ville (37/40) se sont donnés rendez-vous à la Palmeraie, le dimanche 11 décembre 2011, pour un dialogue en profondeur avec nos hôtes sur le présent et sur l’avenir de la fondation, et pour le partage d’un repas fraternel.

Nous avons constaté à travers nos échanges l’estime de la communauté viatorienne internationale pour la fondation viatorienne de Côte d’Ivoire, et nous avons senti que notre fondation, avec son histoire longue de 57 ans, avec ses œuvres et ses plus de 60 Viateurs, religieux et associés, même si elle est toujours en construction, a atteint un degré de maturité qui demande à franchir une nouvelle étape. Celle-ci sera marquée par l’entrée en vigueur du nouveau statut de VICE DELEGATION, par la nomination, en mai prochain, d’un frère africain comme nouveau Supérieur et par la mise en place de nouvelles structures pour l’animation de la communauté viatorienne, qui demanderont une implication plus forte de nous tous,  surtout des Viateurs associés. Tout cela constitue pour nous un défi et ouvre de nouvelles perspectives d’avenir pour les Viateurs et pour la mission viatorienne en Côte d’Ivoire.

Voici les impressions du P. Pierre Demierre à propos de cette visite, exprimées dans le bulletin de Nouvelles de la Délégation de France, N° 59 :

« Le voyage effectué en compagnie du P. Mark FRANCIS, Supérieur général, du 5 au 14 décembre 2011, restera marqué dans ma mémoire. Dernier d'une série de quinze environ, il vient conclure les visites que j'ai appréciées tout au long de mes mandats successifs.  

L'objectif de ce périple était de préparer la mise en place d'un supérieur de Vice-Délégation. Il a fallu revenir sur la période passée et argumenter le pourquoi du report de cette échéance. J'ai eu l'impression de vivre un "passage" pour faire advenir une gouvernance par un religieux Africain. Cela fait ma joie.

Nous avons aussi invité les Viateurs à se réapproprier le statut de la Vice Délégation et à dialoguer pour décrire le profil attendu du futur supérieur. Nous avons pu parler un langage de vérité et nous sommes revenus sur l'expertise de l'audit comptable, sur l'Association, les œuvres, le partenariat avec la Fondation du Burkina-Faso. Un échange s'est instauré avec le conseil au sujet des biens immobiliers de la Fondation. Nous voudrions voir se normaliser, par des actes notariés, certains lieux d'implantation. Et le mot qui traduit le mieux ce temps est "ESPÉRANCE".

 

