VOUS ÊTES ICI : Accueil Le FASV Les assemblées générales Assemblée Générale 2004
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Recherche

fasaintviateur.com

Assemblée Générale du samedi 19 juin 2004 - Paris

Envoyer Imprimer PDF

Fonds d'Action Saint-Viateur

Roger Viargues (1917 – 2000)

 

 

Assemblée Générale, samedi 19 juin 2004, Paris

 

 

I – Recensement des participants

 

Quatre vingt quatorze membres du Fonds d’Action Saint-Viateur (FASV) sont présents ou représentés (contre quarante neuf en 2003 ; voir liste d'émargement des présents et registre des mandats).

 

II – Introduction

 

> Pierre Frégeac préside l'Assemblée Générale, Jean-Michel Grèzes est désigné à l’unanimité secrétaire de séance.

Le Président souhaite la bienvenue aux participants, se félicite du grand nombre de membres présents ou représentés qui témoigne de la vitalité de notre association, remercie l’ensemble des membres du Fonds d’Action Saint-Viateur pour leur engagement, leur soutien et leur fidélité, et en particulier tous ceux qui, au-delà de leur cotisation personnelle, ont collecté des fonds ou fourni des dons en nature pour les œuvres de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire.

Au nom de tous les membres du FASV, il rappelle le souvenir affectueux que chacun garde de Roger Viargues, fondateur de la mission Viatorienne de Côte d’Ivoire en 1955, et exprime l’attachement qui les réunit au pionnier entreprenant qu’il fut et qui inspire toujours notre association qui porte son nom.

> Il remercie également avec chaleur les membres du Conseil d’Administration pour le travail effectué en 2003 : Bernard Dumortier pour le développement et la logistique qui sont la marque réussie du FASV, Jean-Michel Grèzes pour son indéfectible disponibilité de secrétaire, Jacques Mazzéi dont la tenue des comptes du FASV est exemplaire, et Pierre Demierre pour sa constante bienveillance.

 

> Il fait part ensuite des nombreux messages et mails reçus de la part des absents, notamment des Clercs de Saint-Viateur (CSV) de Côte d’Ivoire. Tout d’abord, à la demande de Carlos Orduna, responsable de la Fondation Viatorienne Ivoirienne, Pierre Frégeac lit le message suivant :

 

MESSAGE DE LA FONDATION VIATORIENNE DE COTE D’IVOIRE

A L’ASSEMBLEE GENERALE DES MEMBRES DU FONDS D’ACTION SAINT-VIATEUR

Chers amis et amies du FASV,

Je suis le Père Carlos ORDUNA, responsable de la Congrégation Viatorienne et de ses œuvres en Côte d’Ivoire. Je ne voudrais pas être long mais je voudrais simplement me faire présent au milieu de votre rencontre à travers ce message amical pour vous dire combien nous sommes touchés par tous vos gestes de solidarité à l’égard de notre mission humanitaire, sociale, éducative et religieuse dans ce pays.

Tous ces dons en argent et en matériel, tous ces efforts que vous ajoutez à vos soucis quotidiens pour   récolter cette aide, pour communiquer entre vous, et pour l’acheminer jusqu’à nous, ont une valeur incalculable, nous en sommes bien conscients.

Vos gestes concrets de solidarité et votre souci pour le peuple ivoirien et pour notre mission nous stimulent et nous encouragent à aller de l’avant. Surtout en cette époque difficile que nous sommes en train de vivre en Côte d’Ivoire et qui demande de la part de tous encore plus de courage, de dépassement et d’efforts pour tenir dans l’adversité et dans une impasse dont on ne voit pas l’issue.

Au nom de tous les Viateurs de Côte d’Ivoire, Européens et Africains, au nom de toutes les personnes qui  bénéficient de vos dons généreux, je tiens à vous renouveler notre merci très reconnaissant et très sincère. Nous respectons rigoureusement vos vœux d’affectation de vos dons et, vous le savez, les gérons avec la rigueur et le sens de l’économie qui est dans notre nature…

Je voudrais adresser un merci tout particulier aux responsables du FASV dont le dévouement pour la cause ivoirienne et viatorienne est sans pareil. Merci aussi à ceux et celles qui dans les différentes zones d’implantation du FASV travaillent à ce que la flamme de la solidarité reste toujours allumée.

Je vous souhaite une bonne assemblée et que vive la solidarité franco-ivoiro-viatorienne !

Amicalement vôtre,

P. Carlos ORDUNA, csv, Supérieur de la Fondation Viatorienne de C.I. 

 

> Pierre Frégeac lit ensuite les messages chaleureux et les vœux de bonne AG parvenus de Côte d’Ivoire et de France : Raphaël Bé Kouadio, Léon Desbos, Roger Debaud, René Despeyroux, Pierre Demierre, Denys Ferrando-Durfort (Le Français en Partage), René Hoegy (LACLEF), Bruno Boutrolle, Dominique Bossard, Paul Chirat, Michel Caillard, Jacques Malençon, Bernard Moulin, Etienne et Nicolle Vallée, Marcel Lécrivain, Christophe Mulliez, Philippe Hersant, Benoît Rain, Michel Thomazi, Christian et Laurence Laplane, Claude Durand, Michel Hagège, Sophie et Antoine Chaigne, puis il lit la suite de la liste des membres ayant retourné leur pouvoir pour cette AG (jointe en annexe).

