VOUS ÊTES ICI : Accueil Le FASV Les assemblées générales Assemblée Générale 2006
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Recherche

fasaintviateur.com

Assemblée Générale du samedi 8 juillet 2006 - Paris

Envoyer Imprimer PDF

Fonds d’Action Saint-Viateur

Roger Viargues (1917 - 2000)

 

Assemblée Générale du samedi 8 juillet 2006 - Paris

 

 

 

 

I – Vérification de la liste des présents et des mandants

 

> L’Assemblée Général du Fonds d’Action Saint-Viateur se tient à partir de 18 h, 214, rue Saint-Maur, Paris - 11ème. Nous remercions Jean-Michel Grèzes pour son accueil et son hospitalité.

 

> Les membres du bureau procèdent tout d’abord à la vérification de la liste des présents et des mandants. Après pointage, Jean-Michel Grèzes, secrétaire, constate et annonce que 132 membres du Fonds d’Action Saint-Viateur (FASV) sont présents ou représentés, contre 124 en 2005, 94 en 2004 et 49 en 2003 (voir liste d'émargement des présents et registre des mandats). Nombre de membres destinataires des convocations : 785.

 

 

 

II – Introduction

 

 

> « L’aîné » Jacques Malençon étant désigné à l’unanimité Président d’honneur de la séance, sur proposition de Jean-Michel Grèzes, Pierre Frégeac préside et conduit l'Assemblée Générale, Jean-Michel Grèzes est désigné secrétaire de séance.

 

Le Président du FASV souhaite la bienvenue aux membres participants, notamment à Denys Ferrando-Durfort (Le Français en Partage, Paris), à Jean-Bernard Bruneteaux et Brice Bado (Les Amis du CERAP - Centre de Recherche et d’Action pour la Paix, Abidjan), et à Jean-Baptiste Akrou (Fraternité Matin, Abidjan), membres actifs du FASV qui honorent l’assemblée de leur présence.

 

 

> Pierre Frégeac se félicite du nombre croissant de membres présents ou représentés, qui témoigne de la vitalité de notre association. Il remercie l’ensemble des membres du Fonds d’Action Saint-Viateur pour leur engagement, leur soutien et leur fidélité, et, en particulier, tous ceux qui, au-delà de leur cotisation personnelle, ont collecté des fonds ou fourni des dons en nature pour les structures soutenues par le FASV en Côte d’Ivoire.

 

> Il rappelle le souvenir affectueux que chacun garde de Roger Viargues, fondateur de la Mission Viatorienne de Côte d’Ivoire en 1955 et de Saint-Viateur à Bouaké en 1956, il y a tout juste 50 ans, parrain du FASV lors de sa création en 1999.

 

A l’occasion de ce cinquantième anniversaire, Pierre Frégeac exprime l’attachement qui réunit les plus anciens, noyau d’origine du FASV, au généreux et à l’entreprenant pionnier et homme d’ouverture, tolérant et novateur, que fut Roger Viargues, et qui inspire toujours notre association. Son nom, associé à celui du FASV, reste attaché à l’action du Fonds d’Action Saint-Viateur en Côte d’Ivoire.

> Il remercie les membres du Conseil d’Administration pour le travail effectué en 2005, à commencer par Bernard Dumortier, Vice-président puis Délégué général du FASV, pour le développement, la recherche de dons en nature et la logistique, qui sont la marque réussie du FASV. Bernard a contribué de façon déterminante, grâce à son expérience professionnelle à la tête de la CFAO, à sa fidélité à la Côte d’Ivoire et à sa joyeuse convivialité, à l’essor remarquable et heureux du Fonds d’Action Saint-Viateur. Que ce compagnon de route et ami fidèle qui reste attentif au FASV où il conserve son titre, et qui y aura toujours sa place, soit remercié, le sachant en pensées avec nous de Cayenne (Guyane) où il s’est mis « en congé » du FASV pour prendre de nouvelles responsabilités professionnelles au début de l’année 2006.

 

Pierre Frégeac remercie également Jean-Michel Grèzes, secrétaire, pour son indéfectible disponibilité et son amical soutien depuis toujours, Jacques Mazzéi, ancien directeur financier chez Bolloré, rompu à l’inspection des comptes des filiales africaines du groupe, trésorier bénévole du FASV, grâce auquel la tenue des comptes de l’association est exemplaire, et Pierre Demierre, Vice-président, retenu à Rome, pour sa constante bienveillance et pour le lien qu’il assure avec les communautés de Saint-Viateur de France et de Côte d’Ivoire, ainsi qu’avec l’association des Amis des Missions Viatoriennes.

 

 

> Pierre Frégeac présente ensuite Edmée Fache, remplaçante de Bernard Dumortier au poste de Déléguée générale du FASV, recrutée en février 2006, avec l’aide de l’Etat et le soutien financier de membres bienfaiteurs, et grâce à la recommandation de Serge Fabre qu’il remercie d’une aussi judicieuse suggestion.

 

La création de ce poste à plein temps fait suite à la décision prise lors de la dernière AG, qui doit permettre de faire face en partie au développement rapide du FASV.

 

Outre toutes les tâches de coordination, de relation avec les membres et les donateurs, de réalisation des Infos et Nouvelles de Côte d’Ivoire, Edmée a pour mission de solliciter les pouvoirs publics (Affaires étrangères – Coopération, Défense, Europe, Régions etc.) et les associations et fondations d’entreprises (Entreprises du médicament, France Telecom, Bouygues, Bolloré, Total etc.) afin d’accroître les moyens logistiques et les ressources du FASV.

 

Edmée est économiste. Elle a vécu 37 ans et travaillé 26 ans en Côte d’Ivoire, dans divers ministères à Abidjan. C’est dire si elle est rompue à la chose administrative, parfaite connaisseuse de la Côte d’Ivoire où elle a une nombreuse famille, et sensible à l’intérêt de l’action philanthropique du FASV.

 

Edmée est accompagnée de sa sœur, Alberte Fache, jeune retraitée, également rentrée en France, après une carrière à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Alberte a accepté de rejoindre bénévolement le FASV pour s’occuper du Portail d’informations et de documentation sur la Côte d’Ivoire du FASV dont les Infos et Nouvelles sont les prémices, en complément du Portail d’actions éducatives, humanitaires et de développement pour la Côte d’Ivoire qu’est devenu le Fonds d’Action Saint-Viateur.

 

Pierre Frégeac, au nom de l’assemblée et de tous les membres du FASV, leur souhaite la bienvenue à toutes deux, et les félicite pour le travail prometteur déjà accompli, heureux d’être entouré de tant de compétences et de dévouement. 

 

 

> Pierre Frégeac fait part ensuite des messages et mails reçus des absents, notamment des amis de Saint-Viateur de Côte d’Ivoire et des nombreuses structures que soutient le FASV, qui s’associent par le cœur et la pensée à notre travail, nous exprimant leur reconnaissance et la gratitude des bénéficiaires de l’aide qu’apporte le FASV à la Côte d’Ivoire. Il excuse enfin le fidèle ami Christophe Mulliez, empêché au dernier moment, qui souhaite à tous, par téléphone, une excellente AG.

 

 

> Pierre Frégeac informe l’assemblée de la constante progression du nombre de membres du FASV, qui en totalisait 785 au 31 décembre 2005. Il explique les rapprochements initiés avec d’autres groupes de sympathisants de la Côte d’Ivoire : l’association des Anciens de Bouaké (le Docteur Gilbert Raffier et ses amis), l’association Bouaké CheckUp de jeunes nés ou ayant grandi à Bouaké, où leurs parents étaient coopérants techniques, l’association des Amis des Missions Viatoriennes de Notre-Dame de Treize-Pierres etc., parmi lesquels le FASV, avec ses services exclusifs d’information et de logistique, recrute de nouveaux membres. Il fait également part des rapprochements effectués et des projets en cours avec la DCC (Délégation Catholique à la Coopération) et le Secours Catholique – Caritas France, parmi d’autres qui restent à concrétiser ou à entreprendre pour fédérer le plus grand nombre de participants à l’œuvre entreprise par le FASV.

 

 

L’assemblée adopte l’ordre du jour proposé en cinq points :

-          Rapport moral et financier 2005,

-          Rapport d’activités 2005

-          Programme d’actions 2006 – 2007,

-          Mesures à prendre,

-          Questions diverses.

 

 

III - Rapport moral et financier présenté par le Président du FASV

 

 

Pierre Frégeac présente le rapport moral et financier du Fonds d’Action Saint-Viateur pour l’année 2005 (voir documents envoyés avec la convocation et avec le courrier d’appel à dons 2006, dossier complet toujours disponible sur simple demande auprès du FASV et sur le site internet www.fasaintviateur.com ).

 

 

> Un élargissement du champ d’action du FASV, un engagement durable

Le FASV a contribué au développement des actions éducatives, sociales, sanitaires et humanitaires de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire en fournissant une aide matérielle et financière aux œuvres de Ferké, Bouaké et Abidjan, ainsi qu’à un nombre croissant d’autres structures et organismes associés et amis. Cet élargissement de l’action du FASV lui a permis de fonder davantage encore ses demandes d’aide, de dons et de subventions. Ses membres ont ainsi apporté un soutien moral à ceux qui, sur place, souffrent de la guerre interne qui ruine le pays.

