VOUS ÊTES ICI : Accueil Le FASV Les assemblées générales Assemblée Générale 2009
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Recherche

fasaintviateur.com

Assemblée Générale du samedi 27 juin 2009 - Paris

Envoyer Imprimer PDF

 

Assemblée Générale du samedi 27 juin 2009

 

Spéciale 10ème anniversaire du FASV

L’Assemblée Générale du Fonds d’Action Saint-Viateur (FASV) se tient à 17h30, 214, rue Saint-Maur à Paris -10ème. Nous remercions Meg Morley et Jean-Michel Grèzesde leur accueil et de leur hospitalité.

I – Vérification de la liste des présents et des mandants

Les membres du bureau vérifient la liste des présents et des mandants. Après pointage, Jean-Michel Grèzes, Secrétaire général du FASV, constate et annonce que 127 membres du Fonds d’Action Saint-Viateur sont présents ou représentés (voir liste d'émargement des présents et registre des mandats).

Pierre Frégeac souhaite la bienvenue aux membres participants et mentionne quelques messages de nombreux excusés pour cause d’obligations diverses et, le plus souvent, de distance, de Jacques Malençon à Bernard Dumortier par exemple. Il souligne la présence de Paul Sia, Expert-comptable auprès de Christian Laplane, du Cabinet Dauge & Associés, Commissaire aux comptes du FASV.

II – Introduction

Sur proposition de Jean-Michel Grèzes, Gérard Vélu préside et conduit l'Assemblée Générale. Jean-Michel Grèzes est désigné secrétaire de séance.

Gérard Vélu remercie l’ensemble des membres du Fonds d’Action Saint-Viateur de leur engagement, de leur soutien et de leur fidélité, en ce 10ème anniversaire, et, en particulier, tous ceux qui, au-delà de leur cotisation personnelle, ont collecté des fonds ou fourni des dons en nature en faveur des structures soutenues en Côte d’Ivoire, dont le nombre est croissant.

Il informe préalablement l’assemblée que, si le conseil d’administration en 2008 est bien resté conforme aux dernières désignations de l’AG du 2 juillet 2008, les décisions dudit conseil, lors de sa réunion du 4 mars 2009, ont conduit ce dernier à un remaniement technique préalable à un projet de professionnalisation et d’élargissement qui sera soumis à la présente AG.

2

Concrètement, pour faire face à la fois à des contraintes d’organisation et personnelles, tout en saisissant l’opportunité de favoriser le développement et l’essor du Fonds d’Action Saint-Viateur pour les prochaines années, le conseil a souhaité que Pierre Frégeac, fondateur du FASV, puisse occuper la fonction de Délégué général à temps plein et en recevant une rémunération dès l’obtention, à cet effet, d’une subvention privée et d’une subvention publique spécifiques. En conséquence, et en application de la règle du bénévolat qui s’applique aux membres du conseil d’administration d’une association, et donc à son président, Pierre Frégeac a remis ses mandats et Gérard Vélu a bien voulu se porter candidat pour le remplacer au poste de Président du conseil d’administration du FASV, auquel il a été élu le 4 mars 2009.

A l’occasion de cette réorganisation et de la vacance de ce poste d’administrateur, Gérard Vélu et Pierre Frégeac annoncent qu’ils proposeront à l’assemblée un mouvement plus large qui inscrive l’action du FASV et de son conseil dans cette nouvelle décennie, et lui ouvre des perspectives élargies, avec les mots d’ordre et objectifs suivants : ouverture, professionnalisation, spécialisation, renforcement, féminisation, ivoirisation.

Gérard Vélu propose l’ordre du jour suivant, qui est adopté :

- Rapport moral 2008,
- Rapport financier 2008,
- Rapport du Commissaire aux comptes 2008,
- Approbation des rapports moral et financier 2008,
- Actions et programmes 2009, projets et perspectives,
- Proposition d’élargissement du Conseil d’administration,
- Désignation des nouveaux membres,
- Questions diverses.

III - Rapport moral 2008

Conformément aux statuts du Fonds d’Action Saint-Viateur, Pierre Frégeac présente le rapport moral émis à l’occasion de l’Assemblée Générale Ordinaire annuelle du FASV.

Pour la 10ème année consécutive, près de sept ans après la rébellion et de dix ans après le premier coup d’état, la situation en Côte d’Ivoire se détériore pour les populations, malgré l’accalmie politique et dans l’attente des élections.

Le pays est épuisé, la chute du taux de scolarisation et l'état sanitaire des populations sont dramatiques, l'espérance de vie se réduit, le chômage bondit en ville, la délinquance et l'insécurité règnent partout. Selon le classement d'une organisation internationale qui croise plusieurs critères mesurant le niveau de développement et de démocratie dans les pays d'Afrique, la Côte d'Ivoire est passée de la première place, il y a vingt ans, à l'avant-dernière place aujourd'hui. Et elle vient d'entrer dans le classement des Pays Pauvres Très Endettés... Cette chute est une réalité, dure à accepter, difficile à comprendre et à vivre, loin d’être enrayée.

Depuis sa création, nous nous attachons à élargir en amont comme en aval le champ du Fonds d'Action Saint-Viateur, à l'ouvrir à de nouveaux donateurs comme à de nouveaux bénéficiaires, à inviter des organisations et des associations à nous aider, comme nous leur proposons de les aider, par une mise en commun de moyens, un partage d'informations et de solutions. C'est tout l'esprit d'ouverture du "portail" de solidarité pour la Côte d'Ivoire que nous souhaitons continuer à développer avec vous pour une plus grande efficacité.

 

Depuis dix ans, exactement, la nature de ce soutien a évolué, s'est élargie, et a permis de recréer et de fortifier un lien durable, un lien d'amitié et de solidarité entre la France et la Côte d’Ivoire.

Les nouvelles du FASV régulièrement diffusées par courrier et par email montrent que les efforts de tous sont suivis d'effets, qu'ils ne sont pas vains, et qu'ils valent la peine d'être poursuivis car ils sont vitaux !