 

> Il annonce enfin qu’à l’issue de la réunion et au dîner, nous aurons le plaisir de recevoir un invité spécial de passage à Paris au retour de la semaine qu’il a passée à Washington où il a suivi le Président Laurent Gbagbo pour Fraternité-Matin : Jean-Baptiste Akrou, rédacteur en chef politique et éditorialiste du premier quotidien ivoirien, après avoir fait ses classes à Saint-Viat Infos et à Radio-Saint-Viat dans les années 72-74 ; Saint-Viateur où il fut également un brillant Valère aux côtés de Mamadou Koblé Kamara qui pétillait dans le rôle d’Harpagon au théâtre du Frère Morin et qui est aujourd’hui sous-préfet à Oumé… (Une AG du FASV ne serait pas une assemblée générale des amis de Saint-Viateur si elle ne permettait pas ces rencontres et l’évocation des souvenirs de toutes les générations de professeurs coopérants et d’élèves depuis les années 60, moments partagés dont chacun n'a vécu en réalité qu'un seul épisode, mais qui fondent ensemble notre action présente.)

 

 

III - Rapport moral et financier présenté par le Président du FASV

 

Pierre Frégeac présente le rapport moral et financier du Fonds d’Action Saint-Viateur pour l’année 2003 (voir documents envoyés avec la convocation et avec le courrier d’appel à dons 2003, dossier complet toujours disponible sur simple demande des membres auprès du secrétariat du FASV).

 

> Un engagement durable

Le FASV a contribué au développement des actions éducatives, sociales et humanitaires de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire en fournissant une aide matérielle et financière aux œuvres de Ferké, Bouaké et Abidjan. Ses membres ont ainsi apporté un soutien moral à ceux qui, sur place, souffrent de cette guerre interne qui ruine le pays. Une guerre de chefs fratricide où chacun s’empare de la bonne cause pour défendre des intérêts personnels, où il est si difficile de faire la part des choses tant la haine excède les rapports entre chaque camp, et dont les populations sont le prétexte et les otages.

 

Par leur présence auprès de tous, sans considération d’appartenance ethnique ou religieuse, les Clercs de Saint-Viateur, qui ont maintenu l’intégralité de leurs œuvres au nord comme au sud, ont fait preuve de courage, d’abnégation et de ténacité. Dans l’adversité, ils ont témoigné d’une espérance que nos membres partagent et soutiennent de toutes leurs forces. Nous saluons leur engagement et leur travail qui forcent le respect que nous devons à ceux qui maintiennent un peu d’humanité au milieu du chaos ivoirien.

 

Les membres du FASV, solidaires de toute la communauté viatorienne de Côte d’Ivoire, lui expriment leur reconnaissance et lui renouvellent leur confiance dans l’action qu’elle mène en souhaitant qu’à son niveau, elle continue à être un facteur de réconciliation et de paix.

 

Le FASV exhorte ses membres à développer leur soutien et leur aide à la Fondation Viatorienne Ivoirienne qui est devenue sans doute, et depuis longtemps, l’ONG de la plus grande utilité publique en Côte d’Ivoire.

 

> Des ressources en croissance

 

En 2003, les ressources du FASV (cotisations et collectes de fonds) se sont élevées à 31 102 euros (204 029 FF) vs 18 858 euros (123 708 FF) en 2002. Cette progression de 65 % reflète la large mobilisation de nos membres, l’accroissement de leur nombre (328 membres vs 219 en 2002) ainsi que l’augmentation du don moyen.

 

Les collectes et opérations type « bol de riz » ou « cornet de frites » dans les établissements scolaires grâce aux membres qui sont dans l’enseignement ont permis d’accroître les ressources du FASV et donc de verser directement des fonds d’urgence tout en finançant l’expédition de dons en nature. Ces collectes locales comme ces dons importants en nature que, dans leur situation professionnelle ou personnelle, les membres du FASV peuvent fournir, sont la clé du développement de notre aide.

 

A chaque membre de prendre toute initiative qui permettra d’augmenter sa contribution personnelle par la démultiplication de son action, à se battre et à se débattre pour donner des moyens de fonctionnement accrus aux CSV de Côte d’Ivoire, afin de nourrir, soigner et éduquer davantage d’enfants et de parents démunis etc.

 

Les listes de matériel expédié par containers ont été amplement diffusées et la tâche de Bernard Dumortier a été immense. Elles reflètent la diversité et l’importance de l’aide du FASV, surtout lorsque l’on considère que la valeur des marchandises expédiées s’élève à 10 à 15 fois les coûts d’enlèvement, de conditionnement et d’expédition à Abidjan.

 

Rappelons que le FASV, créé en janvier 1999, a collecté, au 31 décembre 2003, 86 000 € (56,4 millions de francs CFA) et expédié des marchandises pour une valeur supérieure à 1,07 millions d’€ (700 MF CFA). Notre objectif est de dépasser 153 000 €, soit 1 milliard de F CFA (1 MFF), dans le courant de 2005.

 

Comme l’a fait remarquer Christophe Mulliez, "cet effet démultiplicateur est remarquable et le signe du dynamisme et des énergies que le FASV peut fédérer".

 

Il faut aussi rappeler qu'un don de 500 €, ne « coûtant » à son donateur « que » 200 € (grâce à la déduction d'impôt sur le revenu), permet donc d'offrir sur place plus 5 000 € de marchandises.