 

Par leur présence auprès de tous, sans considération d’appartenance ethnique ou religieuse, les Clercs de Saint-Viateur notamment, qui ont maintenu l’intégralité de leurs œuvres au nord comme au sud, ont fait preuve de courage, d’abnégation et de ténacité. Dans l’adversité, ils ont témoigné d’une espérance que nos membres partagent et soutiennent de toutes leurs forces. Nous saluons leur engagement et leur travail qui forcent le respect que nous devons à ceux qui apportent un peu d’humanité au milieu du chaos ivoirien.

 

Les membres du FASV, solidaires des communautés qu’il soutient en Côte d’Ivoire, leur expriment leur reconnaissance et leur renouvellent leur confiance dans l’action qu’elles mènent, en souhaitant qu’à son niveau, cette action soit un facteur de réconciliation et de paix.

 

 

Le FASV exhorte ses membres à développer leur soutien et leur aide à la Côte d’Ivoire. Ce soutien s’est manifesté par de multiples collectes, actions, concerts etc. qui ont permis de rassembler une aide humanitaire acheminée par conteneurs à Abidjan, vers les établissements et structures qui en avaient exprimé le besoin, dûment validé par le Conseil d’administration. Une action d’utilité publique pour la Côte d’Ivoire.

 

Il faut dire qu’en l’absence de tout service public depuis quatre ans en zone sous contrôle des Forces Nouvelles, autant qu’auprès des populations « déplacées », seules quelques rares ONG occidentales assistent les plus démunis. Et seules celles tenues par des congrégations et des permanents religieux le font à leur bénéfice intégral.

 

A Abidjan, Bouaké, Ferké, Korhogo, Béoumi etc., et autour de ces centres, le FASV soutient des structures telles que : écoles, collèges, lycées, centres d’apprentissages, centres sociaux, infirmeries, dispensaires, hôpital Saint-Camille, Maison des Bébés, Amis des malades, Enfants de la rue etc.

 

Le rapport moral de l’année 2005 est approuvé par l’Assemblée générale. Le secrétaire de séance prend acte de cette approbation qui sera consignée au compte-rendu de la réunion.

 

 

> Des ressources en croissance

 

Pierre Frégeac présente les comptes du FASV pour l’année 2005, dont les livres sont tenus à disposition des membres séance tenante. Il remet à chacun la synthèse des comptes.

 

En ressources : 64.615,31 € dont 62.541 €  de dons en numéraires reçus des membres et 2.074,31 € de TVA remboursée.

 

En emplois : 71.988,09

-          aide financière aux établissements de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire : 12.274,49 €

-          achats de matériels et dons en nature :                                   13.806,31 €

-          frais de transports et divers :                                                    42.158,62 €

-          frais de banque, de courriers, frais divers :                                3.748,67 €

 

Déficit au 31/12/2005 : 7.372,78 €, ce déficit comptable résultant notamment de l’enregistrement dans les derniers jours de décembre 2005 de frais d’expédition des deux conteneurs livrés en janvier 2006 et financés par des dons encaissés début 2006.

 

Rapprochés des ressources des années précédentes, les 64.615,31 € de dons et collectes de fonds rassemblés par le FASV en 2005 représentent une progression de 64,5% par rapport à l’année 2004 (39 298 €) et ont plus que doublé par rapport à l’année 2003 (31.102 €).

 

 

Le FASV souhaite que la progression de ses ressources propres se poursuive selon le même rythme dans l’avenir car les besoins à satisfaire sont très importants, tant au sein des structures éducatives de Saint-Viateur (Bouaké, Ferkessédougou et Abidjan) qu’au niveau des œuvres sociales et des services de développement attachés à ces structures viatoriennes et aux institutions amies (La Providence à Béoumi, Xavières et Filles de la Croix à Korhogo et Abidjan etc…).

 

Après commentaires, explications et débats, les comptes de l’année 2005 sont approuvés à l'unanimité et quitus est donné au conseil d’administration et au Président. Le secrétaire de séance prend acte de cette approbation qui sera consignée au compte-rendu de la réunion.

 

 

Les collectes et opérations type « bol de riz » ou « cornet de frites » dans les établissements scolaires grâce aux membres qui sont dans l’enseignement, ont permis d’accroître les ressources du FASV, et donc de verser directement des fonds d’urgence tout en finançant l’expédition de dons en nature. Ces collectes locales comme ces dons importants en nature que, dans leur situation professionnelle ou personnelle, les membres du FASV peuvent fournir, sont l’une des clés du développement de notre aide.

 

 

A chaque membre de prendre toute initiative qui permettra d’augmenter sa contribution personnelle par la démultiplication de son action, de se battre et se débattre pour donner des moyens d’aide accrus au FASV, afin d’éduquer, de nourrir, de soigner davantage d’enfants, de parents démunis, de malades, de bébés et de vieillards...

 

 

Les listes du matériel expédié dans six conteneurs de 40 pieds ont été amplement diffusées et la tâche de Bernard Dumortier, en 2005, a été immense. Ces listes détaillées par colis, par donateur et par bénéficiaire, disponibles sur le site internet du FASV, reflètent la diversité et l’importance de l’aide du FASV, surtout lorsque l’on considère que la valeur des marchandises expédiées est supérieure de 10 à 15 fois aux coûts d’enlèvement, de conditionnement et d’expédition à Abidjan. Le bon acheminement sur place jusqu’aux bénéficiaires et la personnalisation des dons permettent d’éviter toute déperdition et garantissent une totale transparence auprès des donateurs dans leur affectation.

 

 

Rappelons que le FASV, créé en janvier 1999, a collecté, au 31 décembre 2005, 197 372 € (1 295 KF, 129,5 millions de francs CFA) et, outre des financements directs, expédié des marchandises pour une valeur supérieure à 1,5 milliard de francs CFA).

 

Comme l’a souvent fait remarquer Christophe Mulliez, "Cet effet démultiplicateur est remarquable. C’est le signe du dynamisme, des énergies et des synergies que le FASV peut fédérer". 

 

 

Il faut aussi rappeler qu'un don de 300 €, ne « coûtant » à son donateur « que » 100 € (grâce à la déduction d'impôt sur le revenu de 66 %), permet donc de fournir sur place plus 3 000 € de marchandises.

 

 

 

IV – Rapport d’activités 2005 du FASV

> L’année des conteneurs, une aide globale

L’année 2005 a vu se poursuivre l’organisation et l’expédition des conteneurs et des minibus. Mais le durcissement des règlements douaniers impose de nouvelles contraintes pour bénéficier des exonérations de taxes à l’importation. Aussi est-il demandé à chaque donateur d’être encore plus précis dans le codage des colis et dans l’établissement des listes de colisage afin d’obtenir l’autorisation préalable d’importation devenue nécessaire.

 

Toutes les consignes et les informations concernant les enlèvements sont disponibles auprès d’Edmée Fache et sur le site internet du FASV. L’affluence des dons nous conduit à être encore plus rigoureux et à les grouper par destinataires ou par nature. Nous recherchons par ailleurs des sources complémentaires de financement pour les acheminer et participer aux frais de sortie du port et de livraison sur place.

 

 

> L’année des ordinateurs : réduire la fracture numérique

Réduire la fracture numérique entre le Nord et le Sud, en particulier la Côte d’Ivoire, est l’un des objectifs poursuivi par le FASV. C’est pourquoi nous avons entrepris, en septembre 2005, un rapprochement avec l’association Co-ordinateur, spécialisée dans la collecte et le recyclage de matériel informatique, en unissant nos forces et nos moyens. Fondée et présidée par Louis Clerc, et animée par Raphaël Watier, Co-ordinateur dispose d’un vaste atelier-entrepôt rue de Reuilly à Paris, dirigé par Franck Le Gall, et géré par le FASV grâce au mécénat des Supermarchés ATAC.

 

Le Fonds d'Action Saint-Viateur a ainsi développé une structure de collecte et d'attribution de matériel informatique de seconde main aux ONG humanitaires dans le monde, dont la Côte d'Ivoire. Le local de Reuilly permet de recevoir unités centrales, écrans, portables, imprimantes, scanners, serveurs, onduleurs etc., et d'accueillir les bénévoles qui révisent et préparent le matériel avant livraison ou expédition.

 

Ainsi, grâce aux dons des entreprises et des particuliers de matériel récent (Pentium 3 +, Windows xp, matériel en fin de garantie âgé de 2 ans etc.), ce sont plus de mille PC qui ont été livrés à des organismes variés afin de les aider dans leur fonctionnement, l’enseignement et l’utilisation de l'informatique, et de leur donner accès au monde numérique et aux nouvelles technologies de l'information et de la communication.