3

C'est ainsi qu'en 2008, de nombreuses actions ont été mises en place ou ont continué à se dérouler conformément aux annonces faites lors de notre dernière Assemblée Générale, en présence de nos Commissaires aux comptes, et de notre Rencontre de Vourles du 30 août 2008.

Le début de l’année 2008 a été marqué par le départ d’Edmée Fache dont le contrat se terminait en janvier et qui a regagné ses Cévennes d’adoption tout en conservant son attachement à la Côte d’Ivoire, pays de son cœur. Merci à Edmée pour les deux années très productives qu’elle a offertes au FASV et les nombreux projets qu’elle y a conçus et lancés.

Le montant des cotisations / dons collectés en 2008 s'est élevé à 200 054 euros (rappel 2007 : 204 362 euros, 2006 : 127 200 euros, 2005 : 62 541 euros).

 

Depuis sa création, en 1999, la valeur de l'aide que vous avez apportée à la Côte d'Ivoire à travers le FASV dépasse 6 millions d'euros, soit 4 milliards de francs CFA.

 

Petits et grands soutiens y ont contribué : donateurs individuels qui agissent dans l'intérêt général, car l'union fait la force, et grands mécènes toujours soucieux d'orienter l'affectation de leurs dons. Il nous appartient d'orchestrer cet ensemble dans l'équité et la transparence.

Les projets BIBLIO-CI, EDU-CI, ORDI-CI, HUMA-CI, PHARMA-CI, PLURIEL-CI et INFOS-CI structurent les programmes du Fonds d’Action Saint-Viateur et ont été étendus à un nombre accru de structures bénéficiaires. Beaucoup d’actions entreprises ces dernières années pour soulager les conséquences de la guerre puis de la crise durable ont pris le pas sur les projets MUSI-CI et SPORT-CI qui se sont trouvés en retrait de l’actualité du FASV. Il faut cependant rappeler que, parallèlement à la réussite en France des opérations « Orchestre à l’école » menées par Jean-Claude Decalonne qui avait soutenu notre « opération fanfare » avec le Syndicat National de la Facture Instrumentale, l’activité musique continue : la recherche et la fourniture d’instruments sont toujours d’actualité. De même, tous les matériels d’équipement sportif, tenues etc... sont très demandés et peuvent nous être fournis pour envoi dans les conteneurs du FASV.

En 2008, trois conteneurs chargés d'un assortiment d'équipements scolaires (livres et fournitures) et humanitaires, d'ordinateurs (200) et de vélos (150), ont été livrés en mars et en octobre, ce qui représente environ 40 tonnes de marchandises et 1 600 colis.

Trois nouveaux minibus ont été fournis par Jean-François Crédoz qui les a fait partir de Rouen pour Abidjan avec sa société Transarc. Ils sont en service à présent pour le transport scolaire et rendent une multitude de services.

Vingt-deux centres de santé ont utilisé les médicaments du dernier approvisionnement de Tulipe (l’association de mécénat des Entreprises du Médicament) pour une valeur de 60 000 euros, avec l’aide du Rotary Abidjan Biétry et de la Force Licorne, dans le cadre du programme PHARMA-CI :

 

1 - Centre de soins Phoebe d’Abobo, Abidjan
2 - Centre de santé de Koumassi-Divo, Abidjan
3 - CASEM de Treichville, Abidjan
4 - Centre de santé Ange Gardien d’Abobo Avocatier, Abidjan
5 - Infirmerie du Collège-Lycée-Paroisse Saint-Viateur La Palmeraie, Abidjan
6 - Infirmerie du Foyer de Jeunes Filles de Marcory, Abidjan
7 - Infirmerie Paroisse Saint-Jean-Baptiste d’Abobo Avocatier, Abidjan
8 - Formation Sanitaire Urbaine de Yopougon Gesco, Abidjan
9 - Unités de soins à domicile « Solidarité Plus » d’Abobo Avocatier, Abidjan
10 - Infirmerie du Collège La Providence, Béoumi
11 - Infirmerie du Foyer de Jeunes Filles La Providence, Bongouanou
12 - Dispensaire de la Mission de Boniérédougou
13 - Centres de soins des Amis des Malades et de la Maison des Bébés, Bouaké
14 - Dispensaire Saint-Viateur N’Gattakro, Bouaké
15 - Infirmerie de la Paroisse Notre-Dame de Nazareth, Bouaké

4

16 - Infirmerie Annexe de la Paroisse Notre-Dame de Nazareth, Bouaké
17 - Centre de santé rurale de Dikodougou
18 - Infirmerie du Collège-Lycée Saint-Charles-Lwanga, Ferkessédougou
19 - Centre médical pallotin de Grand Béréby
20 - Infirmerie du Collège Sainte-Elisabeth, Korhogo
21 - Infirmerie Notre-Dame de la Paix, Yamoussoukro
22 - Centre d’accueil des malades mentaux, Korhogo

 

C’est avec l’aide du Docteur Jean-Claude Deslandes en France, comme conseil et parrain du projet, de Janine Sein à Korhogo et d’Irène Affro à Abidjan, que le FASV a élaboré le dossier technique recensant les besoins de ces structures sanitaires. Il avait pu déjà être concrétisé une première fois en 2006 grâce à l’association TULIPE (Mécénat des entreprises du médicament en France), et notamment du Docteur Christine Perrier, pour la fourniture de médicaments essentiels, et grâce à l’agrément du Ministère de la Défense, avec le GIACM et la Force Licorne, et avec l’aide de Hyacinthe Yapo et de ses amis du Rotary Club Abidjan Biétry pour le transport et la livraison.

A Ferkessédougou, le collège-lycée Saint-Viateur / Charles-Lwanga a bénéficié, via le FASV, de l'aide de Restaurants sans Frontières (9 000 €), association présidée par Philippe Hersant, ancien coopérant de l'établissement, pour rénover la cantine. Le FASV a également pu financer les livres du second cycle pour cette rentrée scolaire, ce qui était le voeu le plus cher du vaillant directeur Jean-Didier Sohotodé, la situation financière de la plupart des élèves ne risquant pas de leur permettre cet achat. Les fidèles soutiens du Père Roger Debaud lui font également parvenir, par le FASV, de quoi soulager bien des misères...