 

Rappeler enfin que le FASV n’a aucun frais fixes de fonctionnement et que l’intégralité des fonds et des dons collectés le sont au bénéfice des œuvres éducatives, sociales et humanitaires de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire 

 

 

> Des membres plus nombreux

 

Le FASV a élargi son audience au delà du premier cercle des anciens professeurs coopérants qui ont travaillé en Côte d'Ivoire dans les établissements des CSV (environ 150 retrouvés, couvrant une période allant de 1965 au début des années 90). Nous ont rejoints des membres qui connaissaient Saint-Viateur en ayant travaillé dans d’autres établissements de Côte d’Ivoire ou même qui ont été directement sensibilisés par les actions du Fonds d’Action Saint-Viateur sans avoir séjourné en Côte d’Ivoire.

Merci notamment aux anciens de Béoumi, à des chercheurs du CNRS et à des experts de l’INRA qui ont séjourné à Bouaké, à des militaires qui ont servi à la base aérienne de Bouaké, aux anciens élèves des écoles Saint-Viateur de la région lyonnaise et de l’Aveyron, à tous les donateurs que la cause ivoirienne a mobilisés et qui font confiance au FASV et aux CSV. Merci enfin aux associations amies dont nous reparlerons au chapitre des activités en cours.

 

Il appartient à chacun des membres de développer son réseau de soutien, de parrainer de nouveaux membres et de participer à la construction de cette pyramide de solidarité pour la Côte d’Ivoire.

 

Selon le commentaire de Bernard Dumortier : "Les différents donateurs ont pu trouver dans le Fonds d’Action Saint-Viateur un moyen efficace et sérieux de canaliser et d’orienter leur générosité".

 

De proche en proche, de bouche à oreille, à chacun d’étendre et d’intensifier sa contribution…

 

 

IV – Rapport d’activités 2003 du FASV

 

> L’année des containers

 

L’année 2003 a été particulièrement marquée, outre le développement des activités courantes du FASV, par l’organisation et l’expédition des containers et minibus avec la mise en place d’une logistique dont l’expérience montre qu’elle n’a jamais failli. En effet, Bernard Dumortier peut être satisfait, et nous fiers de lui, car 100 % des marchandises et équipements de toute nature expédiés sont arrivés à bon port et au bon destinataire, quelle que soit l’adresse de livraison finale, ce qui n’est pas peu dire en zone occupée.

 

Bernard est un maître en tournées d’enlèvements et en listes de colisage, en établissement des connaissements maritimes et en certificats de dons, en bordereaux de détaxe et en déclarations en douane etc. Saluons également l’efficacité de Carlos Orduna qui a affrété les camions pour Bouaké et obtenu les laissez-passer des FANCI, de la Force Licorne et des Forces Nouvelles (MPCI), requis pour franchir la ligne de démarcation. Faire transiter 10 tonnes de chargement jusqu’à Bouaké sans y laisser de plumes, le FASV et les CSV l’ont fait ! Chapeau ! Enfin, c’est l’armée française que Roger Debaud et Javier Martinez ont convaincu d’acheminer les livraisons destinées à Ferké. On espère que tous sont au garde à vous à l’arrivée ! Bravo !

 

> L’année de la musique

 

Les tonnes de lait en poudre, de chapelure, d’huile et de savon, le matériel médical, le matériel sportif, les 42000 livres, les minibus de Jean-François Crédoz, les vélos de Bernard Moulin, les ordinateurs, l’électroménager et tant d’autres produits de consommation et d’équipement sont le lot courant des expéditions du FASV. Mais 2003 a été aussi l’année de la renaissance de la fanfare Saint-Viateur grâce à la formidable opération « Solidarité Fanfare Afrique » conduite avec Jacky et Tony Desclos (L’Avenir Caennais), Bernard Bergeras et André Castagnet (Pau), et bien des donateurs dont vous avez lu la contribution, avec l’aide de France Inter et de RFI. Ainsi, jamais container n’a sans doute transporté autant d’instruments de musique différents, dans une période où Abidjan se faisait plutôt livrer des containers d’armes. A chacun son combat !

 

Celui pour la musique a été lancé à Saint-Viateur Abidjan avec beaucoup de méthode, de volonté et de succès. Le professeur de musique, Williams Kouamé, aidé d’élèves musiciens de l’Institut National des Arts, nous dit que les progrès sont énormes. Il faut reconnaître que l’impatience de Carlos Orduna s’affranchit des délais habituels et que nous ne doutons pas que l’orchestre au grand complet sera fin prêt pour célébrer le cinquantenaire de Saint-Viateur en Côte d’Ivoire l’année prochaine.

 

Ce sont exactement 132 instruments qui ont été rassemblés à l’issue de l’opération qui connaît encore des retombées puisque l’Ecole de Musique d’Aurillac a offert le 15 mai dernier 7 flûtes traversières et une trompette grâce à Jean-Paul Bonnet et à Fernand Labrousse sur place, que l’Ecole de Musique de Fougères a encore en attente un beau lot d’instruments que guette Marcel Lécrivain pour Saint-Viateur, que Bernard Bergeras met la dernière main à une autre trompette et que SML Strasser Marigaux, fabricant d’instruments, renouvelle en 2004 son don d’instruments neufs.