 

Outre les bénéficiaires de l'aide du FASV en Côte d'Ivoire, où le FASV a équipé plusieurs collèges, lycées et centres sociaux d'apprentissage dans plusieurs villes, le Centre de rééducation fonctionnelle Don Orione et le Centre Culturel Catholique de Korogho, le CERAP (Centre de Recherche et d'Actions pour la Paix) etc., le FASV et Co-ordinateur ont fourni d'importants lots de matériel pour des associations opérant au Maroc, au Sénégal, au Togo, au Cameroun, au Gabon, au Congo, en Haïti, aux Comores, au Vietnam, au Cambodge etc… La participation des associations et organismes bénéficiaires aux frais de collecte, sous forme de dons financiers au FASV, permet de contribuer aux dépenses de fonctionnement.

 

Pierre Frégeac souligne la notoriété grandissante de Co-ordinateur et de son site internet, que la presse a beaucoup cité ces derniers mois grâce à Franck Le Gall, jusqu’à RFI qui s’y approvisionne pour équiper des radios de brousse à Madagascar et en Afrique centrale !

 

 

> L’année de la chapelure pour la "bouillie des rescapés"

 

De nombreuses associations, partout en France, fabriquent de la chapelure à partir de pain rassis collecté auprès des boulangers et des collectivités, dans un but humanitaire ou dans un but de réinsertion et de commercialisation pour la fabrication de granulés. C'est le seul aliment qui soit disponible gratuitement et dont la source soit intarissable, dès lors que des bénévoles disposent d'un local adapté et de machines à broyer pour la fabriquer. Mélangée avec du lait en poudre, de l'eau, du sucre et de l'huile, la chapelure permet de réaliser une bouillie économique mais nourrissante pour les bébés malnutris comme pour les malades ulcéreux et les vieillards édentés.

 

L'association Appel Détresse fournit régulièrement des tonnes de chapelure au FASV, et nous remercions Pierre Navarre à Compiègne, et sa Présidente, Danielle Spengler, de nous les confier pour les mettre à la disposition des plus démunis en Côte d'Ivoire. Pour faire face à la demande croissante de chapelure, le FASV a en outre bénéficié, grâce à Agnès Meilhon, du don d'une broyeuse qui sera exploitée par des bénévoles de la Conférence Saint-Vincent-de-Paul à Houilles (78), animés par Liliane Jens, dans un local de la municipalité, doublant ainsi leur capacité de production exclusive pour le FASV. Enfin, Paule Roux, à Saint-Martin-de-Crau, contribue à fournir cet approvisionnement, outre de vastes locaux de stockage qu’elle met gratuitement à la disposition du FASV.

 

Toute autre fourniture de chapelure, et aussi de lait en poudre, de sucre et d'huile, sera la bienvenue pour combattre les ravages de la malnutrition.

 

Pierre Frégeac remercie toutes ces bonnes volontés qui, ensemble, auront contribué et continuent à sauver bien des malnutris.

 

 

> L’année de tous les dons, et de la musique… (suite)

 

Les tonnes de lait en poudre, de chapelure, d’huile et de savon, le matériel médical, le matériel sportif, les milliers de livres, les centaines d’ordinateurs, les minibus de Jean-François Crédoz, les vélos de Bernard et Edith Moulin, de Raymond Ollier, de Charly Bessières et Pierre-Louis Chevalier, l’électroménager, les vêtements, les jouets et tant d’autres produits de consommation et d’équipement de tant de donateurs, sont le lot courant des expéditions du FASV.

 

Mais 2005 a été aussi l’année de la renaissance de la fanfare Saint-Viateur à Abidjan et à Bouaké grâce à la formidable opération de collecte d’instruments de musique « Solidarité Fanfare Afrique » initiée en 2003 et conduite avec Jacky et Tony Desclos (L’Avenir Caennais), Bernard Bergeras et André Castagnet (Pau), et bien des donateurs dont vous avez lu la contribution, avec l’aide de France Inter et de RFI (voir le site internet du FASV).

 

 

La valeur de l’ensemble (152 instruments cuivres et vents + orgue électrique, synthé, guitares, batterie et amplis) est supérieure à 150 000 €, c’est-à-dire pas loin de 100 millions de francs CFA !

Seules la mobilisation et l’énergie uniques suscitées par le FASV ont permis cette réussite dont les artisans et les acteurs ne seront jamais assez remerciés, car, bien plus qu’anecdotique, ce don est un magnifique signe de confiance, d’espérance et de renaissance. La musique comme outil pédagogique, facteur d’intégration et d’émancipation, de convivialité et de libération, symbolise bien l’action du FASV.

 

Un ensemble complet d’instruments supplémentaires a également été offert par le FASV aux bons soins de Manu Rubio pour la chorale et l’orchestre de ND de Nazareth à Bouaké.

Vive les fanfares Saint-Viateur, qui ont chacune retenti aussi bien à Abidjan qu’à Bouaké à l’occasion du cinquantième anniversaire !

 

> Rencontres FASV : solidarité et amitié partagées

 

2005 a été marquée, une nouvelle fois, par la Rencontre FASV de Vourles (Lyon), qui a réuni une cinquantaine de membres pour fêter le cinquantenaire de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire, autour des pionniers, des vétérans et des responsables actuels : Carlos Orduna, Javier Martinez, René Despeyroux, Célestin Terrier, André Charlebois, René Galtier, autour de Pierre Demierre.

 

Les déjeuners ivoiriens préparés par Juliette Kouamé Adjoua remportent un grand succès. Il faut dire que l'aloko, l'attiéké, le poisson braisé, le poulet bicyclette, le boeuf sauce arachide etc. constituent des moments de gourmandise qui s’ajoutent à la convivialité de ces Rencontres.

 

Les échos de cette réunion chaleureuse ont été également diffusés avec les photos de groupe sur lesquelles beaucoup ont essayé de reconnaître tel ou tel contemporain d’il y a pas mal d’années, mais que tient unis la mémoire d’une expérience commune et inoubliable, mémoire partagée par des conjoints et de nouveaux venus parfois envahis par tant de souvenirs…

 

 

C’est le moment de redire nos remerciements aux responsables et délégués régionaux du FASV, parfaits organisateurs de ces rencontres qui fortifient notre attachement au Fonds d’Action Saint-Viateur : Philippe et Monique Blanc, Bernard et Edith Moulin, qui se préparent à nous accueillir à nouveau, le 2 septembre 2006 à Vourles. Une autre Rencontre FASV aura lieu à Angers le 16 septembre prochain grâce à Claude, Yolaine, Dominique et Maryse Bossard autour de Roger Debaud, alors que Pierre Demierre nous a reçus et a organisé la Rencontre du FASV avec les Amis des missions viatoriennes à Villefranche-de-Rouergue le 20 mai 2006.

 

 

> Les Infos et Nouvelles de Côte d’Ivoire du FASV : portail exclusif d’informations et de documentation sur la Côte d’Ivoire

 

La gravité et la précipitation des évènements de novembre 2004 à Bouaké et à Abidjan ont rendu encore plus indispensable la revue de presse quotidienne du Fonds d’Action Saint-Viateur, les Infos Côte d’Ivoire, dont la diffusion par email s’étend à présent à plus de 850 destinataires, plus de 2 000 lecteurs, et atteint ce jour sa 1 120ème édition !

 

Mise en place de façon embryonnaire en octobre 2002, juste après la rébellion, à l’intention de nos amis de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire privés d’informations, et des membres du FASV souhaitant être informés en priorité sur cette actualité, elle s’est structurée et formalisée en cours de route, et a respecté son rythme de parution quotidien, jusqu’à 7 jours sur 7 selon les évènements, jours fériés compris ! (inscription gratuite : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

 

 

Pour ceux qui, sur place, sont coupés de presque tout moyen d’information mais restent reliés au monde par internet, même de façon poussive, pour ceux qui, en France et dans le monde, sont intéressés par cette synthèse quotidienne de l’actualité ivoirienne, les Infos Côte d’Ivoire constituent une source d’information prioritaire dont la rigueur, l’équilibre et l’exhaustivité sont reconnus et appréciés au point que nous comptons des abonnés dans nombre d’ambassades, à l’ONU et à l’ONUCI, à la Licorne, au CERAP (Centre de Recherche et d’Action pour la Paix - Abidjan), dans quantités d’organismes institutionnels et de communautés.

 

Ce service gratuit, dont la notoriété se répand chaque jour, nous amène de nouveaux membres et contribue au rayonnement de l’action du FASV en Côte d’Ivoire.

 

 

Les Nouvelles de Côte d’Ivoire, lettres, chroniques, compte-rendus divers émis par nos correspondants d’Abidjan, Bouaké et Ferké, sont également diffusés régulièrement à l’ensemble des destinataires, donnant une autre dimension, plus humaine et plus proche, de la situation que chacun vit dans le milieu où il exerce.

 

Les correspondances mensuelles de Roger Debaud et de Manu Rubio à Bouaké, en particulier, rencontrent un vif intérêt, au point qu’elles sont réclamées au moindre retard ! Ces échanges de nouvelles permettent une proximité, développent une convivialité et contribuent à fortifier notre relation avec l’ensemble des acteurs en Côte d’Ivoire et de ceux qui mettent en œuvre et bénéficient de l’aide du Fonds d’Action Saint-Viateur.