      7. NOUVELLES RECENTES DES COMMUNAUTES VIATORIENNES DE CÔTE D’IVOIRE

  • Communauté viatorienne du Foyer-Noviciat – Bouaké
    • Trois Viateurs religieux : P. Ernest GOUDJINOU, supérieur de la communauté et vicaire à N.D. de Nazareth ; Fr. Léandre KPLE, recteur du Foyer « Jeune Viateur » et Fr. Jean-Pierre AMANI, à l’accueil au Foyer JV et intendant à la communauté. Et deux novices de la 2ème année en stage à Saint-Viateur de Bouaké (ABA AMANFOU F. A. de Toussaint) et à Ferké (BANDAMA K. Ghislain).
    • Malgré l’absence de novices de 1ère année, il y a un groupe de personnes qui viennent régulièrement prier avec la communauté et certaines sont intéressées à l’Association.
    • L’équipe dirigeante du Foyer J.V. et les employés se battent pour satisfaire les clients afin qu’ils soient dans les meilleures conditions de travail. Certes, il y a des revendications des employés mais l’équipe essaie de les satisfaire malgré ses nombreuses charges.
  • Communauté viatorienne de la Paroisse N.D. de Nazareth – Bouaké
    • Trois Viateurs religieux : P. Jean-Marc KOUASSI, curé de la paroisse, supérieur de la communauté et économe ; Fr. Xavier FLAN GOUEU, étudiant en Sciences informatiques à ITA, intendant et catéchiste à la paroisse ; le Fr. Narcisse MOBIO, étudiant en Sciences informatiques, engagé dans la commission catéchèse de la Paroisse.
    • Deux Viateurs associés : M. Jean-Paul TOURE, ministre extraordinaire de la communion ; M. Robert COULIBALY, catéchiste et responsable de CEB. Quatre pré associés.
    • En plus des messes dans les villages, nous avons les ministres extraordinaires de l’Eucharistie qui font un grand travail : ils vont dans les autres villages pour donner la communion après avoir animé une célébration de la Parole.
    • Des réaménagements ont été faits dans la résidence communautaire. Il y a maintenant quelques chambres disponibles pour accueillir les hôtes.
  • Communauté viatorienne du Collège Saint-Viateur de Bouaké
    • Cinq Viateurs religieux : Fr. Vincent KOMENAN, professeur de philosophie au Collège et responsable de l’entretien ; P. Léon DESBOS, économe du collège et de la communauté locale, est aussi au service de la communauté chrétienne de N’Gattakro ; Fr Barthélemy KOUASSI, D.G. du collège ; Fr. Wilfried HOUESSINON, supérieur de la communauté locale, Directeur du Primaire et de la Maternelle et responsable de l’intendance ; Fr. Maurice KOUADIO, aumônier, professeur d’anglais au collège et responsable de la liturgie. Un novice en stage : F. ABA de Toussaint.
    • Viateurs associés : M. AMOAKON Augustin, animateur de la communauté viatorienne locale ; Mme AMOAKON Elisabeth, enseignante au préscolaire. Tous les deux font partie de l’Association « Les amis des malades et des prisonniers » et animent le Centre « La Visitation » - Maison des Bébés, pour l’accueil des bébés et la réinsertion de jeunes démunis.
    • La  priorité d’année de la communauté : La vie communautaire : témoignage de vie évangélique.
    • Les Viateurs se donnent les moyens suivants dans leur projet de vie: « Présence assidue à toutes nos rencontres. Evaluation de notre Projet de vie à mi-chemin. Partage de l’évangile de saint Jean. Rencontre de la Communauté viatorienne le 1er jeudi de chaque mois et de la Communauté religieuse le 3ème jeudi du mois. Le dernier vendredi du mois, la Communauté viatorienne célèbre l’Eucharistie à la « Maison des bébés ». Nous soulignerons en particulier les dates importantes, notamment les anniversaires, pour la vie de chaque Viateur. »
  • Communauté viatorienne de Ferkessédougou
  • Trois religieux : P. Jean-Didier SOHOTODE, Supérieur de la communauté et D.G. du Collège ; le Fr. François KOYE, professeur de musique et aumônier du collège ; le Fr. KOUA Darius Honorat, professeur d’Histoire - Géographie. Un novice en stage : F BANDAMA Ghislain, catéchiste à la paroisse Sainte-Trinité. Un jeune, professeur de philosophie au collège, est en cheminement vocationnel avec la communauté. Deux Viateurs associés : MM. CAPO CHICHI Eustache, D.E. du 1er cycle et KONATE Marcel D.E. du 2nd cycle. Cinq pré associés cheminent vers l’association. Parmi eux, le couple SILUE vient d’être admis, le 26/12/11, à l’engagement de Viateurs associés.
  • La rentrée s’est effectuée le 08 novembre 2011.
  • Le 07 et le 08 décembre la communauté a accueilli les supérieurs majeurs : le Supérieur Général et le Supérieur Délégué de France. Pendant leur séjour ils ont rencontré les membres de la Communauté viatorienne et ils ont présidé la messe de rentrée.
  • Le collège est en plein chantier : le 1er pavillon du 2nd cycle (six salles de classes sur deux niveaux) est presque fini (réalisé avec le concours du Fonds d’Action Saint-Viateur et le soutien financier de Bolloré Africa Logistics). La construction du château d’eau avance très bien et on a pu trouver l’eau sur place. Le Rotary Club a fait don de 250 tables-bancs pour le 2nd cycle.
  • Communauté viatorienne de la Riviera - Palmeraie
  • Composée de 11 Viateurs religieux, et un autre (F Jean Claude NGUESSAN) étudiant au TOGO ; 11 Viateurs associés et trois postulants qui vaquent normalement à leurs occupations : les étudiants (au CELAF et à l’Institut de Théologie, à AGITEL) sont assidus aux cours et les Viateurs engagés dans la vie du collège s’acquittent avec dévouement de leurs tâches respectives.
  • La rentrée s’est faite correctement le 8 novembre 2011. Nombre d’élèves : 1.475.
  • Il y a des évènements qui nous ont fortement marqués : le rappel à Dieu du papa de M. Philippe Néri et de la maman du P. Carlos Orduna, supérieur de la Fondation et D.G. du Collège Saint-Viateur. Le décès de notre employée Mme ABOA Gisèle, qui fut inhumée le jeudi 15 décembre, déclaré férié. Nous avons avec nous le frère du F. Anatole, responsable des postulants, qui récupère d’une blessure à la jambe.
  • Nous avons reçu la visite de nos Supérieurs majeurs : le Supérieur Général et le Supérieur Délégué de France avec qui tous les Viateurs d’Abidjan ont eu une rencontre très intéressante.
  • Nous avons accueilli aussi la sœur et les nièces du P. Carlos Orduna, qui ont fêté avec nous la Noël et la Nouvelle année.
  • Communauté viatorienne du Scolasticat à la Riviera-Bonoumin
  1. Composée de 11 Viateurs religieux à Abidjan et 5 autres, étudiants au TOGO et au GHANA ; 7 Viateurs associés et trois pré associés.
  2. Deux formateurs, les PP Augustin KONE et Javier MARTINEZ.
  3. Sept Viateurs étudiant au « CELAF Institut », dont deux en Deug II, trois en Licence et deux en Master, un autre étudiant en Philosophie à l’UCAO et un étudiant à l’INJS en cours de vacances.
  4. Cinq autres Viateurs aux études à l’étranger : trois à Lomé (Togo), en espagnol, histoire-géographie et lettres modernes ; deux à Accra (Ghana), en anglais.
  • Activités :
  1. La mise en route de la C.P.V.  (Communauté de préparation à la vie) qui a commencé ses activités.
  2. La Commission de Vocations qui a eu déjà deux rencontres avec des jeunes en recherche vocationnelle.
  3. Animation de la catéchèse dans différentes paroisses de la zone.
  4. Participation au repas fraternel avec la communauté de la Palmeraie.
  • Les nouvelles des Viateurs étudiants au Togo