La valeur de l’ensemble est de l’ordre de 150 000 €, c’est-à-dire pas être loin d’1 million de francs. Et tout ça, gratis pro deo !

 

Seules la mobilisation et l’énergie uniques du FASV ont permis cette réussite dont les artisans et les acteurs ne seront jamais assez remerciés, car, bien plus qu’anecdotique, ce don est un magnifique signe de confiance, d’espérance et de renaissance. La musique comme outil pédagogique, facteur d’intégration et d’émancipation, de convivialité et de libération, symbolise bien l’action du FASV.

Vive la fanfare Saint-Viateur, en espérant qu’elle retentisse aussi à Bouaké dès que possible ! Présage heureux, Raphaël Bé Kouadio, directeur de Saint-Viateur Bouaké, a pris les devants en se mettant au saxo. Ca promet !…

 

> L’année des rencontres

 

2003, enfin, a été marquée par la désignation des délégués régionaux du FASV et les premières réunions régionales du FASV qui ont réuni à Vourles (Lyon), Angers et Moissac fin septembre et début octobre, une centaine de membres de notre association autour d’amis de Côte d’Ivoire : Raphaël Bé Kouadio, Roger Debaud, Léon Desbos, René Despeyroux, Javier Martinez. Les échos de ces rencontres chaleureuses ont été également diffusés avec les photos de groupe sur lesquelles beaucoup ont essayé de reconnaître tel ou tel contemporain d’il y a pas mal d’années mais que tient unis la mémoire d’une expérience commune et inoubliable, mémoire partagée par des conjoints et de nouveaux venus parfois envahis par tant de souvenirs…

C’est le lieu de redire nos remerciements aux délégués régionaux du FASV, parfaits organisateurs de ces rencontres qui ont fortifié notre attachement à Saint-Viateur : Philippe et Monique Blanc, Claude, Yolaine, Dominique et Maryse Bossard, Bruno et Christelle Boutrolle. Ils se préparent déjà à accueillir les prochaines rencontres du FASV autour des CSV de Côte d’Ivoire en septembre-octobre prochains, que Paris devrait compléter cette année.

 

 

IV - Approbation des comptes 2003

 

Le rapport financier de l’année 2003 est présenté à l'Assemblée Générale.

A l'issue des discussions et explications, les comptes sont approuvés à l'unanimité et quitus est donné au conseil d’administration et au Président.

 

 

V - Présentation des activités en cours et des projets 2004

 

> L’état des recettes 2004

 

Pierre Frégeac annonce que le montant des cotisations et des collectes pour 2004 s’élève à ce jour à 31 211 € (204 744 FF), soit autant qu’au 31 décembre 2003, avec une progression du nombre de donateurs de 30 % sur le premier semestre, qui compte, il est vrai, pour plus de 80 % de l’année, selon les années et la saisonnalité due à l’actualité ivoirienne. Malgré cette croissance, les efforts doivent être maintenus pour faire face à l’augmentation des besoins.

 

Les membres du FASV ont été tenus informés des actions entreprises ces derniers mois et en particulier du dernier container. Les fonds qui ne sont pas consacrés au financement des expéditions ou à l’achat de matériel (ex : réfrigérateurs et gazinières) sont versés aux destinataires selon les vœux d’affectation des donateurs.

Pour information, les frais d’enlèvement, de conditionnement et d’expédition du dernier container de 40 pieds à Abidjan ont été de 4 985 € (32 700 FF), ce qui correspond à la moyenne des frais pour un container de cette taille.

Au 1er juin 2004, les recettes 2004 avaient été intégralement dépensées au profit de Saint-Viateur Côte d’Ivoire. Les recettes de juin (cotisations et dons accompagnant les pouvoirs pour l’AG le plus souvent) et les dons à venir permettent de confirmer l’envoi d’un prochain container fin septembre 2004. Mais les actions du 4ème trimestre 2004 restent à financer…

 

> Le container de mars 2004

 

Bernard Dumortier rappelle le contenu de ce container de 40 pieds (210 colis) parti en mars dernier :

- 4 cartons de livres pour enfants, Éditions du Triomphe et France Loisir (Élisabeth CORNUT)

- 18 colis de matériel sportif : 14 ballons de foot, rugby, basket, volley, hand plus le nécessaire de gonflage, 2 cages de foot, 1 anneau de basket, 8 raquettes et volants de badmington, 2 diabolos et 4 cordes à sauter (Sébastien CHAIGNE) et 30 ballons de foot, 6 de basket et 6 de hand, 26 maillots et 49 shorts,12 javelots, 5 anneaux de basket, 12 medecine-ball et 6 poids acier (Bernard DUMORTIER).

- 1 carton de matériel pédagogique pour labo de physique.

- 5 cartons de matériel chirurgical et de dentisterie (Pierre-Pascal POULET) et une malle de 760 paires de lunettes pour l'Hôpital St Camille.

- 31 colis de vêtements, chaussures d'occasion et de matériel paramédical (Élisabeth CORNUT).

- 32 vélos d'occasion (Bernard et Edith MOULIN).

- 31 cartons (Oeuvres Missionnaires de Lyon, préparés par Monique BLANC).

- 2 colis de statues (Famille ROUSSET et Pierre DEMIERRE),

- 15 colis d’instruments de musique: 11 euphoniums et tubas, 4 saxos, 1 trombone, 3 clarinettes, 2 flûtes, 3 cornets, 1 cor d'harmonie et une pédale pour grosse caisse complétant les 94 instruments envoyés en novembre 2003 (Pierre FREGEAC).