 

 

 

V - Présentation des activités en cours et des projets 2006 - 2007

 

 

> L’état des recettes 2006

 

Pierre Frégeac annonce que le montant des cotisations et des collectes de fonds pour 2006 s’élève à ce jour, 8 juillet 2006, à 79 663 € vs 43 964 € au 2 juillet 2005 et 31 211 € au 19 juin 2004, dates des précédentes AG. Le premier semestre compte, il est vrai, pour plus de 80 % de l’année, selon les années et la saisonnalité due à l’actualité ivoirienne.

 

Malgré cette croissance, les efforts doivent être maintenus pour faire face à l’augmentation des besoins.

 

Les membres du FASV ont été tenus informés des actions entreprises ces derniers mois et en particulier des deux conteneurs du premier semestre. Les fonds qui ne sont pas consacrés au financement des expéditions ou à l’achat de matériel sont versés aux destinataires selon les vœux d’affectation des donateurs.

> L’année du site internet www.fasaintviateur.com 

 

Grâce au travail remarquable de Gérard Vélu (webmaster) et d’Anne-Claude Buatois en 2005, le FASV dispose depuis le début de l’année 2006 d’un site internet www.fasaintviateur.com sur lequel sont mis en ligne l’historique de la création et du fonctionnement de l’association, la présentation des actions en cours, l’exposé des besoins, ainsi qu’une multitude d’outils téléchargeables mis à la disposition de ses membres pour leurs actions locales de sensibilisation et de collectes.

 

Photos d’archives, reportages, documents, dossiers, liens, tout est ou sera sur ce portail exclusif d’informations et de documentation du FASV sur la Côte d’Ivoire. Déjà plus de 3 000 visiteurs ont consulté le site pour lequel les commentaires et suggestions seront toujours les bienvenus en les adressant à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

> Infos conteneurs 2006

Pour information, les frais de collecte, d’enlèvement, de conditionnement et d’expédition des deux derniers conteneurs de 40 pieds à Abidjan, début 2006, ont été de 7 500 € chacun, ce qui correspond à la moyenne des frais pour un conteneur de cette taille, hors frais sur place.

 

Grâce à nos enquêtes et vérifications auprès des différentes structures soutenues par le FASV en Côte d'Ivoire, nous cernons toujours davantage les besoins de nos interlocuteurs. Vu le coût des frais d'enlèvement des dons en nature, d’acheminement jusqu’au Havre, et de transport par voie maritime, nous essayons toujours de privilégier la qualité et la pertinence de nos envois.

 

 

Le nombre de conteneurs envoyés donne une idée du grand succès des collectes de dons en nature du FASV et de l'immense travail qu’il implique, pour chaque conteneur. Autorisation préalable d’importation, organisation et coordination des enlèvements, établissement des documents nécessaires au connaissement maritime, suivi des détaxes, achats et négociations de certains matériels et denrées etc., c'est une tâche considérable qui demande rigueur et précision, d'autant que chaque conteneur acheminant, en moyenne, entre 400 et 500 colis individuels et entre 10 et 15 palettes (soit 15 à 20 tonnes), chaque colis doit être parfaitement identifié et enregistré pour parvenir à son destinataire final.

 

 

" Tous les sourires que nous recevons en distribuant vos dons, nous vous les devons. Des conteneurs ne suffiraient pas à vous les envoyer car ils sont toujours renouvelés, de plus en plus grands et beaux. Comme c'est formidable de procurer un peu de joie manifestée par un sourire... le plus beau et le plus significatif des mercis. Et c'est à vous que nous les devons ! Grand merci à tous ! " (René Despeyroux, Bouaké)

 

 

> Appel à dons en nature pour les conteneurs à venir

 

Tous les membres sont invités à participer à la collecte de dons en nature. Les départs des conteneurs sont annoncés par email et sur les Infos Côte d’Ivoire. Ils sont susceptibles d’aléas dus aux impondérables de l’administration. Le délai de livraison n’est pas garanti, les autorités portuaires ayant démontré leur imagination pour en retarder quelques-uns…

 

La liste des besoins est à votre disposition et consultable sur le site internet du FASV.

 

> Réalisations du 1er semestre 2006

 

Parmi les innovations et les succès de ce premier semestre, Pierre Frégeac rappelle le 1er concert de soutien organisé par des membres du FASV avec le chœur « Les Ménilchantants », le samedi 18 mars 2006, à 20h30, en l'église Saint-Martin-des-Champs, 36 rue Albert Thomas, Paris - 10ème, direction : Ludivine Sanchez, organisation et chant : Meg Grèzes, guitare : Antoine Chaigne, violon : Claude Fromageot.

 

Le 2ème concert a été organisé par Gérard et Anne Vélu, avec l’ensemble « Violon et percussions » de leur fille Marie, Alban qui vient de devenir leur gendre, Guillaume et Muriana, à la salle Sainte-Pauline, au Vésinet, le dimanche 2 avril à 16 h.

 

Comme ces concerts, qui sont autant de contributions essentielles aux ressources du FASV, c’est le moment de rappeler quelques opérations qui marchent et d’en suggérer de nouvelles. La recette moyenne d’une opération bien conçue, bien promue et bien menée, devrait viser le millier d’euros.

 

Philippe Blanc réalise toujours ses « bol de riz » avant Noël et avant Pâques, et ses Journées de la solidarité en juin, à Saint-Thomas d’Aquin à Oullins, Saint-Genis Laval et Mornant, couronnés de succès grâce à la participation massive des élèves. Claude Thomas-Codant et Christine Peycelon ont battu un record avec l’organisation de collectes au collège Louis Querbes à Vourles avec les élèves et les parents d’élèves, de même que Bernard Buisson au collège du Sacré-Cœur d’Annonay, Christian Gérard au collège Saint-Viateur d’Amplepuis dont le cross est une réussite, Etienne Vallée à Coutances qui a convié Edmée Fache à une conférence pour l’ensemble des élèves du collège Joseph Guérard avant de lancer à son tour une belle opération « bol de riz » et Pierre-Etienne Vanpouille, au lycée Louis Querbes à Rodez, qui a mis en place un « projet Afrique » en sensibilisant les élèves tout au long de l’année scolaire et en réunissant des fonds et de nombreux dons en nature etc.

 

Ce sont de bonnes bases pour pérenniser ces actions, les élargir et les intensifier.

 

Restent à investiguer les idées et suggestions déjà avancées par les uns et les autres, et qui sont en gestation. Pour mémoire, voici un petit rappel de ce qui reste à faire !

 

Organiser des tombolas, des dîners ivoiriens, des marchés de niama-niamas (petit artisanat africain) à l’occasion de rencontres, de fêtes ou d’un événement spécial, encore et toujours des conférences, des expositions de dessins d’enfants ivoiriens (la collection « Afrique(s) » est disponible et téléchargeable sur le site internet), des concerts, des soirées, des listes de mariage ou d’anniversaire, des collectes de matériel en fin de série chez les commerçants ou dans des usines etc. Bref, faire preuve d’imagination et d’efficacité !

 

Quand on a déjà fait ses preuves, reste à persévérer ! Bon courage à chacun dans toutes ces initiatives. Qu’elles inspirent le plus grand nombre ! La boîte à idées reste ouverte…

 

Faites-nous part de vos besoins et de vos suggestions sur la meilleure façon de collecter des fonds et des dons en nature pour le FASV. Merci.

 

 

> Rappel : les médicaments ne peuvent en aucun cas être joints aux conteneurs

 

En effet, l'exportation de France comme l'importation en Côte d'Ivoire des produits médicamenteux est réglementée. Des restrictions supplémentaires viennent d’être apportée pour les MNU (médicaments non utilisés). Il faut que chaque médicament soit vérifié et corresponde aux médicaments autorisés à être exportés de France d'une part, et autorisés à être importés en CI d'autre part. Ce n'est déjà pas facile avec la réglementation européenne, c'est tout simplement inconcevable à l'arrivée à Abidjan si l'on n'est pas aidé par un spécialiste agréé.

 

 

> 2006 : le FASV est agréé par les Entreprises Françaises du Médicament

 

En 2006, ce sera chose faite suite à l’agrément du FASV par l’association Tulipe (Le Mécénat Collectif des Entreprises du Médicament en France) qui vient de nous fournir une dotation en médicaments répondant aux besoins des centres de soins présentés, d’une valeur de 55 600 € ( env. 36 millions de francs CFA).

 

Pierre Frégeac a ainsi le grand plaisir d’annoncer que notre dossier "PHARMA-CI" de demande de médicaments auprès des Entreprises Françaises du Médicament (LEEM / Association Tulipe) a été accepté dans sa totalité. La demande portait, dans un premier temps, sur six mois de consommation pour la vingtaine de centres de soins en Côte d'Ivoire présentés par le Fonds d'Action Saint-Viateur, et consiste en la fourniture des quinze principaux médicaments ainsi que des cantines assorties prévues pour les besoins de ce type de centres de soins.