Compte tenu des troubles et du désordre de l’Université Ivoirienne ces dernières années de crise, et des troubles à l’Université de Ouaga, la fondation viatorienne de Côte d’Ivoire avait fait l’option d’envoyer ses étudiants à l’Université de Lomé (TOGO). Mais les troubles ont aussi gagné cette université qui est actuellement fermée. Une véritable contamination…

Voici l’analyse de la situation faite par nos 4 Viateurs étudiants présents à Lomé et accueillis par les Frères de l’Instruction Chrétienne et par les Frères des Ecoles chrétiennes :

« L’Université togolaise connaît quelques problèmes non négligeables, à savoir :

  1. Nombre pléthorique d’étudiants, amphis exigus, salles de cours petites et inadaptées, manque criard d’enseignants spécialisés, formation de plus en plus au rabais.
  2. Le système L.M.D., à la pratique, semble très inadapté aux réalités universitaires togolaises :
  • Difficulté évidente de valider les Unités d’Enseignement et de capitaliser les crédits car aucune session de rattrapage pour se racheter.
  • Aucune des deux promotions sortantes de candidats à la licence LMD ne s’est vu délivrer le diplôme.
  1. Inquiétude d’ordre pédagogique et économique de la part des étudiants togolais qui crée ou créera constamment un environnement de troubles et de revendications sporadiques incessantes. »

DERNIERE MINUTE , depuis  le TOGO :

Lettre du F. Jean-Claude KOUAME :

« Nous sommes rentrés à Lomé ce jeudi 05 janvier autour de 9h.Le voyage s'est bien effectué et nos Communautés respectives vont bien.

En ce qui concerne le campus, selon les dires, les négociations sont toujours en cours entre autorités académiques, gouvernementales et étudiants. Nous attendons sa future réouverture dans l'espérance et la patience.