A Saint-Viateur Bouaké, la reconduction des bourses financées par la Fondation Orange Côte d'Ivoire Télécom (8 millions CFA) et le FASV (5 millions CFA) pour environ deux cents jeunes filles, avec l’aide de Bruno Koné, a permis à l’établissement, pour la deuxième année consécutive, d’étoffer son effectif qui serait resté insuffisant sans cet apport vital. Les efforts des Pères Javier Martinez et Léon Desbos sont ainsi encouragés alors qu'ils ont frôlé le vide et maintes fois risqué la fermeture.

A Bouaké encore, grâce à la Fondation MIFRAN, le FASV a permis de financer nombre d'actions, avec la Caritas de Notre-Dame-de-Nazareth (Pères Manu Rubio et René Despeyroux) et celle de Saint-Paul-de-Gonfreville (Pères Siméon Kouamé et Ortalin Kouassi Bi Goh) ; avec Clair Logis, avec LACLEF pour l'hôpital Saint-Camille, la Maison des Bébés et les Amis des Malades ; avec l'association Raffierkro pour le dispensaire du village de la léproserie de Manikro détruite en 2002. A Katiola, avec l'association du Bon Samaritain pour donner un toit aux orphelins de guerre ; à Banfora pour l’adduction d’eau au Foyer de jeunes filles etc...

Le FASV a, ainsi, grâce à la Fondation Mifran, financé en particulier les organismes, actions et structures suivants :

  • LACLEF pour Saint-Camille (hôpital de santé mentale et de médecine générale à Bouaké) et les Amis des Malades et la Maison des Bébés, grâce aux bons soins de son Président et de leurs responsables respectifs, nos amis le Docteur Dominique Poissonnier, Grégoire Ahongbonon, Elisabeth et Augustin Brou Amoakon ;
  • Les oeuvres de la paroisse Saint-Paul de Gonfreville, sous le contrôle du Père René Despeyroux, csv, gérées par le Père Ortalin Kouassi Bi Goh, en charge de la paroisse, avec le Père Siméon Kouamé, le Président du Comité paroissial et le Président de la Caritas de la paroisse, pour soulager les multiples détresses des habitants du quartier, dans la fidélité de ce que faisait le Père René Hoc (aide aux malades et personnes âgées, aux malades mentaux, aux orphelins de guerre, à la scolarisation des enfants démunis, à l’apprentissage pour les jeunes filles déscolarisées, au financement de petites activités génératrices de revenus, aux frais de fonctionnement de la paroisse etc...) ;
  • Les oeuvres de la paroisse de Notre-Dame-de-Nazareth et de la Caritas, dirigée par le Père Manu Rubio, csv, avec le Père René Despeyroux (action sociale, éducation, alphabétisation, aide aux démunis et aux malades, aux femmes isolées, aux orphelins, enfants de la rue etc...) ;

5

  • La restauration d'un dispensaire dans l'ancien hôpital de Manikro, au village de lépreux de Raffierkro, détruit depuis la guerre de 2002, aux bons soins du Docteur Gilbert Raffier, médecin général de l'armée française, qui est l'homme providentiel de ces laissés-pour-compte depuis plus de 40 ans. Il habite à Cabriès, près d'Aix-en-Provence, d'où il anime avec sa famille et de nombreux soutiens, dont l'association Raoul Follereau, l'association Raffierkro qu'il a créée. Il a obtenu l'aide de l'Etat français pour la construction d'une retenue d'eau afin de développer les cultures vivrières par l'irrigation et de permettre l'autosuffisance alimentaire des centaines de familles qui se sont sédentarisées et développées à Raffierkro au cours des années. Nous y suivrons avec intérêt l’expérimentation prévue de la culture de spiruline ;

 

  • La participation à la rénovation d'une maison par l'association Le Bon Samaritain à Katiola : l’orphelinat Fuomokaha 50 km de Bouaké) servant de foyer pour enfants orphelins de guerre, coordonnée par René Despeyroux ;

 

  • Le Foyer Sainte-Monique de Banfora, dirigé par Soeur Véronique Pémou, pour finir les travaux d'adduction d'eau par un réservoir, une pompe et les canalisations adhoc ;

 

  • Le collège Saint-Charles-Lwanga / Saint-Viateur de Ferkessédougou, aux bons soins du directeur, le frère Jean-Didier Sohotodé, csv, et du Père Roger Debaud, csv, qui avaient comme besoins : fournir un petit déjeuner aux élèves les plus démunis et venant chaque jour très tôt et de très loin, de même que financer la cantine scolaire de midi et fournir les livres manquants aux élèves méritants mais incapables de les payer.

 

 

Sans oublier, en outre, les membres de « Marchons ensemble », avec Véronique et François Boussou, réunis dans le FASV, qui ont présenté leurs réalisations lors de la Rencontre de Vourles, et qui ont permis d’équiper en fournitures scolaires les élèves des écoles de Tioro, Pindikro et Bocanda qu’ils parrainent.

 

Nos conteneurs ont livré également du matériel pour des œuvres éducatives, sanitaires et sociales d’autres congrégations et ONG, par exemple pour la Société des Missions Africaines, le CFMA, les Franciscains, les Pères Blancs, le CELAF, le Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP-INADES), les Xavières (Abobo-Korhogo), la Providence (Béoumi), les Filles de la Croix (Korhogo) etc…

 

 

Devenues indissociables du FASV, « Les Infos Côte d'Ivoire (ICI) » ont dépassé leur 1 900ème édition, soit plus de 50 000 pages d'informations sélectionnées et mises en forme chaque jour depuis 2002 pour rendre compte de l'actualité ivoirienne et africaine. Revue de presse internationale thématique et exclusive réalisée et diffusée à présent avec le CERAP à Abidjan, les Infos Côte d’Ivoire constituent une source majeure d’information, de réflexion et de sensibilisation sur la Côte d’Ivoire pour des milliers de lecteurs. Synthétiques mais exhaustives, constamment à jour et ponctuelles, elles comptent à présent des lecteurs dans le monde entier et dans les plus grandes institutions comme nombre d’ambassades et de services diplomatiques, tels l’ONUCI, et d’ONG, tel le Carter Center à Atlanta. Avec leurs dossiers et numéros spéciaux, les Infos Côte d’Ivoire sont uniques et irremplaçables.