 

Cette dotation pourra être transportée grâce aux facilités que nous accorde le ministère de la Défense, suite à l'agrément que nous avons obtenu en juin 2006, en plus de l’éventuel cofinancement de nos projets par le ministère des Affaires Etrangères (Mission pour la Coopération non gouvernementale) à hauteur de 50 000 euros.

 

Ces médicaments devraient pouvoir être mis à disposition sur place au cours du 4ème trimestre.

 

Ce succès n'aurait pas été possible sans la collaboration d'innombrables intervenants qui ont travaillé dur pour compléter le dossier très technique requis. C'est une fois de plus la démonstration que la chaîne de solidarité mise en place par le FASV permet de faire des miracles.

 

Pierre Frégeac remercie tout particulièrement le Docteur Jean-Claude Deslandes qui a soutenu et cautionné le dossier du FASV, Mme Dominique Dupont (Editions de Santé) qui a bien voulu le recommander au Docteur Bernard Lemoine (LEEM), les Docteurs Dominique Lejoyeux et Christine Perrier (Tulipe) qui l'ont validé et approuvé, et, en Côte d'Ivoire, Janine Sein qui a mis à contribution et coordonné les médecins et les infirmiers sur place, leur permettant d'exprimer scientifiquement leurs besoins.

 

Merci à Edmée Fache, Déléguée générale du FASV, qui a mis son expérience, sa rigueur, sa détermination et nombre de ses contacts sur place en oeuvre pour réaliser ce dossier sans faute, qui vaut au FASV d'être à présent chargé par Tulipe de formuler une demande spécifique pour le traitement de l'ulcère de Buruli en Côte d’Ivoire, qui a succédé à la lèpre parmi les maux dont souffre l’Afrique.

 

Cette marque de reconnaissance est, sans doute, celle à laquelle l’assemblée est la plus sensible. Cela implique des contraintes et des exigences, mais il nous appartient de relever ce défi, comme il nous appartient de participer à la lutte contre le VIH-sida et à son traitement.

 

 

> Programme d’actions pour 2006 - 2007

 

Ce projet PHARMA-CI fait partie des six actions principales envisagées pour les douze prochains mois, avec les programmes BIBLIO-CI, ORDI-CI, HUMA-CI, PLURIEL-CI, et la poursuite de la diffusion de la revue de presse Infos Côte d’Ivoire et des Nouvelles de Côte d’Ivoire du FASV.

 

Ces projets sont destinés à l’ensemble des structures soutenues par le FASV, celles de Saint-Viateur en priorité et, par extension, celles qui sont associées, aidées, encouragées, soutenues ou cautionnées par nos correspondants. L’ampleur de cette aide vise à élargir la contribution du FASV au rétablissement et à la reconstruction de la Côte d’Ivoire.

 

BIBLIO-CI vise à apporter 60.000 livres pour équiper dix collèges et dix lycées d’un centre de ressources pédagogiques pour les professeurs et d’une bibliothèque pour élèves.

 

ORDI-CI vise à apporter 600 ordinateurs et leurs périphériques pour équiper une salle informatique dans quinze collèges, dix lycées et dix centres d’apprentissage.

 

HUMA-CI vise à répondre aux demandes adressées au FASV en matière d’aide humanitaire (aliments pour bébé et articles de puériculture, équipements médicaux, produits d’hygiène, vêtements…).

 

PLURIEL-CI vise à satisfaire les besoins en équipements scolaires, techniques et sportifs formulés par les établissements d’enseignement viatoriens et ceux gérés par des œuvres associées.

 

PHARMA-CI entend répondre aux besoins en médicaments exprimés auprès du FASV par ces mêmes structures et celles agréées par le FASV.

 

Pour mener à bien ces actions, le FASV compte sur chacun de ses membres et sur les donateurs qui le soutiennent depuis plusieurs années (voir liste des soutiens infra).

 

De plus, le FASV a demandé une subvention à l’Etat pour participer à la prise en charge des frais d’expédition de l’aide, frais qui constituent l’essentiel des charges qui s’imputent à son budget (59% en 2005). Un dossier a été présenté en ce sens au Ministère des Affaires Etrangères. Grâce à l’intervention de Gérard Vélu, Pierre Morange, Député, Président des Amitiés parlementaires France – Côte d’Ivoire, a assuré le FASV de son soutien dans la défense de la demande de subvention présentée.

 

Comme déjà précisé, le programme PHARMA-CI du FASV a reçu l’appui décisif de l’association TULIPE, Mécénat des Entreprises du Médicament en France, qui s’est engagée à fournir une très importante dotation de médicaments en réponse aux besoins exprimés via le FASV par les œuvres et institutions soutenues. Le Ministère de la Défense a été sollicité et a accordé au FASV une aide logistique pour le transport de cette dotation.

 

 

Pour le programme ORDI-CI qui participe à la réduction de la dramatique fracture numérique entre l’Occident et l’Afrique, l’action du FASV s’est consolidée grâce à la collaboration établie avec l’association Co-ordinateur. Depuis le 4ème trimestre 2005, Franck Le Gall, expert en maintenance informatique et jeune retraité, lui consacre bénévolement toutes ses journées, entouré de jeunes dévoués à cette cause. Sa recherche de donateurs de matériel de qualité (le plus souvent institutionnels), grâce au site internet de Co-ordinateur, lui permet de réunir des équipements qui sont tous vérifiés et réinstallés avant mise à disposition.

 

Pierre Frégeac dit sa satisfaction de voir les premiers fruits de cet important investissement, dans un domaine crucial pour la promotion des jeunes ivoiriens qui jusqu’ici n’ont accès qu’accidentellement à du matériel informatique dans le cadre de leurs études générales ou professionnelles. Tous les participants à l’assemblée sont convaincus de l’importance de la mise à disposition d’ordinateurs dans les collèges, lycées, centres d’apprentissage, ateliers de formation…

 

En 2005, le FASV a ainsi livré plusieurs centaines d’ordinateurs en Côte d’Ivoire. Les perspectives pour 2006 et 2007 sont beaucoup plus importantes car le FASV et Co-ordinateur ont développé leur propre source d’approvisionnement qui semble intarissable. Mais nous espérons que les moyens financiers seront dégagés par l’aide publique pour ces réalisations à grande échelle.

 

 

Pierre Frégeac remercie Denys Ferrando-Durfort et insiste sur l’importance de la contribution de l’association Le Français en Partage, dont il est le Délégué Général, pour la réalisation de toutes les actions nécessitant la mise à disposition de livres. Il rappelle que les enseignants membres du FASV sont sollicités pour rechercher des ouvrages de pédagogie afin de conforter les centres de ressources pédagogiques du programme BIBLIO-CI, programme qui collecte aussi des dictionnaires, encyclopédies, ouvrages de culture générale… pour bibliothèques d’élèves et centres de ressources pédagogiques pour professeurs de tous niveaux.

 

Avec également l’aide constante d’Adiflor (Isabelle Lecamus, Marion Silvente), et de La Joie par les livres (Marie Laurentin - Ministère de la Culture), le FASV a ainsi accès à quantité de livres dont l’Afrique est privée, pourvu que soient accordés, par ceux qui tiennent à promouvoir la francophonie, voire à préserver la francophilie en péril, les moyens, pourtant modestes à l’échelle de l’aide publique au développement, d’acheminer ces dons pourtant gratuits.

 

 

Pierre Frégeac expose par ailleurs ses efforts pour maintenir la diffusion quotidienne des Infos Côte d’Ivoire auxquelles la plupart des membres du FASV sont abonnés par email, et se félicite de la participation d’Edmée et d’Alberte Fache à leur réalisation. Après en avoir produites un bon millier d’éditions à lui seul, quand ce n’était pas Bernard Dumortier qui assurait vaillamment l’intérim, il y trouve l’opportunité de bénéficier d’yeux neufs et d’élargir les centres d’intérêts abordés, en réponse aux souhaits des lecteurs, nombreux à faire des suggestions et à envoyer des articles et des communiqués.

 

Les Infos et Nouvelles de Côte d’Ivoire font partie intégrante du service du FASV, permettant une sensibilisation aux problèmes ivoiriens et africains, pour mieux comprendre en étant davantage à l’écoute de toutes les parties, au risque de déplaire en n’en favorisant aucune. L’objectif fixé par Pierre Frégeac est d’enrichir cette base de données, grâce au site internet, et d’en faire un portail majeur d’informations et de documentation sur la Côte d’Ivoire

 

 

Edmée Fache précise enfin que l’élaboration du dossier de demande de financement public a nécessité le calcul très précis de la valeur de l’aide apportée par le FASV. Les calculs effectués, validés par les services techniques de la Coopération, ont confirmé le coefficient multiplicateur proche de dix de la valeur de l’aide apportée par rapport aux dépenses engendrées, ce coefficient multiplicateur résultant, bien sûr, de l’intervention des nombreux bénévoles et des dons en nature collectés et reçus par le FASV.

 

En conclusion de la présentation de ce programme d’actions, Pierre Frégeac rappelle qu’il appartient à chacun des membres de développer son réseau de soutien, de parrainer de nouveaux membres et de participer à la construction de cette pyramide de solidarité pour la Côte d’Ivoire. La pyramide s’agrandit d’autant plus que son socle est solide. Aussi, aucun ne doit manquer à l’appel !