Tous nos meilleurs Vœux pour 2012 et vous remerciant tous pour l'accueil en Communauté à Abidjan et à Bouaké. »

Lettre du F. François MILIN, Supérieur des F.I.C. :

« Du côté de l’Université, rien n’a semble-t-il  avancé durant la semaine. Cela devient un peu inquiétant et les appels au calme se multiplient, même si apparemment tout est calme !!! L’aumônerie des Etudiants, dirigée par les frères de la Communauté de Saint-Jean, nous invite jeudi soir à une veillée de prière « lumière pour la paix ». Leur message est clair : « nous n’avons pas de moyens humains pour intervenir dans cette affaire, prenons le temps de la prière pour que des solutions soient avancées et acceptées de tous !! » Bien cordialement. F. François Milin.

 

       8. ASSEMBLEE GENERALE DE LA COMMUNAUTE VIATORIENNE DE CÔTE D’IVOIRE

26, 27 et 28 Décembre 2011 au Foyer « Jeune Viateur » de Bouaké

Lundi 26 : l’Assemblée à démarré le à 19H avec le repas du soir. A 20H15 c’est le mot d’ouverture de la part du Supérieur de la Fondation, le P. Carlos Orduna, suivi des Nouvelles des Communautés : 10 minutes par Communauté. Les différents porte-paroles ont apporté la nouvelle écrite et déposée ensuite au secrétariat. A 21H30, sur place, nous avons fait la Prière du soir animée par la Communauté du Collège Saint-Viateur de Bouaké.

Mardi 27 : A 7H et à la chapelle du Foyer nous avons eu la Prière de Laudes animée par la Communauté du Scolasticat, suivie du petit déjeuner.

A 8H15 nous avons entamé l’étude et l’appropriation des Textes régissant la Vice-délégation. Le Conseil de la Fondation avait demandé à quatre Viateurs : P. Augustin Koné, P. Jean Marc Kouassi, P. Ernest Goudjinou et M. Yéo Jules de préparer chacun quatre articles et de les présenter à l’assemblée. Pendant 20 mn, chacun a exposé les aspects les plus importants, voire les nouveautés, de chaque article.

Après l’exposé, 5mn pour les questions. Mais, étant donnée l’importance de cette étude, nous avons débordé de 30 minutes le temps prévu par le modérateur, M. Yao Philippe. Beaucoup des questions sont restées encore en suspens. A chaque Viateur maintenant d’approfondir en communauté l’ensemble du statut pour bien se l’approprier.

Après une pause de 15 mn nous avons entamé l’étude des questions pour le Chapitre général de juillet 2012 à Rome. Chaque participant a reçu un dossier avec l’horaire, le groupe de travail et les questions à étudier par chaque groupe. Avant d’aller en carrefour, le secrétaire de séance, P. Javier Martinez, a expliqué la méthodologie pour l’étude des questions du Chapitre conformément aux directives du Conseil Général ; après quoi, chaque participant a rejoint son groupe.

Le Fr. Kouadio Sylvain, membre de l’équipe ad hoc et coordonnateur de l’assemblée, a donné quelques directives pour le bon déroulement des carrefours dont voici la teneur :

  • Pendant le travail en carrefour, chaque groupe s’organise pour traiter les questions et préparer la mise en commun. Chaque groupe aura à choisir un modérateur et un secrétaire.
  • Pour la mise en commun, prière de respecter le canevas proposé par le Conseil Général. Chaque groupe disposera d’une demi-heure pour présenter le travail et faire adopter les questions par l’Assemblée.
  • Le secrétaire de chaque groupe aura à déposer les réponses aux questions traitées au Secrétariat.
  • Veuillez RESPECTER au maximum le temps imparti pour chaque activité.
  • Soyons EFFICACES et PRECIS dans nos interventions.

A 12H, nous avons fait une pause pour le repas et pour le repos et, à 15H, nous avons repris les carrefours jusqu’à 17H. Après, l’horaire prévoyait un temps libre pour finir le travail en carrefour et préparer la mise en commun.