-1 imprimante, 1 broyeur à marteaux, 1 siège de dentiste pour Saint-Camille Bouaké ("LACLEF", René HOEGY).

- 4 frigos et 4 cuisinières à gaz neufs (SERSO), 20 frigos et 20 cuisinières à gaz neufs (FASV).

- 7 cartons contenant 4 PC complets (Pierre Etienne VANPOUILLE).

- 12 cartons de partitions musicales (Bernard BERGERAS et André CASTAGNET).

 

> Appel à dons en nature pour le container de septembre 2004

 

Tous les membres peuvent participer à la collecte de dons en nature en fonction des besoins. Les points de collecte se situent à Vourles, Rodez, Moissac, Angers, Paris. Des enlèvements spéciaux peuvent être organisés ailleurs pour des marchandises lourdes et/ou volumineuses.

Les enlèvements se feront entre le 15 et le 20 septembre prochains.

Bernard Dumortier a communiqué la liste indicative des dons déjà annoncés. Veuillez le contacter pour indiquer les marchandises que vous mettrez à disposition du FASV (tél. : 01 46 04 08 09, port. : 06 32 21 60 32, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

 

L'aide alimentaire et humanitaire annoncée par Agnès MEILHON et son association Appel Détresse devrait faire partie de cet envoi.

 

> Rappel : les médicaments ne peuvent en aucun cas être joints au container.

 

En effet, l'exportation de France comme l'importation en Côte d'Ivoire des produits médicamenteux est réglementée. Il faut que chaque médicament soit vérifié et corresponde aux médicaments autorisés à être exportés de France d'une part, et autorisés à être importés en CI d'autre part. Ce n'est déjà pas facile avec la réglementation européenne, mais c'est tout simplement inconcevable à l'arrivée à Abidjan si l'on n'est pas un spécialiste agréé comme Pharmaciens sans frontières ou la Croix-Rouge par exemple.

 

Reste la meilleure technique des passeurs, celle de la fourmi. Seuls les envois individuels par colis postal neutre (sans déclarer le véritable contenu) peuvent être adressés aux bons soins de Carlos Orduna, Collège Saint-Viateur Abidjan, 25 B.P. 569, Abidjan 25, Côte d’Ivoire, à l’intention du destinataire final, avec, l’expérience le montre, toutes chances d’arriver.

Bruno Boutrolle, qui en a expédié récemment, peut être de bon conseil pour savoir comment en trouver et comment s’y prendre. N’hésitez pas à le contacter.

 

> Rappel de la liste des produits et matériels recherchés :

 

Equipement culturel : fournitures scolaires (cahiers, stylos etc.), matériel pédagogique, livres (littérature générale niveau Primaire à Terminale, littérature africaine, dictionnaires, encyclopédies, albums, bandes dessinées, mais pas de livres scolaires car les programmes sont différents), CD, cassettes vidéo et DVD (films et documentaires) etc...,

Equipement santé : consommables et matériel médical (sauf médicaments) pour les infirmeries des collèges et des paroisses à disposition des quartiers (Abidjan, Bouaké, Ferké), les dispensaires et l’hôpital Saint-Camille Bouaké...,

Aide alimentaire et humanitaire : lait en poudre, denrées et produits alimentaires divers non périssables, produits d'entretien, de nettoyage et d'hygiène, savon, bougies etc...,

Equipement de transport collectif et individuel : véhicules tourisme et utilitaires, bus, 4 X 4, vélos, motos, scooters...,

Equipement électro-ménager : cuisines individuelles et collectivités (cuisinières, gazinières, réfrigérateurs), machines à coudre etc...,

Equipement informatique et audio-visuel (ordinateurs, imprimantes, téléviseurs, magnétoscopes, lecteurs DVD...) pour l’encadrement, pour la formation des élèves et les centres d’apprentissage...,

Equipement sportif : ballons, matériel, chaussures, tenues (toutes disciplines)...,

Equipement musique : guitares, synthés, amplis, partitions, pupitres, trompettes, bugles, cornets, saxophones, tubas, trombones, clarinettes, caisses claires, cymbales, grosses caisses, tambours...

> Membres d’Honneur

Beaucoup de dons en nature ont également été fournis au FASV au cours des dernières années par des associations spécialisées. Pierre Frégeac propose, conformément aux statuts du FASV, que ces associations amies et partenaires soient faites Membres d’Honneur du FASV, ce qui est approuvé par l’unanimité des membres qui prennent connaissance de leur nombre et de l’ampleur de l’aide qu’elles ont apporté.

 

Il s’agit des associations suivantes :

ADIFLOR (Isabelle Le Camus) pour les livres,

LACLEF (René Hoegy) pour le matériel fourni à l’hôpital Saint-Camille de Bouaké,

APPEL DETRESSE (Agnès Meilhon) pour l’aide alimentaire et humanitaire,

LA GERBE (Jean-Marc Semoulin) pour du matériel divers (machines à écrire etc.),

ATELIER SANS FRONTIERES (Marie Salfran) pour le matériel de sport,

LE FRANÇAIS EN PARTAGE (Denys Ferrando-Durfort) pour les livres et autres,

L’AVENIR CAENNAIS (Jacky et Tony Desclos) pour les instruments de musique.