 

De proche en proche, de bouche à oreille, à chacun d’étendre et d’intensifier sa contribution…

 

 

 

VI. Mesures à prendre

 

 

Le développement des activités du FASV amène Pierre Frégeac à proposer à l’assemblée générale de l’association plusieurs mesures à prendre :

 

1)       Nomination de commissaires aux comptes,

2)       Modification de l’article 2 des statuts,

3)       Création d’un poste de troisième vice-président

4)       Désignation de Gérard Vélu au poste de troisième Vice-président.

 

 

1) L’importance croissante des actions initiées par le FASV et du budget mobilisé par l’association, ainsi que son désir de clarté et de transparence des comptes, incite le Président à demander la nomination de Commissaires aux comptes, la certification de ces derniers par un organisme indépendant et assermenté étant un gage de leur bonne et exacte tenue.

 

Cette nomination constituerait de plus un avantage décisif dans l’accès aux aides de l’Etat et des grands contributeurs privés qui en font une condition d’attribution de leur aide.

 

Consulté pour avis et conseils, Christian Laplane, ami membre du FASV et expert-comptable, nous a indiqué de prévoir un budget annuel d’honoraires de l’ordre de 1 000 euros. Après recherches et réflexion, le bureau du FASV propose le Cabinet Fidélio (titulaire) et le Cabinet Kling (suppléant), tous deux domiciliés 41, avenue Friedland, 75008 – Paris. Cette nomination entrerait en vigueur à partir des comptes de 2006.

 

L’assemblée générale adopte cette résolution n°1 à l’unanimité. 

 

 

 

2) L’article deuxième des statuts du FASV stipule : «  Cette association a pour but de réunir l’aide et le soutien moral, matériel et financier des anciens élèves et professeurs de Saint-Viateur, des coopérants et des amis de la Côte d’Ivoire, afin de favoriser les œuvres éducatives, sociales, sanitaires et humanitaires coordonnées par les Clercs de Saint-Viateur dans leurs missions ivoiriennes. »

 

Vue la nécessité d’ouvrir le champ d’actions statutaire aux réalités ivoiriennes, à celles du FASV et de Saint-Viateur, ainsi qu’aux attentes et aux besoins des nouveaux membres, le Président propose d’élargir l’objet du FASV à d’autres bénéficiaires géographiques (pour répondre à la demande des établissements Saint-Viateur du Burkina Faso par exemple, etc.), à d’autres structures agréées en Côte d’Ivoire comme cela est déjà entrepris, et à d’autres activités complémentaires, impliquant la responsabilité civile de l’association, comme la collecte et le recyclage de matériel informatique avec Co-ordinateur, et d’autres collectes, mises à la disposition de diverses associations dans le cadre de l’activité globale du FASV comme Portail d’actions éducatives, humanitaires et de développement.

 

L’assemblée générale adopte cette résolution n°2 à l’unanimité. 

 

 

3) Afin de prendre en compte, dans un premier temps, l’importante implication de Gérard Vélu dans la vie et le fonctionnement du FASV, tant comme créateur et webmaster du site internet du FASV que dans l’établissement de relations avec des élus pour obtenir des soutiens publics, ainsi que l’implication d’autres personnalités souhaitant s’investir utilement dans le bureau de l’association dans le cadre de sa diversification, le Président propose la modification de l’article 9 des statuts pour permettre la création de postes supplémentaires de vice-présidents.

 

L’article neuvième des statuts deviendrait ainsi :

« L’association est dirigée gratuitement par un conseil d’au moins six membres élus pour cinq ans par l’assemblée générale, toujours rééligibles et formant un bureau composé d’un président, de plusieurs vice-présidents, d’un secrétaire et d’un trésorier. En cas de vacances, le conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres jusqu’à leur remplacement définitif par la prochaine assemblée générale. »

 

L’assemblée générale adopte cette résolution n°3 à l’unanimité. 

 

 

4) Pierre Frégeac propose la nomination de Gérard Vélu au poste de troisième Vice-président du FASV.

 

L’assemblée générale adopte cette résolution n°4 à l’unanimité. 

 

 

Le Secrétaire de séance prend acte de ces quatre résolutions qui seront consignées au compte-rendu de la réunion. Le Conseil d’administration mettra en œuvre ces résolutions.

 

 

 

VII. Questions diverses

 

 

Le Président propose plusieurs interventions au chapitre des questions diverses :

 

-          Gérard Vélu et Edmée Fache rendront compte des Fêtes du Cinquantenaire de Saint-Viateur à Bouaké

-          Franck Le Gall présentera l’action FASV/Co-ordinateur

-          Jean-Bernard Bruneteaux et Brice Bado parleront du CERAP et de ses projets d’avenir

 

 

Gérard Vélu et Edmée Fache ont représenté le Fonds d’Action Saint-Viateur à la Commémoration du cinquantième anniversaire de l’installation à Bouaké des Clercs de Saint-Viateur.

 

Gérard Vélu annonce qu’un compte rendu détaillé sera rédigé et diffusé aux membres du FASV. Ce compte-rendu de voyage sera également mis en ligne sur le site du FASV. Gérard décrit les cérémonies organisées à Bouaké les 23, 24 et 25 juin 2006. Il expose les visites et études qui ont été menées à l’occasion de cette visite à Bouaké. Il apporte le salut de tous ceux qui à Bouaké ont loué l’action du FASV et l’encourage à poursuivre ses interventions car l’aide apportée est indispensable.

 

Gérard expose brièvement l’étude qu’il réalise sur les opportunités offertes par la Communauté Européenne pour le financement d’installations d’énergie solaire dont il souhaiterait que le FASV soit le leader en Côte d’Ivoire. Il évalue les besoins des structures candidates, prépare un pré-dossier de candidature et tiendra informés les membres du FASV de l’avancement de ce dossier dans lequel il est vivement encouragé. Le dossier « solaire » occupera une rubrique sur le site internet.

 

Gérard a réuni sur un fichier informatique les photos prises lors de ces journées de fête et invite l’assemblée à les regarder après la réunion sur l’ordinateur portable qu’il a amené à cet effet. Il remet ensuite à Pierre Frégeac les cadeaux reçus à Bouaké à l’intention du FASV et de son Président.

 

 

Edmée Fache expose la poursuite de leur séjour à Yamoussoukro le 26 juin puis à Abidjan les 27 et 28 pour Gérard Vélu et du 27 juin au 1er juillet pour elle-même. De nombreux contacts ont été établis en application des instructions reçues de Pierre Frégeac, pour préparer les actions futures du FASV. Elle invite l’assemblée à prendre connaissance de ces travaux dans le rapport de mission détaillé qui sera diffusé dans les jours prochains (disponible sur le site FASV ou sur demande par courrier).

 

 

Franck Le Gall présente les grandes lignes des interventions réalisées par le FASV/Co-ordinateur, où il intervient en qualité de responsable de l’atelier-entrepôt, des collectes et d’une équipe de bénévoles. Il dit la nécessité de rechercher du matériel récent, bien préservé, bien adapté aux utilisations visées (essentiellement le monde éducatif en Afrique). Des accords ont été conclus avec de grands donateurs : Groupe But, Groupe Darty, Le Monde, la RATP, le Trésor Public… qui lui permettent de sélectionner, dans le matériel retiré de l’utilisation, les machines qui correspondent aux besoins du FASV/Co-ordinateur.

 

Il précise que sa valeur ajoutée est de livrer des appareils configurés en fonction des demandes et que, pour les moins familiers de l’informatique, il peut composer des réseaux « prêts à brancher ». Des logiciels spécifiques peuvent être fournis sur demande, comme par exemple des logiciels d’orthophonie pour le Centre de rééducation fonctionnelle de Korhogo. Il annonce également une fusion avec l’association Ordinateurs sans Frontières afin de regrouper toujours davantage de ressources et de moyens au service de notre projet commun.

 

Pierre Frégeac remercie Franck Le Gall en soulignant à quel point la valeur financière de la contribution de Co-ordinateur valorise l’aide du FASV, le matériel informatique pouvant servir aussi de monnaie d’échange avec des détenteurs d’autres biens recherchés par le FASV. Nous devons l’essor et la réussite de cette entité à Franck dont la disponibilité connaît si peu de bornes qu’il est parfois difficile à suivre dans son dynamisme !

 

Pierre Frégeac, en accord avec Louis Clerc, Président de Co-ordinateur, précise que le FASV et Co-ordinateur sont appelés à former une structure commune, dans le respect des spécificités de chaque entité et avec le maintien de leur dénomination et de leur site internet respectif.

 

Ce projet est approuvé par l’assemblée qui y voit le moyen d’élargir et de pérenniser à la fois l’action du FASV et de Co-ordinateur.