A 18H, la Messe animée par la Communauté N-D de Nazareth et présidée par le P. Javier Martinez. Après le repas à 19H, nous avons eu quartier libre pour que chaque secrétaire puisse peaufiner son compte-rendu pour le lendemain.

Mercredi 28. A 7H nous avons commencé la journée par la Prière de laudes animée par la Communauté de Ferkessédougou, suivie du petit déjeuner. A 8H nous avons entamé la mise en commun du travail des carrefours.

Le temps prévu pour chaque groupe était d’une demi-heure mais, compte tenu de l’importance de cette étude et de l’engouement que le débat suscitait au fur et à mesure, nous avons débordé largement le temps imparti à chaque groupe, à tel point que la Messe, prévue pour 12h30, a été reportée. On a laissé à chaque communauté le soin de voir le moment opportun pour la célébration.

La plupart des questions, après parfois d’intenses débats et même des reprises des rédactions, ont été approuvées par une grande majorité.  

 

      9. ELECTION DU DELEGUE AU CHAPITRE GENERAL

A la fin de cette Assemblée, nous avons procédé à l’élection d’un délégué au Chapitre Général et de son suppléant (Rome, juillet 2012). A ce propos, la question de savoir pourquoi il fallait élire un seul délégué et non pas deux délégués, a été posée. Le Supérieur de la fondation a expliqué que le futur supérieur de la Vice-délégation sera membre de droit au prochain Chapitre Général. Il a été argumenté que cela n’était prévu nulle part dans notre législation. Le Supérieur de la fondation a expliqué que lors de leur récente visite, les Supérieurs Général et le Délégué de France ont donné cette indication de façon claire et précise et qu’il était bon de la suivre. On est donc passé à l’élection d’un délégué.

L’élection du délégué au Chapitre Général, en la personne du Fr GNAMIEN DJABIA Anatole-Camille, et de son suppléant, en la personne du Fr HOUESSINON Wilfried, on mit fin à une matinée d’intense et fructueux travail.

CONCLUSION DE L’ASSEMBLEE : Le Supérieur de la fondation a pris la parole pour clore l’Assemblée, remercier le Comité ad hoc pour son travail de préparation et d’animation, pour remercier tous les Viateurs pour leur enthousiasme dans le travail et dans la participation, pour leur souhaiter une bonne année 2012 en terminant par la prière et par l’envoi en mission.

Après un repas fraternel, les Viateurs de C.I. ont pris le chemin de retour vers leurs communautés respectives.

 

        10. NOMS PROPRES

  • Pour ce qui est de Saint Viateur d’Abidjan, il faut noter le décès de Mme María Díez de Orduna, la maman du P. Carlos Orduna, décédée le vendredi 11.11.11, à l’âge de 95 ans, à Madrid. Paix à son âme ! Le P. Carlos a pu se rendre en Espagne et arriver à temps pour accompagner spirituellement sa mère pendant les deux derniers jours de sa vie. Ce fut pour lui, malgré la douleur de la séparation, une expérience spirituelle édifiante, une belle mort, une catéchèse vivante. A son retour, des condoléances « à l’africaine » ont été présentées par de nombreuses délégations venant de la communauté, du Collège, de la Paroisse Saint-Viateur, du diocèse. Une messe solennelle de requiem, présidée par le P. Carlos, fut organisée par la Paroisse Saint-Viateur sur l’esplanade du Collège, le 18 décembre 2011, en présence du Cardinal Bernard AGRE. Le P. Carlos profite de ce bulletin de nouvelles pour dire à tout le monde, d’ici et d’ailleurs, un grand merci pour tous les gestes et pour les nombreux messages d’amitié et de compassion reçus en ces moments douloureux. Il remercie aussi la Communauté viatorienne de C.I. et la Paroisse st.Viateur pour l’accueil réservé à sa sœur Pilar et à ses deux filles, Paz et Paola,  qui ont  eu la joie de partager les fêtes de Noël  et du nouvel an avec nous, oubliant ainsi un peu l’absence de notre maman.
  • Pendant le séjour du P. Carlos en Espagne, le décès du F. Pablo CANO, qui avait travaillé de longues années en Côte d’Ivoire, est survenu  le 25.11.11, dans la ville de Valladolid. Le P. Carlos a pu représenter la Fondation de Côte d’Ivoire lors de ses obsèques qui ont eu lieu le 26 novembre 2011 dans cette même ville. De nombreux anciens élèves ont fait parvenir des messages de condoléance.
  • D’autres Viateurs de Côte d’Ivoire ont aussi été éprouvés en cette même époque par le départ de leurs êtres chers. Nous signalons les décès suivants : le papa de M. KOUASSI Philippe Néri, Viateur associé ; le petit frère et ensuite la maman du Fr KOMENAN Vincent, le frère aîné du F. KPLE Léandre, la maman du Fr KRA Désiré, la tante du P. Augustin KONE, le grand-père du Fr. Darius KOUA et la grand-mère du Fr. HINTIA Guy-Marc. La Communauté viatorienne de C.I. s’est mobilisée pour accompagner tous ces Viateurs dans la prière et dans la douleur. Que le Seigneur accueille tous ces êtres chers dans sa demeure de paix et de bonheur, et que ceux-ci intercèdent pour nous !