 

Le Fonds d’Action Saint-Viateur leur souhaite la bienvenue parmi ses membres et les remercie solennellement et chaleureusement sachant qu’il pourra continuer à s’appuyer durablement sur leur soutien et leur aide.

 

> Projets

 

Comment faire plus et mieux encore ? Comment s’inspirer des idées qui marchent pour les mettre en œuvre plus largement ?

 

C’est le moment de revenir sur quelques opérations qui marchent et d’en suggérer de nouvelles.

. Philippe Blanc présente le résultat de ses « bol de riz » et de ses journées de la solidarité à Saint-Thomas d’Aquin à Oullins, toujours couronnés de succès grâce à la participation massive des élèves

. Bernard Valorge a organisé plusieurs types de collecte au collège Louis Querbes à Vourles dont un dîner « choucroute » avec les parents d’élèves qui a permis de réunir 2 400 €. Bravo !

. Pierre-Etienne Vanpouille au lycée Louis Querbes à Rodez a mis en place un « projet Afrique » en sensibilisant les élèves tout au long de l’année scolaire et en réunissant des fonds et de nombreux dons en nature, comme Elizabeth Cornut dans des écoles primaires, Josette Bourcier etc.

 

Ce sont de bonnes bases pour pérenniser ces actions, les élargir et les intensifier.

 

. Philippe Blanc suggère l’idée du principe d’une tombola annuelle du FASV, livrant le témoignage d’une association lyonnaise « Afrikavenir » qu’il a également aidée à en réussir une pour le Sénégal, avec des résultats spectaculaires dus à la très forte implication de l’équipe de jeunes qui l’a pilotée. Un exemple qui pourrait être suivi en trouvant les moyens de transposer l’opération aux contraintes et à la nature du FASV…

 

. Philippe propose également d’organiser des dîners ivoiriens (ex. : attiéké-poisson braisé), des marchés de niama-niamas (petit artisanat africain) à l’occasion de rencontres, de fêtes ou d’un événement spécial. Le moins difficile à trouver est la cuisinière…

 

. Dominique Bossard envisage d’organiser des soirées cabaret, ce dont il est déjà coutumier avec des amis musiciens et chanteurs, mais au profit de Saint-Viateur Côte d’Ivoire lors de sa prochaine tournée… Les concerts pour collecter des fonds ont montré leur succès. Avis aux artistes !

 

. Toute soirée ou événement festif permettant de collecter des fonds pour le FASV repose sur un nombre de participants élevé multiplié par un montant de contribution faible (il peut être plus facile de demander -et d’obtenir- 1 € à 100 personnes que 100 € à 1 personne), effet de levier classique à mettre en œuvre en diverses circonstances (soirées familiales élargies, mariages, anniversaires, soirées karaoké etc.) Pensez-y !

 

Bref, quand on a déjà fait ses preuves, reste à récidiver ! Bon courage à chacun dans toutes ces initiatives. Qu’elles inspirent le plus grand nombre ! La boîte à idées reste ouverte : en voici d’autres, à creuser, à mettre au point ou à mettre en œuvre…

 

 

. Bernard Dumortier propose que la logistique du FASV soit « vendue » à d’autres associations qui ont également leurs œuvres en Côte d’Ivoire mais hésitent à s’engager dans les méandres de la logistique internationale ou bien n’ont pas assez de volume pour affréter des containers. Cela se fait avec LACLEF, SERSO et les Pères Blancs. C’est avantageux tant pour le FASV qui « rentabilise » ses envois en amortissant mieux les frais fixes que pour l’association « cliente » qui peut réaliser ainsi des envois simplifiés et à moindre frais. Chacun peut promouvoir cette offre et renvoyer les demandes à Bernard pour devis (tél. : 01 46 04 08 09, port. : 06 32 21 60 32, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ).

 

. Bernard présente ensuite l’opération « Cartouches solidaires » de l’association ASAH (Association au Service de l’Action Humanitaire). Cette opération permet de récolter des fonds en échange de la collecte de cartouches laser et jet d’encre dans les entreprises et administrations, et dont le recyclage est à la fois un geste écologique et une source de revenus pour les collecteurs. La structure et le mode de fonctionnement de cette opération sont plutôt adaptés, en ce qui concerne le FASV, à l’initiative locale des délégués régionaux et des membres, tant la démarche consiste à prospecter des points de collecte de proximité. L’assemblée considère avec intérêt cette possibilité et souhaiterait que des membres puissent s’y engager en se groupant par département par exemple. Elle invite donc chacun à s’informer auprès des points de dépôt départementaux dont il trouvera la liste ainsi que tous les détails sur le site www.collectif-asah.org/accueil/recyclage.php

 

. Nathalie Lepallais a eu l’idée d’organiser cet été une exposition de dessins d’enfants de Côte d’Ivoire dans le centre de loisirs qu’elle dirige au Rouget (Cantal) afin de sensibiliser les jeunes à l’une des activités proposées, à la fois utile, éducative et généreuse puisqu’elle consistera à collecter des fournitures scolaires et des jouets pour les enfants de Bamoro, près de Bouaké. Aussitôt dit, aussitôt fait ! A la demande du FASV, c’est le P. Manu Rubio, csv, qui s’est mis à la tâche à Bouaké pour organiser un concours de dessins. Voilà ce qu’il nous dit :

 

Cher Pierre,

La nouvelle est bonne : les dessins sont déjà sur mon bureau. Les plus jeunes ont le mieux répondu à l’appel ; comme toujours, les plus grands sont aussi les plus paresseux et les plus indifférents !