 

 

Brice Bado présente le CERAP (Centre de Recherche et d’Action pour la Paix, Abidjan), émanation de l’INADES, et souligne que Pierre Frégeac est membre du bureau des Amis du CERAP. Jean-Bernard Bruneteaux expose le projet de Denis Maugenest, sj, directeur du CERAP, d’édifier dans les prochains mois une Ecole Supérieure des Sciences Morales et Politiques pour l’Afrique de l’ouest, dispensant une formation universitaire. Il expose le rôle des Amis du CERAP dans la recherche de financement pour la construction de cet important projet et souligne la qualité des relations et de la collaboration entretenues entre les responsables de nos associations respectives, au bénéfice de ceux que nous soutenons.

 

 

L'ensemble des points inscrits à l'ordre du jour ayant été traités, et après une large et chaleureuse discussion, le Président remercie une nouvelle fois les participants puis clôture la séance à 21 h en invitant l’assemblée à regarder les photos de la Commémoration du cinquantième anniversaire de l’installation à Bouaké des Clercs de Saint-Viateur, tout en participant à l’abondante collation faite des spécialités préparées ou apportées par plusieurs participants. Merci à Jean-Michel pour son accueil, à tous ceux et celles qui ont préparé tant de bonnes choses et qui ont apporté leurs meilleures bouteilles, jusqu'au niamacoudji de Kra N’Guessan !

 

La deuxième mi-temps de cette soirée de samedi s'est mieux terminée que celle de la finale de la Coupe du Monde de football le lendemain dimanche. L'équipe du Fonds d'Action Saint-Viateur est une équipe gagnante !

 

________________________________

 

ANNEXE / RAPPEL

 

 

> Membres d’honneur (donateurs et bénéficiaires), partenaires, mécènes et soutiens du Fonds d’Action Saint-Viateur

 

Beaucoup de dons en nature ont été fournis au FASV, au cours des dernières années, par des associations spécialisées qui soutiennent et encouragent son action. Ces associations amies et partenaires sont membres d’honneur du FASV :

 

. ADIFLOR (Isabelle Le Camus, Marion Silvente) pour les livres,

. APPEL DETRESSE (Danielle Spengler, Pierre. Navarre) pour l’aide alimentaire et humanitaire,

. ATELIER SANS FRONTIERES (Marie Salefran, Thibault Guilly) pour le matériel de sport,

. CO-ORDINATEUR (Louis Clerc, Raphaël Watier, Franck Le Gall) et

. INFORMATIQUE ET SOLIDARITE (ISO) (Philippe Mas) pour le matériel informatique,

. CONFERENCE SAINT-VINCENT-DE-PAUL (Liliane Jens) pour la chapelure,

. FEU VERT POUR LE DEVELOPPEMENT (Jacques Maillot) pour le financement de projets,

. HUMANIS (Caroline Josseaume) pour les machines à coudre,

. L’AVENIR CAENNAIS (Jacky et Tony Desclos) pour les instruments de musique,

. LE FRANÇAIS EN PARTAGE (Denys Ferrando-Durfort) pour les livres et autres,

. LA GERBE (Jean-Marc Semoulin) pour divers matériels,

. LACLEF (Les Amis de Saint-Camille-de-Leilis France / Dominique Poissonnier, René Hoegy) pour des équipements divers,

. PARTNAIRS- GARD CANADA (Jean-Marie Joly) et 

. AVIATION SANS FRONTIERES (Henri Desenfants) pour le transport aérien,

. PROMOTION DES HOMMES / CELIA (Alfred Besseau) pour le lait en poudre,  

. SECOURS CATHOLIQUE / CARITAS FRANCE (Mariane Le Gall) et

. SOS ENFANTS (Alfred Blanchet) pour l'aide humanitaire pour l’enfance,

. TULIPE (Urgence et Solidarité Internationale des Entreprises du Médicament, Dominique Lejoyeux) pour les médicaments.

 

Le FASV est soutenu et aidé notamment par :

. Pierre Morange, député (ASSEMBLEE NATIONALE, Président du groupe d’amitiés parlementaires France – Côte d’Ivoire)

. Jean-Louis Buron (EUROP ASSISTANCE),

. Marc Jacottin (MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE),

. Isabelle Urbain (ASSURANCE MALADIE DES PROFESSIONS INDEPENDANTES),

. Patrick Le Blévenec (TRESOR PUBLIC DU VAL DE MARNE),

. Jean-Claude Decalonne (CHAMBRE SYNDICALE DE LA FACTURE INSTRUMENTALE),

. Jean-Claude Leroy (GALLIA VOYAGES),

. Jean-François Crédoz (TRANSARC),

. Olivier Duhamel (GROUPE BOLLORE),

. Michel Hagège (EDITIONS MICHEL HAGEGE),

. Docteur Jean-Claude Deslandes (URGENCE PRATIQUE).

 

Le FASV bénéficie des conseils et des encouragements de

. SEM Raymond Koudou Kessié (AMBASSADEUR DE CÔTE D'IVOIRE),

. SEM Hyacinthe Marcel Kouassi (AMBASSADEUR DE CÔTE D'IVOIRE),

. Antoine Vaccaro (TBWA NON PROFIT)  

. Jean-Claude Fages (FONDATION DE FRANCE).

 

Par ailleurs, outre les innombrables oeuvres de Saint-Viateur, de nombreux autres organismes, associations et structures en Côte d’Ivoire bénéficient des prestations et utilisent les services du Fonds d’Action Saint-Viateur. Nous les aidons bien volontiers et les remercions chaleureusement pour l’aide et le soutien qu’ils apportent à la Côte d’Ivoire. Ils sont également membres d’honneur du FASV, au titre de bénéficiaires agréés :

 

. CERAP / INADES, Abidjan (Centre d’Etudes et de Recherche pour la Paix, Denis Maugenest, sj),

. Les Amis du CERAP (Jean-Bernard Bruneteaux, Paris),

. Communautés Xavières, Abobo et Korogho(Thérèse Dufour, Nicole Vial, Virginie Lecourt),

. Bénédictines et Bénédictins, Bouaké (P. Damase),

. Fraternité de la Vigerie / Pères Blancs, Abidjan (Jacques Charron),

. Fraternité Universelle (Baudoin Albanel, Paris),

. Société des Missions Africaines, Abidjan (Gabriel Noury),

. Saint-Joseph d'Aoste, Abidjan (Odetta Truc),

. Filles de la Croix, Korhogo (Janine Sein)

. La Providence, Abidjan, Bondoukou, Bouaké et Béoumi (Marie-Thérèse Charrier),

. Maison de l’Enfance, Bouaké (P. de Penfentenyo),

. Missions des Pères Dominicains en Côte d’Ivoire (P. Sidbe Sempore),

. Salésiens de Don Bosco et Marianistes,

. Société de l'Apostolat Catholique / Pallotins, Yamoussoukro (Stanislas Skusa),  

ainsi que de nombreuses missions catholiques.

 

Le FASV est partenaire de la DCC - Délégation Catholique pour la Coopération (François Laballe, Paris) et de l'Enseignement Catholique de Côte d'Ivoire (P. Ange-Thomas Agoussi, Abidjan). 

 

__________________________________________

 

 

Conseil d'Administration du Fonds d’Action Saint-Viateur 

 

Elu par l'Assemblée Générale ordinaire du FASV du 14 juin 2003 pour cinq ans renouvelables,

le Conseil d'Administration du FASV est composé de Pierre Frégeac, Président ;

Bernard Dumortier, Vice-Président ; Pierre Demierre, Vice-Président ; Gérard Vélu, Vice-Président,

Jean-Michel Grèzes, Secrétaire Général ; Jacques Mazzéi, Trésorier.

 

_________________________________________

 

 

Fonds d’Action Saint-Viateur

 

82, rue d’Hauteville, 75010 - Paris

Tél. port. : 06 79 37 90 54, bur. : 01 53 34 30 00, fax : 01 53 34 30 10

e-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

Responsables France : Edmée Fache (Déléguée Générale), Franck Le Gall (Responsable atelier-entrepôt, collectes matériel informatique), Gérard Vélu (Webmaster). Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Délégués régionaux du FASV : Philippe et Monique Blanc, Bernard et Edith Moulin (Lyon), Claude, Yolaine, Dominique et Maryse Bossard (Angers), Bruno et Christelle Boutrolle (Moissac).

 

 

ONG Saint-Viateur Côte d’Ivoire

 

Carlos Orduna, 25 B.P. 569, Abidjan 25, Côte d’Ivoire

Tél. : (225) 22 47 56 59, fax : (225) 22 47 46 49, port. : (225) 05 99 31 26

e-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

Responsables et correspondants en Côte d'Ivoire : Denise Affi (Enfants de la rue Gbagba, Bingerville), M. et Mme Docteurs Dioulo (RESCI - Ralentir l'Evolution du Sida en Côte d'Ivoire, Abidjan), Raphaël Bé Kouadio (Saint-Viateur Abidjan), Roger Debaud (Charles Lwanga, Ferkessédougou), Léon Desbos (Saint-Viateur Bouaké), Elizabeth et Augustin Amoakon (Amis des malades - Maison des bébés, Bouaké), Manu Rubio et René Despeyroux (Notre-Dame de Nazareth, Bouaké), Javier Martinez (Saint-Viateur, Bouaké), Nicole Vial (Centre Culturel Catholique, Korhogo), Bénédicte Duriez et Janine Sein (Centre de rééducation fonctionnelle Don Orione, Korhogo), Marie-Thérèse Charrier (Collège de la Providence, Béoumi), Grégoire Ahongbonon (Saint-Camille, Bouaké), Stanislas Skusa (Notre-Dame de la Paix, Yamoussoukro).