 

      11. MERCI AU FONDS D’ACTION SAINT-VIATEUR (FASV)

Je voudrais terminer cette feuille de Nouvelles en disant un merci spécial au FONDS D ACTION SAINT-VIATEUR (FASV) (France), qui continue de manifester sa solidarité avec la Côte d’Ivoire par l’envoi annuel des conteneurs chargés de matériel pédagogique, éducatif, sanitaire etc. pour appuyer les œuvres viatoriennes mais aussi d’autres œuvres sociales en C.I.

Le 6 décembre nous avons reçu deux conteneurs, l’un de 20 et l’autre de 40 pieds. Toutes les marchandises ont été distribuées à leurs destinataires à travers la Côte d’Ivoire. Et aujourd’hui même, 7 janvier 2012, sont sortis du port deux autres conteneurs de 40 pieds chargés de meubles pour l’équipement des bureaux de la nouvelle construction du second cycle du Collège Saint Charles Lwanga de Ferké, grâce à un don et au financement de la Société de Distribution Internationale (Optorg-Tractafric).

Au nom de tous les bénéficiaires, je voudrais dire un merci spécial aux organisateurs de cette aide, notamment MM Gérard VELU et Pierre FREGEAC, merci à tous les membres du FASV et à toutes les personnes, organismes et entreprises qui participent au financement de ces actions à haute portée sociale. Et tout particulièrement au Groupe BOLLORE / Bolloré Africa Logistics qui soutient le Fonds d’Action Saint-Viateur et finance la construction de Ferké dont l’inauguration est prévue pour février prochain, à une date qui vous sera bientôt annoncée par le Conseil de la fondation, et sous le parrainage et en présence de hautes autorités civiles et religieuses.

Carlos ORDUNA, csv

Supérieur de la fondation CSV de C.I

 

A N N E X E

SESSION JEUNES PROFES – 2011 : EVALUATION

 

1. Qu’est-ce que vous a apporté le thème de cette année ?

Cette session a permis une meilleure compréhension de la vie religieuse notamment un éclaircissement sur les quatre (4) P (Parole de Dieu, Prière, Partage et la fraction du Pain).

En un mot, il s’est agit de revenir sur les fondamentaux et l’essentiel de la vie religieuse. Il s’est agit d’une interpellation sur ‘essentiel de notre état de religieux et de la vie fraternelle en nous fournissant les moyens pour vivre une vie communautaire. Du coup nous avons pris conscience de notre état de vie et raviver notre élan religieux par l’importance de l’écoute de la Parole de Dieu dans la vie du religieux.

Nous avons aussi découvert l’importance de la vie fraternelle dans notre Constitution et notre conscience a été éveillée sur les exigences de la vie de religieux.

 

2. L’animateur a-t-il été à la hauteur de vos attentes ?

Vraiment, l’animateur a été à la hauteur. Il nous a parlé comme un père à ses enfants en trouvant les mots justes pour décrire les maux dont souffrent nos communautés et en faisant usage de notre Constitution par une animation simple et consistante. C’est un homme d’expérience qui nous a donné beaucoup de conseils. Il a apporté un souffle nouveau aux jeunes que nous sommes. Par ailleurs il était présent dans nos divers services.