Encore une observation : nombre de dessins n'ont pas été coloriés... parce que les élèves n'ont pas de crayons de couleur ! D'autres se sont débrouillés avec les couleurs (ou "la" couleur) qu'il ont trouvées dans un vieux carton. On n'avait pas pensé à çà !

Ainsi donc, quand vous montrerez ces dessins aux jeunes français, vous pourrez leur dire aussi qu'aujourd'hui le quotidien de la Côte d'Ivoire est de ne pas avoir un sou pour acheter des couleurs. C’est comme si le monde était si triste que les enfants ne le voient plus qu’en noir et blanc.

J’ai donc un peu plus de 50 dessins, souvent très expressifs. Et il y en a quelques cinq bien beaux. Est-ce qu'il y aura quelque chose pour les gagnants du concours ? (…) Merci de ta confiance. Manu

Et voici la réponse :

 

Cher Manu,

Quel plaisir de recevoir ce message ! Merci pour tous ces dessins. Le cadeau pour les meilleurs s'impose : je vais acheter de ce pas d'énormes boîtes de crayons de toutes les couleurs, telles qu'ils n'en ont jamais vues. Tu les leur remettras publiquement lors d’une réunion ou d’une fête prochaine, afin que cela fasse rêver le plus grand nombre, que ça leur donne envie de participer la prochaine fois et qu’ils revoient la vie en couleurs !

En effet, par extension de la demande initiale de Nathalie Lepallais, nous croyons que ce serait une très bonne idée d’organiser des expositions de dessins d'enfants ivoiriens dans les écoles en France et que cela intéressera beaucoup de nos membres. Aussi, nous devrons renouveler ce concours de dessins pour approvisionner ces expositions…

Dès la rentrée prochaine, il faudra l’organiser à plus grande échelle. Tu viens d’en réussir en quelque sorte la répétition ! Saint-Viateur Abidjan et Ferké entreront dans la danse afin que nous ayons dès octobre une grande quantité de dessins de qualité, avec Raphaël à Saint-Viateur Bouaké, Roger et toi à Notre-Dame de Nazareth, les enfants de la paroisse et des écoles des villages...

Nous croyons énormément au pouvoir de ces dessins d’enfants ivoiriens pour sensibiliser l'opinion car nous pourrons les utiliser de plusieurs façons et dans des lieux divers. Ils mettront des images sur ces enfants victimes de la guerre et ils contribueront à étendre l'aide du FASV. Merci ! PF

 

Encouragée par toute l’assemblée, voilà donc l’idée lancée : l’opération FASV "Expo dessins Côte d'Ivoire" sera ce que vous en ferez. C’est en particulier une opportunité nouvelle pour tous les membres du FASV qui sont dans l’enseignement. Pourquoi pas un projet pédagogique 2004-2005 s’appuyant sur une expo de ces dessins ? Pourquoi ne pas réaliser, en retour, des dessins destinés aux classes ivoiriennes pour leur faire découvrir la vie en France etc. ?

 

> Faites-nous part de vos commentaires, de vos besoins, de vos suggestions sur la meilleure façon de collecter des fonds pour le FASV en utilisant cette « collection », ce capital de témoignages émouvants sur la situation des enfants en Côte d’Ivoire. Merci.

 

 

VI – Rappel de la composition du Conseil d'Administration du FASV

 

> Elu par l'Assemblée Générale ordinaire du FASV du 14 juin 2003 pour cinq ans renouvelables, le Conseil d'Administration du FASV est composé de Pierre Frégeac, Président ; Bernard Dumortier, Vice-Président ; Pierre Demierre, deuxième Vice-Président ; Jean-Michel Grèzes, Secrétaire Général ; Jacques Mazzéi, Trésorier.

 

 

L'ensemble des points inscrits à l'ordre du jour ayant été traités, le Président remercie une nouvelle fois les participants présents et représentés puis lève la séance à 20H.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fonds d'Action Saint-Viateur

Roger Viargues (1917 – 2000)

 

 

Liste des membres du FASV présents ou représentés à l’Assemblée Générale du 19 juin 2004 (par ordre d’enregistrement) : 

 

 

Paul et Marie-Lucie Chirat, Philippe Hersant, Benoît Bernard, Christian Malrieu, Bruno Boutrolle, Denis et Francine Rousset, Louis Chauffour, Marie-Paule Maréchal, Benoît Rain, Jean-Paul et Geneviève Bonnet, Yves et Yveline Charaudeau, Jean-Bernard et Anne-Marie Cailleret, Henri Meissat, Jacques Mazzéi, Catherine et Christophe Mulliez, Christian et Chantal Thomas, Marcel Deslandes, Françoise Frégeac, Marcel Lécrivain, Etienne et Nicolle Vallée, Jean-Gabriel Albingre, Agnès et Pierre Meilhon, Roger et Juliette Pommier, Louis Farrenq, Jean-Claude Cadillac, Gabriel et Mme Toulouse, René et Mme Noyel, Claude Moles, Bernard Ferrand, Claude Bouyssière, Joseph Laffite, Lucien Pagès, Bernard et Sabine Dedieu, Jean-Pierre et Françoise Ariaux, Paulette Palayret, Jacques et Marie-Thérèse Dallard, Bernard et Jacqueline Bergeras, Jean-Marie Lemercier, Christian et Laurence Laplane, Michel Thomazi, Claude Durand, Michel Hagège, Jacques Malençon, Dorothée et Mathieu Degruson, Antoine et Sophie Chaigne, Claude et Yolaine Bossard, Maryse et Dominique Bossard, Bernard et Edith Moulin, Jean-Claude et Véronique Poutoux, Pierre Demierre, Elizabeth et Alain Cornut, Anne-Marie Durand, Jean-François Crédoz, Michel Ernoult, Michel Caillard, Patrick et Anne Perrin, Jean-Louis et Josette Mestre, Josette Blanc, Michel et Marie-Paule Guillier, Josette et René Bourcier, Bernard Dumortier, Philippe et Monique Blanc, Jean-Michel et Meg Grèzes, Pierre Frégeac.