 

Merci à Alberte Fache qui en a assuré la réalisation en 2008, à Souleymane Dissa qui les a diffusées chaque jour en dépit des caprices des serveurs internet, et qui ont parfaitement transmis tous deux le savoir-faire du FASV à Serge Lorougnon et à son équipe au CERAP. Merci au Père Denis Maugenest, sj, directeur du CERAP, qui en a pris la responsabilité comme un oncle prend la tutelle du neveu qui lui est confié « au pays », pour les y implanter en l’occurrence, afin qu’elles s’épanouissent. Pierre Frégeac, qui les a créées, est à présent conseiller éditorial des Infos Côte d’Ivoire, à la demande du CERAP, car elles restent un outil majeur de communication du FASV en direction de tous ses publics.

 

 

Les « ICI » sont appelées à développer leur fonction de portail d’information et de documentation sur la Côte d’Ivoire et l’Afrique afin de garder ces dernières dans l’actualité et de les porter à la connaissance du plus grand nombre pour une meilleure compréhension réciproque.

6 

A nous d'agir et de continuer, contre vents et marées, à soutenir ceux qui tiennent des structures éducatives, sanitaires et sociales, frêles comme des esquifs sur un océan de misère, mais vitales tant qu’elles sont debout. Merci d’en rester solidaires et de leur renouveler votre soutien en approuvant ce rapport moral.

 

IV - Rapport financier 2008Dans le cadre de l’arrêté annuel des comptes du FASV pour l’année 2008, Jean-Patrick Sinquin, trésorier du FASV, en charge de la comptabilité avec Gérard Vélu, soumet à l’assemblée la synthèse des comptes annuels.

Le FASV a mobilisé 215 831,48 € de ressources financières.

Ces ressources résultent de :

-        La contribution financière de ses membres (199 286,89 € de cotisations et dons perçus),
-        L’engagement anticipé de ressources 2009 pour un montant de 16 544,59 €.

L’origine de ces ressources est entièrement privée, le poste de Délégué général étant resté vacant en 2008 après le départ de Madame Edmée Fache dont le contrat aidé par l’Etat était venu à expiration, d’où l’absence de la subvention du CNASEA reçue en 2007 (14 198 €) qui était d’origine publique.

Au 31 décembre, l’emploi de ces ressources se répartissait de la façon suivante :

Missions humanitaires / Etablissements et structures soutenues directement par le FASV

-        Etablissement Saint-Viateur Abidjan..........................................................................................20 680 €
-        Etablissement Saint-Viateur Bouaké ...........................................................................................9 778 €

(+ pour mémoire 12 196 € versés sur place par la Fondation Orange Côte d’Ivoire Telecom)
Soit une valeur totale de 21 974 €

 

-        Etablissement Saint-Charles Lwanga Ferké .............................................................................13 980 €

(+ pour mémoire 9 000 € versés sur place par le SCAC de l’ambassade de France à Abidjan

Soit une valeur totale de 22 980 €

 

-        Autres établissements et œuvres de Saint-Viateur ...................................................................29 520 €
-        Autres établissements et œuvres soutenues par le FASV et par affectation des donateurs ....87 400 €
-        Transport-fret-logistique pour dons humanitaires ......................................................................29 556 €
-        Sous-total ................................................................................................................................190 914 €
Frais de fonctionnement (dont réalisation des Infos Côte d’Ivoire) ...................................................22 954,34 €
Charges exceptionnelles .....................................................................................................................1 653,37 €
-     Total ...................................................................................................................................215 831,48 €

Pour mémoire :

La valorisation sur la base du SMIG horaire brut des 6 640 heures des bénévoles évaluées en 2008 est de 57 303 €.

 

Les dons en nature ayant une valeur marchande sont valorisés 75 000 € en 2008, les autres étant mentionnés pour mémoire (vélos d’occasion, matériel médical de seconde main, petit matériel de diagnostic et de soins, matériel pédagogique, livres, compléments nutritionnels, vêtements, chaussures, linge, jeux, jouets, électroménager d’occasion)

7

Si nous vous présentons cette année l’emploi des ressources par affectation globale et par établissement, afin de vous donner une vision plus précise de la répartition de vos dons par structures, l’ensemble des actions conduites par le FASV en Côte d’Ivoire restent structurées autour des programmes éducatifs, sanitaires et de développement représentés par les projets BIBLIO-CI, EDU-CI, ORDI-CI, PHARMA-CI, HUMA-CI, MUSI-CI, SPORT-CI, PLURIEL-CI et INFO-CI (Infos Côte d’Ivoire), qui bénéficient ensemble ou séparément à tous les établissements selon leurs besoins.

Conformément à la décision prise lors de l’assemblée générale du 8 juillet 2006, et pour la troisième année consécutive, les comptes du FASV ont été audités par le Cabinet Dauge & Associés. Certifiés sans réserve, ils font l’objet de l’exposé de Paul Sia, du cabinet Dauge & Associés, qui remet son rapport à l’assemblée.

Ceci permet de garantir la parfaite tenue des comptes du FASV auprès de ses membres, de formaliser notre volonté et notre exigence de transparence totale dans la gestion du FASV. En outre, cette démarche répond aux conditions posées pour accéder aux financements des organismes publics (services de l’Etats) et privés (fondations).

Le Cabinet Dauge & Associés a donc examiné les écritures comptables relatives au fonctionnement du FASV courant 2008, et a soumis son rapport au conseil d’administration du FASV qui s’est déroulé le 13 juin 2008. Ce rapport est à votre disposition et est intégré aux comptes annuels de 2007 qui sont soumis à l’approbation de l’Assemblée générale.

Les discussions terminées, Jean-Michel Grèzes propose de soumettre les rapports à l’approbation de l’assemblée générale. Il présente deux résolutions :

Résolution n°1 : le rapport moral 2008 est adopté à l’unanimité.