 

3. Que proposeriez-vous par rapport aux insuffisances de la session de cette année ?

Il y aurait lieu d’établir un budget clair et exhaustif de la session qui tienne compte de tous les paramètres de l’organisation comme le transport aller-retour des frères et une boîte à pharmacie. Sans doute que la session à Abidjan au lieu de Bouaké réduirait les frais notamment de transport. Toutefois nous proposons de mettre sur pied un comité d’organisation pour un encadrement plus efficace et prévoir une sortie. Nous demanderons plus de sérieux au niveau des frères et surtout de la commission en charge de la session pour le respect du planning et du programme quand bien même celui-ci est aéré et léger.

Enfin, nous souhaitons disposer des informations relatives à la session plus d’une semaine avant la date.

 

4. Selon notre Constitution « Notre travail apostolique portera d’autant plus de fruit que, par notre vie personnelle et communautaire, nous témoignerons de la priorité de l’Evangile dans la formation de l’homme et la construction du monde » (Art. 10 §2) Comment cela peut-il se traduire concrètement dans un projet de vie communautaire ?

Pour traduire ce volet dans notre projet de vie communautaire, il est nécessaire d’avoir une assise personnelle et communautaire sur les 4 P (Parole de Dieu, Prière, Partage et la fraction du Pain) et les prendre en compte dans le projet de vie en ayant pour priorité par exemple : « Le partage de la Parole au service du renforcement des liens fraternelles. »

Il y aurait lieu de faire une évaluation sérieuse des priorités d’année. Notre priorité, en majorité étant les études, nous souhaiterions l’intégration de l’étude des saintes Ecritures.

 

5. En tant que jeune profès, comment puis-je contribuer « à l’unité et à la cohésion du Corps du Christ » (Cf Constitution N°4) à travers la vie de ma communauté locale ?

Je peux contribuer à la cohésion du Corps du Christ en restant fidèle au projet de vie, par la pratique régulière de l’oraison, la participation à l’Eucharistie, le respect des exigences communautaires, la reconnaissance de nos priorités et la fidélité à notre choix de vie. Le temps de prière et la lecture personnelle pourraient donc nous aider. Il est par ailleurs bon de retenir l’attention aux frères, de vivre dans la franchise et la confiance réciproque. Il y a lieu d’être tolérant et patient dans la communauté. Toutefois, il faudrait noter que le titre d’aîné ne doit pas servir pour brimer le jeune profès.

 

6. Comment concevez-vous l’autorité dans la communauté locale et dans la communauté viatorienne pour que l’une et l’autre soient « témoin vivant de la Parole de Dieu » ?

L’autorité doit être perçue comme un service pour ses frères et non un pouvoir qui oppresse et humilie ses frères. Elle doit s’exercer avec humilité afin de ne pas générer un fossé entre celui qui l’exerce et ses confrères. Il y aurait lieu d’éviter le cumul des charges ou responsabilités.

 

7. Que proposeriez-vous comme thèmes, lieux et aménagements pour la session de l’année prochaine ?

Les propositions de thèmes sont les suivantes :

-       Etude approfondie de nos Règles et la Constitution viatorienne

-       La correction fraternelle

-       Le service d’autorité et l’obéissance

-       Les nouvelles normes liturgiques ou la liturgie

-       Les conseils évangéliques dans le contexte de la mondialisation

Cette session pourrait se tenir au scolasticat où il y a une forte concentration de jeunes profès quand un groupe verrait bien la session se tenir à Ferkessédougou.

Comme aménagements il y aurait lieu de revoir le budget alloué à la session, la contribution des participants, les déplacements, prévoir une sortie détente et aérer le programme.

 

Vincent KOMENAN, c.s.v.