 

 

eburneo.com

eburneo.com FONDS d'action eburneo

Partager

AddThis Social Bookmark Button

Œuvres soutenues

Oeuvres soutenues par le Fonds d'Action Saint-Viateur en Côte d'Ivoire

Le Fonds d'Action Saint-Viateur Eburneo apporte son soutien, sous des formes diverses (financement de projets ; maîtrise d'oeuvre ; collecte, fourniture et transport de dons en nature ; transfert et remise de fonds sans frais ; subventions, bourses ; assistance technique, missions d'experts etc...), aux établissements, institutions, organismes et œuvres suivants :

> Ecoles, Collèges et Lycées Saint-Viateur d'Abidjan, Bouaké et Ferké (Charles Lwanga) ;
> Foyer Jeune Viateur à Bouaké ;
> Etablissements Don Bosco (Salésiens), Champagnat (Maristes), Sainte-Elizabeth (Filles de la Croix) de Korhogo
> Collège de filles de Béoumi (Soeurs de La Providence, avec le Foyer de filles de Marcory, le Centre Chappoulie de Yopougon et le Foyer de filles de Bongouanou) ;
> CERAP-INADES (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix) (Jésuites) et ASMU (Action sociale en milieu urbain, avec les Xavières) à Abidjan ;
> Centre de rééducation fonctionnelle Don Orione et Centre Culturel Catholique de Korhogo (Xavières) ;
> Centre de santé mentale Jubilé de Korhogo (Filles de la Croix) ;
> Orphelinat Le Bon Samaritain à Katiola ;
> Hôpital général et de santé mentale Saint-Camille à Bouaké (Grégoire Ahongbonon avec LACLEF) ;
> Maison des Bébés - Amis des malades (Elizabeth et Augustin Amoakon) à Bouaké
> Caritas de Notre-Dame de Nazareth et de Saint-Paul de Gonfreville à Bouaké, de Saint-André Kagwa à Bouna et de Sainte-Odile à Bondoukou ;
> Foyer de filles Clair Logis, Maison de l’Enfance, Centre Solidarité Action Sociale avec Orphelins Enfants Sida (OSI), Monastère et Centre de santé - maternité Sainte-Marie Oliénou (Bénédictins) à Bouaké ;
> Dispensaire, école et projet spiruline de Raffierkro ;
> Ecoles et centres d'apprentissage des Soeurs de Saint-Joseph (Taabo et Tiassalé) ;
> Société de l'Apostolat Catholique - Pallotins (Notre-Dame de la Paix, Yamoussoukro et Grand-Béréby) ;
> Saint-Philippe à Abobo (Jésuites et Xavières) ;
> Société des Missions Africaines (SMA) ;
> Pères Blancs
                    et tant d’autres...

Liens

Ambassade de Côte d'Ivoire en France
www.ambassadecotedivoire.fr
 
Ambassade de France
en Côte d'Ivoire

www.ambafrance-ci.org

_________



Le Fonds d'Action Saint-Viateur soutient les oeuvres ivoiriennes des :

 Clercs de Saint-Viateur
http://www.querbes.org
http://csviator.info
http://viateurs.fr


Soeurs de la Providence
http://soeursprovidence49.cef.fr

Xavières
www.xavieres.catholique.fr/-La-Xaviere-.html

Jésuites
www.jesuites.com/missions/hors_frontiere/lettre.htm

CERAP-INADES
www.cerap-inades.org

Salésiens
www.salesien.com
donboscoafo.org/sdbci


Maristes
www.maristes-france.org/spip218

Marianistes
www.marianistes.com/v5/index.php

Missions Africaines SMA
www.missions-africaines.net

Pères Blancs
http://peres-blancs.cef.fr
www.africamission-mafr.org


Filles de la Croix
www.fillesdelacroix.net

Soeurs de Saint-Joseph
http://stjosephlyon.org

Foyers Clair Logis
www.claireamitie.org/index.htm

Bénédictins de Bouaké
www.encalcat.com/les-fondations_36.php
bouakeolienou.centredesante.over-blog.com

Société de l'Apostolat Catholique (Pallotins)
www.ndpbasilique.org/accueil.php
www.pallotti-sac.org


Centre Solidarité Action Sociale Bouaké (OSI)
http://osi.bouake.free.fr/?-Centre-Solidarite-Action-Sociale-

Association Raffierkro
http://raffierkro.org/album.html