 

Résolution n°2 : le rapport financier 2008 est adopté à l’unanimité.

 

V – Activités du 1er semestre 2009

Le montant des cotisations et des dons individuels reçus à ce jour s’élève à 29 722 €. S’y ajoute une subvention privée de 32 200 € et une subvention publique de 8 300 € pour frais de la Délégation générale. Les financements et subventions à recevoir permettent d’évaluer, à ce stade, les ressources 2009 du FASV à un niveau au moins équivalent à celui de 2008.

A noter la retouche apportée à la définition du Fonds d’Action Saint-Viateur qui a été resserrée en « Portail éducatif, humanitaire et de développement pour la Côte d’Ivoire ».

A noter également la modification règlementaire des reçus émis depuis le 1er janvier 2009, ainsi que l’introduction de la différence entre dons et cotisations, même si la même règle fiscale s’applique à la somme des deux, de façon à permettre à des personnes d’être membres du FASV moyennant une cotisation de dix euros, et de participer à la vie sociale de l’association (vote à l’AG), et à d’autres (dont des personnes morales : entreprises et institutions) de faire des dons, qui peuvent être très élevés, mais sans être membres pour autant. La plupart cependant sont à la fois membres et donateurs. 

Parmi les projets en cours, qui foisonnent, Pierre Frégeac fait le point sur :

 

  • Le dossier PHARMA-CI et l’opération LOMEGA B qui constituent sa priorité actuelle.

Le FASV ayant obtenu d’être agréé auprès de la Centrale Humanitaire Médico-Pharmaceutique, (CHMP) qui fournit les plus grandes ONG (Croix-Rouge, UNICEF, MSF, Médecins du Monde, Pharmaciens sans Frontières...), pour la fourniture de médicaments essentiels génériques à prix de gros, conditionnée par l’engagement d’exportation directe auprès des structures de soins déclarées, nous avons conçu une proposition de base unique disponible à la demande, qui peut être financée

8

directement par la structure qui en fait la demande auprès du FASV ou par l’un de ses financeurs, mécène ou autre, à son profit, tout en bénéficiant des envois groupés dans les conteneurs du FASV.

LOMEGA B signifie Lot de Médicaments Essentiels Génériques Assortis de Base. Il s’agit de 12 médicaments sélectionnés pour traiter 9 pathologies fréquentes, pendant 6 mois, dans une structure de santé de taille moyenne, pour un coût de 1 500 €.

L’assortiment LOMEGA B (choix des douze médicaments essentiels génériques et quantités), a été réalisé par des professionnels de santé avec des praticiens de terrain, coordonnés par le Docteur Jean-Claude Deslandes (N° C.O. 34/3526), spécialiste de médecine tropicale, de catastrophe et d’urgence, médecin lieutenant-colonel des sapeurs-pompiers, rédacteur en chef de la revue professionnelle « Urgence Pratique », membre et médecin-conseil du Fonds d’Action Saint-Viateur.

Il est le résultat de la modélisation des besoins et de la consommation analysée et synthétisée de vingt cinq structures sanitaires en Côte d’Ivoire, suite à une étude exclusive réalisée par le Fonds d’Action Saint-Viateur de 2006 à 2009.

Il tient compte des taux de prévalence de neuf pathologies fréquentes parmi les patients de structures sanitaires types en Côte d’Ivoire (niveau de soins 1 : infirmerie, dispensaire, centre de santé), de leur fréquentation (nombre moyen de consultations), de leur équipement et de leur personnel soignant, de la répartition moyenne par âge des patients (nourrissons, enfants, adultes), de la posologie, du dosage, du nombre d’unités de prise par médicament et par traitement selon la durée moyenne prescrite, ainsi que des unités de conditionnement disponibles chez le fournisseur (quantités par boîte et par carton).

Sur ces bases, et compte tenu des pathologies associées et cumulées, les quantités de médicaments contenues dans un assortiment LOMEGA B correspondent aux besoins d’environ 3 500 adultes et 2 000 enfants et nourrissons pour 6 mois de fonctionnement d’une structure type (50 consultations par jour en moyenne). Pour chaque médicament, il est indiqué combien de malades les quantités livrées dans un LOMEGA B peuvent traiter. La longévité du stock peut être plus ou moins longue selon le profil de chaque structure et la période couverte (saisonnalité de la fréquentation et de certaines pathologies). Il a été calculé pour couvrir six mois d’activité en moyenne.

Les médicaments sont désignés sous leur Dénomination Commune Internationale (DCI). Ils appartiennent tous à la Liste Nationale des Médicaments Essentiels de l’O.M.S, et sont agréés en Côte d’Ivoire.

 

Quantités, indications, contre-indications, posologie et conseils d’utilisation, informations sur la durée du traitement et effets indésirables, sont précisés dans des fiches descriptives jointes au dossier de présentation et de commande, et fournis avec chaque médicament.

Il s’agit des pathologies et médicaments suivants :

> PALUDISME / MALARIA : Artesunate + Amodiaquine coarsucam (antipaludique)

> ANEMIE : Complexe multivitamines et Sulfate ferreux + Acide folique

> INFECTIONS : Amoxicilline Infections respiratoires, ORL (otite, angine), urinaires et génitales, et Cotrimoxazole (Sulfaméthoxazole + triméthorprime) Infections urinaires, respiratoires, ORL, digestives (dont fièvre typhoïde et dysenterie) et génitales, traitement des affections de la peau

> VERS INTESTINAUX : Mebendazole Oxyure, ankylostome, ascaris

> MAUX DE VENTRE / NAUSEES / VOMISSEMENTS / GASTROENTERITE : Métoclopramide

> DIARRHEES : Métronidazole Amibiases, giardiases, trichomoniases et Lopéramide

> DESHYDRATATION : Sels de réhydratation orale (SRO)

> DOULEURS ET FIEVRES : Paracétamol

> AFFECTIONS DE LA PEAU : Oxyde de zinc Brûlures, eczémas, psoriasis, ulcères variqueux.