 

 

Fonds d'Action Saint-Viateur

Roger Viargues (1917 – 2000)

 

 

Liste des membres du FASV présents ou représentés à l’Assemblée Générale du 8 juillet 2006 (par ordre d’enregistrement) : 

 

 

Jean-Claude et Véronique Poutoux, Paul et Marie-Lucie Chirat, François Derbanne, Annie Girard, Michel Hagège, Jean-Claude et Jeannette Poizat, Joseph Lafitte, Pierre Demierre, Josette et René Bourcier, Virginie Lecourt, Jean-Louis Buron, Jean-François Crédoz, Denise et Jean-Lou Guillin, Paulette Palayret, Christian et Laurence Laplane, Jean-Claude et Danièle Deslandes, Claude et Jacques Risacher, Jean-Bernard Bruneteaux, Jean-Louis et Josette Mestre, Michel Ernoult, Jean Solignac, Pascale et Marcel Lécrivain, Simone et Louis Farrenq, Françoise et Jean-Pierre Ariaux, Antoine et Sophie Chaigne, Philippe Douillet, Claude Bouyssière, Yves et Yveline Charaudeau, Jean-Bernard et Anne-Marie Cailleret, Marcel Deslandes, Bernard et Maryse Ferrand, Bernard Jaurett, Claude et Anne-Marie Durand, Christine Peycelon, Jacques Mazzéi, Jean-Claude et Patricia Leroy, Patrick Perrin, Michel Thomazi, Bellino Ghirard, Christian et Mme Moser, Louis Chauffour, Marie-Jeanne Chauvet, Joël et France Jamonneau, Michel Le Borgne, Josette Blanc, Bernard Dumortier, Denise Blin, Jacky et Marthe Chomienne, Etienne et Nicolle Vallée, Serge Fabre, Benoît Rain, Elizabeth et Alain Cornut, Roger Debaud, Léon Desbos, René Despeyroux, Manu Rubio, Bernard et Edith Moulin, Claude et Yolaine Bossard, Marie-Jeanne Ahimou, André et Irène Affro, Philippe et Monique Blanc, Jacques et Marie-Thérèse Dallard, Hélène Mercadier, Jean-Pierre Saby, Christian et Chantal Thomas, Jean-Louis Delcourt, Yves Glorieux, Dorothée et Mathieu Degruson, René Hoegy, Pierre et Agnès Meilhon, Meg Morley, Dominique et Maryse Bossard, Lucile et Marion Frégeac, Françoise Deniau, Raphaël et Marie-Laure Watier, Anne-Claude Buatois, Hélène et Jean Journet, Raphaël Bé Kouadio, Pierre et Françoise Frégeac, Edmée et Alberte Fache, Gérard et Anne Vélu, Jean-Michel Grèzes, Franck Le Gall, Jacques Malençon, Kra N’Guessan, Christophe Mulliez, Claudie Haxaire, Jean-Baptiste Akrou, Brice Bado, Danielle Arsan, Cédric Troadec, Fanidja Yéo, Denys Ferrando-Durfort.

 

 

 

 

Fonds d’Action Saint-Viateur

Roger Viargues (1917 - 2000)

 

Portail d'actions éducatives, humanitaires et de développement pour la Côte d’Ivoire

 

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. / www.fasaintviateur.com

 

Pierre Frégeac   Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Tél. : 01 53 34 30 00,

Edmée Fache Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Tél. : 01 77 10 50 58

Bernard Dumortier Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Tél. : 05 94 35 04 29

Gérard Vélu Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Tél. : 06 64 40 41 12

Jean-Michel Grèzes Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Tél. : 06 84 60 18 77

Franck Le Gall Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Tél. : 01 40 02 07 55

 

 

Association Loi 1901 déclarée le 2 juillet 1999 (J.O. 31/07/99, n° 177

et J.O. 13/08/05, n° 1185) N° Siret : 484 215 843 00018 – Code APE : 913E

Crédit Agricole Quercy Rouergue, AGRIFRPP812, FR76 1120 6000 2350 0049 6553 677, code étab. 11206, code guichet 00023,

n° compte 50 004 965 536, clé RIB 77, Villefranche-de-Rouergue (tél. 05 65 75 75 78),

Titulaire : Fonds d’Action Saint-Viateur, c/o Pierre Frégeac, 82, rue d’Hauteville, 75010 – Paris

Assurance responsabilité civile : Groupama Affinités multirisque, agence Bastille, contrat n° 491011D001

 

 

 

eburneo.com

eburneo.com FONDS d'action eburneo

Partager

AddThis Social Bookmark Button

Œuvres soutenues

Oeuvres soutenues par le Fonds d'Action Saint-Viateur en Côte d'Ivoire

Le Fonds d'Action Saint-Viateur Eburneo apporte son soutien, sous des formes diverses (financement de projets ; maîtrise d'oeuvre ; collecte, fourniture et transport de dons en nature ; transfert et remise de fonds sans frais ; subventions, bourses ; assistance technique, missions d'experts etc...), aux établissements, institutions, organismes et œuvres suivants :

> Ecoles, Collèges et Lycées Saint-Viateur d'Abidjan, Bouaké et Ferké (Charles Lwanga) ;
> Foyer Jeune Viateur à Bouaké ;
> Etablissements Don Bosco (Salésiens), Champagnat (Maristes), Sainte-Elizabeth (Filles de la Croix) de Korhogo
> Collège de filles de Béoumi (Soeurs de La Providence, avec le Foyer de filles de Marcory, le Centre Chappoulie de Yopougon et le Foyer de filles de Bongouanou) ;
> CERAP-INADES (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix) (Jésuites) et ASMU (Action sociale en milieu urbain, avec les Xavières) à Abidjan ;
> Centre de rééducation fonctionnelle Don Orione et Centre Culturel Catholique de Korhogo (Xavières) ;
> Centre de santé mentale Jubilé de Korhogo (Filles de la Croix) ;
> Orphelinat Le Bon Samaritain à Katiola ;
> Hôpital général et de santé mentale Saint-Camille à Bouaké (Grégoire Ahongbonon avec LACLEF) ;
> Maison des Bébés - Amis des malades (Elizabeth et Augustin Amoakon) à Bouaké
> Caritas de Notre-Dame de Nazareth et de Saint-Paul de Gonfreville à Bouaké, de Saint-André Kagwa à Bouna et de Sainte-Odile à Bondoukou ;
> Foyer de filles Clair Logis, Maison de l’Enfance, Centre Solidarité Action Sociale avec Orphelins Enfants Sida (OSI), Monastère et Centre de santé - maternité Sainte-Marie Oliénou (Bénédictins) à Bouaké ;
> Dispensaire, école et projet spiruline de Raffierkro ;
> Ecoles et centres d'apprentissage des Soeurs de Saint-Joseph (Taabo et Tiassalé) ;
> Société de l'Apostolat Catholique - Pallotins (Notre-Dame de la Paix, Yamoussoukro et Grand-Béréby) ;
> Saint-Philippe à Abobo (Jésuites et Xavières) ;
> Société des Missions Africaines (SMA) ;
> Pères Blancs
                    et tant d’autres...

Liens

Ambassade de Côte d'Ivoire en France
www.ambassadecotedivoire.fr
 
Ambassade de France
en Côte d'Ivoire

www.ambafrance-ci.org

_________



Le Fonds d'Action Saint-Viateur soutient les oeuvres ivoiriennes des :

 Clercs de Saint-Viateur
http://www.querbes.org
http://csviator.info
http://viateurs.fr


Soeurs de la Providence
http://soeursprovidence49.cef.fr

Xavières
www.xavieres.catholique.fr/-La-Xaviere-.html

Jésuites
www.jesuites.com/missions/hors_frontiere/lettre.htm

CERAP-INADES
www.cerap-inades.org

Salésiens
www.salesien.com
donboscoafo.org/sdbci


Maristes
www.maristes-france.org/spip218

Marianistes
www.marianistes.com/v5/index.php

Missions Africaines SMA
www.missions-africaines.net

Pères Blancs
http://peres-blancs.cef.fr
www.africamission-mafr.org


Filles de la Croix
www.fillesdelacroix.net

Soeurs de Saint-Joseph
http://stjosephlyon.org

Foyers Clair Logis
www.claireamitie.org/index.htm

Bénédictins de Bouaké
www.encalcat.com/les-fondations_36.php
bouakeolienou.centredesante.over-blog.com

Société de l'Apostolat Catholique (Pallotins)
www.ndpbasilique.org/accueil.php
www.pallotti-sac.org


Centre Solidarité Action Sociale Bouaké (OSI)
http://osi.bouake.free.fr/?-Centre-Solidarite-Action-Sociale-

Association Raffierkro
http://raffierkro.org/album.html