Responsable de la Commission de la Formation

 

 

eburneo.com

eburneo.com FONDS d'action eburneo

Partager

AddThis Social Bookmark Button

Œuvres soutenues

Oeuvres soutenues par le Fonds d'Action Saint-Viateur en Côte d'Ivoire

Le Fonds d'Action Saint-Viateur Eburneo apporte son soutien, sous des formes diverses (financement de projets ; maîtrise d'oeuvre ; collecte, fourniture et transport de dons en nature ; transfert et remise de fonds sans frais ; subventions, bourses ; assistance technique, missions d'experts etc...), aux établissements, institutions, organismes et œuvres suivants :

> Ecoles, Collèges et Lycées Saint-Viateur d'Abidjan, Bouaké et Ferké (Charles Lwanga) ;
> Foyer Jeune Viateur à Bouaké ;
> Etablissements Don Bosco (Salésiens), Champagnat (Maristes), Sainte-Elizabeth (Filles de la Croix) de Korhogo
> Collège de filles de Béoumi (Soeurs de La Providence, avec le Foyer de filles de Marcory, le Centre Chappoulie de Yopougon et le Foyer de filles de Bongouanou) ;
> CERAP-INADES (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix) (Jésuites) et ASMU (Action sociale en milieu urbain, avec les Xavières) à Abidjan ;
> Centre de rééducation fonctionnelle Don Orione et Centre Culturel Catholique de Korhogo (Xavières) ;
> Centre de santé mentale Jubilé de Korhogo (Filles de la Croix) ;
> Orphelinat Le Bon Samaritain à Katiola ;
> Hôpital général et de santé mentale Saint-Camille à Bouaké (Grégoire Ahongbonon avec LACLEF) ;
> Maison des Bébés - Amis des malades (Elizabeth et Augustin Amoakon) à Bouaké
> Caritas de Notre-Dame de Nazareth et de Saint-Paul de Gonfreville à Bouaké, de Saint-André Kagwa à Bouna et de Sainte-Odile à Bondoukou ;
> Foyer de filles Clair Logis, Maison de l’Enfance, Centre Solidarité Action Sociale avec Orphelins Enfants Sida (OSI), Monastère et Centre de santé - maternité Sainte-Marie Oliénou (Bénédictins) à Bouaké ;
> Dispensaire, école et projet spiruline de Raffierkro ;
> Ecoles et centres d'apprentissage des Soeurs de Saint-Joseph (Taabo et Tiassalé) ;
> Société de l'Apostolat Catholique - Pallotins (Notre-Dame de la Paix, Yamoussoukro et Grand-Béréby) ;
> Saint-Philippe à Abobo (Jésuites et Xavières) ;
> Société des Missions Africaines (SMA) ;
> Pères Blancs
                    et tant d’autres...

Liens

Ambassade de Côte d'Ivoire en France
www.ambassadecotedivoire.fr
 
Ambassade de France
en Côte d'Ivoire

www.ambafrance-ci.org

_________



Le Fonds d'Action Saint-Viateur soutient les oeuvres ivoiriennes des :

 Clercs de Saint-Viateur
http://www.querbes.org
http://csviator.info
http://viateurs.fr


Soeurs de la Providence
http://soeursprovidence49.cef.fr

Xavières
www.xavieres.catholique.fr/-La-Xaviere-.html

Jésuites
www.jesuites.com/missions/hors_frontiere/lettre.htm

CERAP-INADES
www.cerap-inades.org

Salésiens
www.salesien.com
donboscoafo.org/sdbci


Maristes
www.maristes-france.org/spip218

Marianistes
www.marianistes.com/v5/index.php

Missions Africaines SMA
www.missions-africaines.net

Pères Blancs
http://peres-blancs.cef.fr
www.africamission-mafr.org


Filles de la Croix
www.fillesdelacroix.net

Soeurs de Saint-Joseph
http://stjosephlyon.org

Foyers Clair Logis
www.claireamitie.org/index.htm

Bénédictins de Bouaké
www.encalcat.com/les-fondations_36.php
bouakeolienou.centredesante.over-blog.com

Société de l'Apostolat Catholique (Pallotins)
www.ndpbasilique.org/accueil.php
www.pallotti-sac.org


Centre Solidarité Action Sociale Bouaké (OSI)
http://osi.bouake.free.fr/?-Centre-Solidarite-Action-Sociale-

Association Raffierkro
http://raffierkro.org/album.html