Pour recevoir le dossier détaillé LOMEGA B (quantités par âge, unités de conditionnement etc...) et passer commande, il suffit d’en faire la demande auprès du FASV qui se charge, avec la CHMP, de l’achat, de l’expédition, de la livraison et de la mise à disposition du lot de médicaments à Abidjan.

9

 

 

L’opération LOMEGA C (Lot de Médicaments Essentiels Génériques Assortis de Complément) propose en outre, sur commande séparée, hors du et en sus du lot de base, sans quantité minimum autre que l’unité de conditionnement, 26 médicaments complémentaires pour traiter 10 pathologies fréquentes, en complément d’une livraison de LOMEGA B.

Il s’agit des pathologies et médicaments suivants :

> ALLERGIES / ASTHME : Prométhazine et Salbutol aérosol

> ANEMIE / DREPANOCYTOSE : Acide folique

> INFECTIOLOGIE :

Cloxacilline, Doxycycline, Erythromycine, Nystatine, Phénoxymethylpénicilline

> VERS INTESTINAUX : Albendazole

> MAUX DE VENTRE / NAUSEES / VOMISSEMENTS / GASTROENTERITE :

Cimétidine, Ranitidine, Hydroxyde d’aluminium et de magnésium

> DOULEURS ET FIEVRES : Acide acétylsalicylique, Ibuprofène, Diclofenac

> AFFECTIONS DE LA PEAU :

Benzoate de benzyle solution, Crotamiton (pommade), Miconazole (pommade), Polyvidone iodée, Violet de gentiane solution, Pansements gras 

> INTOXICATION : Charbon activé

> MALADIES DES YEUX :

Chlorure de sodium isotonique (lavage ophtalmique), Tétracycline (pommade ophtalmique)

> DIVERS : Dichloroisocyanurate de sodium, Pommade antihaemorroïd

> MATERIEL MEDICAL :

Consommables médicaux, petit équipement et matériel de soins primaires

 

Catalogue, unités de conditionnement et prix disponibles sur le site internet de la Centrale Humanitaire Médico-Pharmaceutique (CHMP). 

 

L’opération PHARMA-CI LOMEGA est un service exclusif du FASV de fourniture de médicaments génériques à prix coûtant, tarif ONG export de la CHMP. Nous consulter pour toute information complémentaire.

 

 

  • Le dossier PHARMA-CI (180 pages !) concernant le renouvellement et l’extension de la dotation de médicaments essentiels de Tulipe, dossier soutenu par le Docteur Jean-Claude Deslandes, mais contrarié par la loi Bachelot d’août 2008 sur le don de médicaments, qui a ajouté des contraintes à la réglementation, et qui rend plus difficilement éligible le dossier PHARMA-CI du FASV. Il faut ajouter en outre que la crise économique ayant également atteint les laboratoires pharmaceutiques, la gestion de la fabrication et des stocks de médicaments se fait en flux plus tendu, ce qui rend moins disponibles au don les surplus de l’industrie. Les structures bénéficiaires seront informées directement de la suite qui sera donnée à l’éventuelle fourniture gratuite de ces médicaments ;
  • L’obtention de médicaments des Laboratoires Pierre Fabre : selon accord et disponibilités, ils seront fournis en fonction des quantités et des besoins exprimés par les structures agréées par le FASV ;
  • Le renouvellement des bourses de la Fondation Orange pour la scolarisation des jeunes filles, avec Javier Martinez (Saint-Viateur) et Claudine Kouadio (Fondation Orange CI) ;

 

  • Le renouvellement de la subvention MIFRAN et la gestion de sa répartition 2009 (voir infra 2008) ;
  • L’obtention d’un nouveau financement de Restaurants sans frontières avec Philippe Hersant, afin de compléter l’équipement de la cuisine de Charles Lwanga à Ferké, après rénovation de la cantine;
  • L’obtention d’un financement de l’association Talents et Partage (Société Générale) pour l’équipement du service de pédiatrie de la Maison des Bébés à Bouaké, avec Marie-Bérengère Troadec et Serge Blanc ;

10

  • Les nombreux dons en nature à partir par le prochain conteneur en octobre (dont des ordinateurs avec la Mutualité Sociale Agricole, la Trésorerie Générale du Val de Marne et Ateliers sans Frontières [à noter que des commandes groupées d’ordinateurs supplémentaires peuvent être passées auprès d’Ateliers sans Frontières via le FASV, au prix coûtant de 100 € l’unité, ordinateur complet - 2 GHz < CPU < 2,4 GHz, écran plat TFT, supplément de 20 € pour installation de logiciels avec licences Microsoft Windows XP Pro – Office 2003], et des livres pour bibliothèques et centres de ressources pédagogiques pour les professeurs avec Le Français en Partage et Adiflor ; idem pour des machines à coudre avec Humanis (nous consulter). Les dons de particuliers doivent nous être signalés afin d’être recensés et groupés pour enlèvement et transport jusqu’au Havre ;

 

  • La participation à un vaste programme d’équipement informatique et de formation de formateurs dans les TICE (Techniques Informatiques et de Communication pour l’Education) initié et mis en œuvre par Patrice et Sylvie Giraud, actuellement coopérants de la Délégation Catholique à la Coopération (DCC) au lycée Don Bosco (Korhogo), concernant les établissements de Bouaké (Saint-Viateur), Béoumi (La Providence), Ferké (Charles Lwanga / Saint-Viateur) et Korhogo (Don Bosco / Salésiens, Champagnat / Maristes, Sainte-Elisabeth / Filles de la Croix, Centre Culturel Catholique / Xavières), avec la participation bénévole en Côte d’Ivoire de jeunes ingénieurs de l’Institut National Polytechnique de Grenoble ;

 

  • L’établissement d’une collaboration avec la Délégation Catholique à la Coopération (DCC), dirigée par François Laballe, à Paris, et les prochains coopérants en Côte d’Ivoire, la DCC ayant repris l’envoi de ses VSI (Volontaires de Solidarité Internationale), suspendu depuis le début de la guerre ;

 

  • Le lancement d’une opération de parrainage auprès des entreprises françaises en Côte d’Ivoire sous le label « Entreprise française solidaire du développement », avec la Mission économique de l’ambassade de France à Abidjan, afin de trouver des financements complémentaires pour les actions du FASV. Etc...

Le premier conteneur du FASV de 40 pieds, parti début mars 2009, a bien été livré à tous les destinataires de vos dons, avec, une nouvelle fois, une grande diversité de matériels et d'équipements collectés dans toute la France pour les oeuvres éducatives, sanitaires et sociales que vous soutenez en Côte d'Ivoire :

De Toulouse (Docteur Pierre-Pascal Poulet) ont été acheminés défibrillateur, centrifugeuse, four poupinel, masques d'anesthésiologie pédiatrique, matériel de réanimation, d'examen, d'extraction et de soins dentaires etc... Du Rouget, (Aurillac, Nathalie Legallais) ont été envoyées trois palettes de livres et jeux pour enfants et adolescents... A Is-sur-Tille, (Dijon, Raymond Olier), ont été enlevés 120 vélos ; à Vourles 41 vélos et une mobylette (Bernard et Edith Moulin), 328 colis de dons divers préparés par la famille Chomienne, 37 cartons de 1 500 crayons, soit 55 500 crayons (Blandine Pivot-Ningre avec Monique Blanc) etc... A Paris, le Français en partage (Denys Ferrando-Durfort) a préparé deux palettes de livres pour Korhogo, etc...

 

Au total, ce sont quinze tonnes de marchandises qui ont été distribuées selon l'affectation des donateurs. Bravo et merci !

Enfin, suite à d’intenses actions de soutien des dossiers en cours, le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France à Abidjan, dirigé par Jacques de Lesquen qui a déjà participé à nos Rencontres à Paris et à Abidjan, a attribué une subvention de 80 000 euros pour achever certains chantiers du collège-lycée Saint-Viateur d’Abidjan. Une formidable nouvelle à la veille des vacances, qui permettra à Carlos Orduna d’améliorer encore l’établissement pour la rentrée, et qui constitue une reconnaissance bien utile et bienvenue de l’Etat français pour l’ensemble des actions entreprises.

VI – Désignation du Conseil d’administration

 

En 2008, le mandat des membres du Conseil d’administration arrivant à l’échéance de cinq ans en 2008 (sauf Gérard Vélu, élu en 2006 et Jacques Mazzéi ayant démissionné en 2007), il avait été proposé à l’Assemblée générale de désigner un nouveau conseil. Un seul nouveau candidat pour remplacer Jacques Mazzéi s’était présenté : Jean-Patrick Sinquin. Les autres membres étaient candidats à leur propre

11

succession. Avaient donc été (ré)élus pour cinq ans  : Pierre Frégeac, Pierre Demierre, Bernard Dumortier, Gérard Vélu, Jean-Michel Grèzes et Jean-Patrick Sinquin.

Pierre Frégeac ayant remis ses mandats pour occuper le poste de Délégué général, et Gérard Vélu ayant été désigné par le conseil d’administration du 4 mars 2009 au poste de Président, tous deux proposent à l’assemblée, à cette occasion, un mouvement plus large qui inscrive l’action du FASV et de son conseil dans cette nouvelle décennie, et lui ouvre des perspectives élargies, nouant de nouvelles alliances et de nouveaux partenariats, avec les mots d’ordre et objectifs suivants :

Ouverture, afin de refléter davantage encore et de favoriser la diversité des membres du Fonds d’Action Saint-Viateur, de ses partenaires et associés publics et privés, ainsi que des opérateurs et bénéficiaires de ses actions en Côte d’Ivoire ;

Professionnalisation, afin de répondre à la technicité croissante du fundraising et de l’humanitaire dans l’élaboration des dossiers, des projets, dans les relations avec les donateurs et dans la mise en œuvre des programmes spécifiques du FASV ;

Spécialisation, afin d’avoir des administrateurs référents et ressources à la fois, personnalités correspondant aux grands domaines d’intervention du FASV (éducation, santé...), qui en assurent plus particulièrement la coordination et le suivi  ;

 

Renforcement, afin d’avoir davantage d’administrateurs directement actifs et impliqués dans leur domaine, additionnant leurs connaissances du terrain et susceptibles d’accompagner des projets spécifiques, le FASV ayant la particularité d’orienter ses actions exclusivement vers la Côte d’Ivoire et d’être un portail humanitaire généraliste, ou plutôt multi spécialiste ;

Féminisation, afin que soient représentées toutes les femmes qui, elles aussi, ont fait, à leur façon, leur coopération avec leur conjoint, ainsi que les nombreuses coopérantes et conjointes membres du FASV en couple ou à titre individuel, ayant travaillé ou pas en Côte d’Ivoire, et qui sont nombreuses à s’y impliquer ; 

 

Ivoirisation, afin que le Conseil d’administration du FASV reflète le lien qu’il a l’ambition de développer, que la parole ivoirienne y soit portée par un ou plusieurs Ivoiriens et/ou Ivoiriennes, et que cette ivoirisation favorise les échanges dans les deux sens en son sein et dans l’association. 

 

 

C’est ainsi que le conseil d’administration propose à l’assemblée la création de nouveaux postes d’administrateurs et d’un nouveau poste de vice-président. Les candidats sollicités, déjà membres et bénévoles du FASV, ont bien voulu être associés, chacun selon ses compétences, à un dossier du FASV.

Candidats : Danielle Arsan, retraitée d’un laboratoire d’analyses médicales, administrateur de l’association Le Français en Partage,

Monique Blanc, enseignante à Saint-Thomas d’Aquin, ancienne « coopérante » à Saint-Viateur Bouaké avec son mari Philippe Blanc,

Bruno Nabagné Koné, ancien Viatorien, ex-Directeur général de Côte d’Ivoire Telecom dont il est administrateur, Directeur au siège de France Telecom à Paris (audit financier international), past-President du Rotary Abidjan Biétry,

Docteur Jean-Claude Deslandes, médecin anesthésiste-réanimateur, médecin lieutenant-colonel des Sapeurs-pompiers, spécialiste de médecine tropicale, des missions médicales et humanitaires d’urgence, fondateur et rédacteur en chef de la revue « Urgence Pratique ».

L’assemblée approuve à l’unanimité la désignation pour cinq ans de ces candidats comme administrateurs et se félicite qu’avec les membres déjà élus, ils répondent aussi parfaitement aux objectifs présentés. Le nouveau conseil désigne également Bruno Nabagné Koné comme vice-président, et nomme par ailleurs, comme conseiller extérieur pour le dossier ORDI-CI, Souleymane Dissa, informaticien, responsable du reconditionnement d’ordinateurs à Ateliers sans frontières.

L’organisation du Fonds d’Action Saint-Viateur est ainsi la suivante, à dater du 27 juin 2009 :

 

Fondateur – Délégué général : Pierre Frégeac

 

 
Conseil d’administration du Fonds d’Action Saint-Viateur
 

Président : Gérard Vélu

 

 

 

Vice-Présidents : Pierre Demierre, Bernard Dumortier, Bruno Nabagné Koné

 

 

 

Secrétaire : Jean-Michel Grèzes

 

 

 

Trésorier : Jean-Patrick Sinquin

 

 

 

Administrateurs : Danielle Arsan, Monique Blanc, Docteur Jean-Claude Deslandes

 

Délégués régionaux : Monique et Philippe Blanc, Agnès et Pierre Meilhon, Dominique et Claude Bossard

Commissaire aux comptes :

 

Cabinet Dauge & Associés, 22, avenue de la Grande-Armée, 75017 – Paris, tél. : 01 43 80 10 98

Après débat et réponses aux questions, plus personne ne demandant la parole, Gérard Vélu remercie les participants et lève la séance à 20 h 30.

Fait à Paris, le 18 juillet 2009

 

 

Pierre Frégeac

 

eburneo.com

eburneo.com FONDS d'action eburneo

Partager

AddThis Social Bookmark Button

Œuvres soutenues

Oeuvres soutenues par le Fonds d'Action Saint-Viateur en Côte d'Ivoire

Le Fonds d'Action Saint-Viateur Eburneo apporte son soutien, sous des formes diverses (financement de projets ; maîtrise d'oeuvre ; collecte, fourniture et transport de dons en nature ; transfert et remise de fonds sans frais ; subventions, bourses ; assistance technique, missions d'experts etc...), aux établissements, institutions, organismes et œuvres suivants :

> Ecoles, Collèges et Lycées Saint-Viateur d'Abidjan, Bouaké et Ferké (Charles Lwanga) ;
> Foyer Jeune Viateur à Bouaké ;
> Etablissements Don Bosco (Salésiens), Champagnat (Maristes), Sainte-Elizabeth (Filles de la Croix) de Korhogo
> Collège de filles de Béoumi (Soeurs de La Providence, avec le Foyer de filles de Marcory, le Centre Chappoulie de Yopougon et le Foyer de filles de Bongouanou) ;
> CERAP-INADES (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix) (Jésuites) et ASMU (Action sociale en milieu urbain, avec les Xavières) à Abidjan ;
> Centre de rééducation fonctionnelle Don Orione et Centre Culturel Catholique de Korhogo (Xavières) ;
> Centre de santé mentale Jubilé de Korhogo (Filles de la Croix) ;
> Orphelinat Le Bon Samaritain à Katiola ;
> Hôpital général et de santé mentale Saint-Camille à Bouaké (Grégoire Ahongbonon avec LACLEF) ;
> Maison des Bébés - Amis des malades (Elizabeth et Augustin Amoakon) à Bouaké
> Caritas de Notre-Dame de Nazareth et de Saint-Paul de Gonfreville à Bouaké, de Saint-André Kagwa à Bouna et de Sainte-Odile à Bondoukou ;
> Foyer de filles Clair Logis, Maison de l’Enfance, Centre Solidarité Action Sociale avec Orphelins Enfants Sida (OSI), Monastère et Centre de santé - maternité Sainte-Marie Oliénou (Bénédictins) à Bouaké ;
> Dispensaire, école et projet spiruline de Raffierkro ;
> Ecoles et centres d'apprentissage des Soeurs de Saint-Joseph (Taabo et Tiassalé) ;
> Société de l'Apostolat Catholique - Pallotins (Notre-Dame de la Paix, Yamoussoukro et Grand-Béréby) ;
> Saint-Philippe à Abobo (Jésuites et Xavières) ;
> Société des Missions Africaines (SMA) ;
> Pères Blancs
                    et tant d’autres...

Liens

Ambassade de Côte d'Ivoire en France
www.ambassadecotedivoire.fr
 
Ambassade de France
en Côte d'Ivoire

www.ambafrance-ci.org

_________



Le Fonds d'Action Saint-Viateur soutient les oeuvres ivoiriennes des :

 Clercs de Saint-Viateur
http://www.querbes.org
http://csviator.info
http://viateurs.fr


Soeurs de la Providence
http://soeursprovidence49.cef.fr

Xavières
www.xavieres.catholique.fr/-La-Xaviere-.html

Jésuites
www.jesuites.com/missions/hors_frontiere/lettre.htm

CERAP-INADES
www.cerap-inades.org

Salésiens
www.salesien.com
donboscoafo.org/sdbci


Maristes
www.maristes-france.org/spip218

Marianistes
www.marianistes.com/v5/index.php

Missions Africaines SMA
www.missions-africaines.net

Pères Blancs
http://peres-blancs.cef.fr
www.africamission-mafr.org


Filles de la Croix
www.fillesdelacroix.net

Soeurs de Saint-Joseph
http://stjosephlyon.org

Foyers Clair Logis
www.claireamitie.org/index.htm

Bénédictins de Bouaké
www.encalcat.com/les-fondations_36.php
bouakeolienou.centredesante.over-blog.com

Société de l'Apostolat Catholique (Pallotins)
www.ndpbasilique.org/accueil.php
www.pallotti-sac.org


Centre Solidarité Action Sociale Bouaké (OSI)
http://osi.bouake.free.fr/?-Centre-Solidarite-Action-Sociale-

Association Raffierkro
http://raffierkro.org/album.html