VOUS ÊTES ICI : Accueil Le FASV Historique de Saint-Viateur Roger Viargues
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Recherche

fasaintviateur.com

Roger Viargues

Envoyer Imprimer PDF

frere_viargues

Roger Viargues est né le 12 mars 1918 à Firmi (Aveyron). Entré au noviciat de le province de Rodez en 1934, il prononce ses premiers voeux le 8 septembre 1935 et ses voeux perpétuels le 15 septembre 1943. De 1935 à 1955, il sert comme enseignant, puis directeur, dans plusieurs écoles de la province de France dont : Luc, Ceignac, Sacré-Cœur de Rodez, La Fouillade, Villefranche-de-Rouergue.

Partout où il est passé, le Frère Viargues crée, ici des groupes de théâtre, là, une troupe scoute, ailleurs, des équipes de sport ou de jeu qui, sans être directement orientées vers l’éducation de la foi, sont de vraies expériences de vie en communauté, et potentiellement susceptibles de devenir des communautés de foi.

Les familiers du frère Roger Viargues, qu’ils soient anciens élèves, anciens scouts, ou confrères, ont tous été impressionnés par la stature humaine et religieuse de l’instituteur, du chef scout, du catéchiste ou du directeur fondateur qu’il fut. Nous voyons apparaître les traits de l’éducateur qui savait stimuler, encourager mais aussi exiger. Il est un éducateur chrétien qui, a travers ses catéchèses, par l’importance donnée aux célébrations religieuses, grâce à ses capacités à rassembler et à mobiliser élèves, scouts ou maîtres, est bien dans la mission du Viateur dont le but est d’annoncer Jésus Christ et de susciter des communautés ou la foi peut s’épanouir. Et plusieurs soulignent aussi son rôle de guide personnel de la foi chez ses élèves. Les jeunes furent la passion de Roger Viargues. Il a vécu avec et pour les jeunes.

Il s’est rarement apitoyé sur tel ou tel pauvre, mais il a mis ses énergies au service de la promotion des milieux défavorisés. Ce fut d’abord le monde rural de La Fouillade, ce fut ensuite le public de l’école Notre-Dame de Villefranche-de-Rouergue dont la majorité des enfants étaient de milieux populaires.

Le 23 août 1955, c’est le départ pour la Côte d’Ivoire où il devient fondateur de la mission des clercs de Saint-Viateur dans ce pays.

Il œuvre à Bouaké de 1964 à 1975, à Ferkéssedougou, de 1976 à 1983.

Bientôt, la vie des Ivoiriens lui paraîtra aussi commune que celle de son Rouergue natal. Et il aimera cette vie.

Dès les premiers mois de son séjour à Bouaké, tout en enseignant à l’école primaire de la mission et en collaborant à la pastorale de la ville, il s’attelle à la préparation et à la construction de la future école normale. Des années durant, il n’arrêtera plus d’édifier des classes, des dortoirs, des bureaux, des logements pour les maîtres, une chapelle, une sale de spectacle, des cuisines, des ateliers ; il définit des allées, délimite des terrains de sport. On le vit même juché sur un bulldozer pour tracer à travers champs d’ignames ou de manioc la piste – aujourd’hui, une rue – qui relie Saint-Viateur à la ville de Bouaké. Il réalisait tout cela avec si peu de frais qu’un bailleur de fonds s’étonna devant lui qu'il ait réalisé une telle œuvre avec une subvention si petite. Il fit tant et si bien que quelques 25ans après avoir quitté ses responsabilités au collège, les aménagements de l’espace Saint-Viateur portent encore sa griffe.

De 1984 à 1989, il est envoyé à Abidjan pour y bâtir le scolasticat et lancer cette maison de formation.

En 1989, il rentre en France et rejoint la communauté de N.-D. de Treize-Pierres. Il effectuera un séjour en Côte d’Ivoire de novembre 1991 à février 1992, date à laquelle il rentrera définitivement en France.

Il reviendra une dernière fois sur ses pas ivoiriens en juin 1996, à l'invitation des anciens élèves de Saint-Viateur, pour un hommage solennel à celui auquel ils ont pris l'initiative d'exprimer leur reconnaissance et leur gratitude. 

Cet évènement inspirera en partie le roman "Carnaval sous les manguiers" de Pierre Frégeac, qui entraînera la création du Fonds d'Action Saint-Viateur à partir de novembre 1998. Le Frère Viargues aura participé aux prémices de cette mobilisation dont il est à l'origine, sans soupçonner l'ampleur qu'elle allait prendre, mais dans laquelle il avait une grande confiance. Son nom reste associé à celui du Fonds d'Action Saint-Viateur.

Il décède d'une brève maladie le dimanche 24 septembre 2000, jour où on fête sainte Thérèse de l’enfant Jésus, patronne des missions.

Ses obsèques ont été célébrées le 26 septembre 2000, suivies de l’inhumation dans la concession des clercs de Saint-Viateur au cimetière de Villefranche-de-Rouergue.

 

 

 

eburneo.com

eburneo.com FONDS d'action eburneo

Partager

AddThis Social Bookmark Button

Œuvres soutenues

Oeuvres soutenues par le Fonds d'Action Saint-Viateur en Côte d'Ivoire

Le Fonds d'Action Saint-Viateur Eburneo apporte son soutien, sous des formes diverses (financement de projets ; maîtrise d'oeuvre ; collecte, fourniture et transport de dons en nature ; transfert et remise de fonds sans frais ; subventions, bourses ; assistance technique, missions d'experts etc...), aux établissements, institutions, organismes et œuvres suivants :

> Ecoles, Collèges et Lycées Saint-Viateur d'Abidjan, Bouaké et Ferké (Charles Lwanga) ;
> Foyer Jeune Viateur à Bouaké ;
> Etablissements Don Bosco (Salésiens), Champagnat (Maristes), Sainte-Elizabeth (Filles de la Croix) de Korhogo
> Collège de filles de Béoumi (Soeurs de La Providence, avec le Foyer de filles de Marcory, le Centre Chappoulie de Yopougon et le Foyer de filles de Bongouanou) ;
> CERAP-INADES (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix) (Jésuites) et ASMU (Action sociale en milieu urbain, avec les Xavières) à Abidjan ;
> Centre de rééducation fonctionnelle Don Orione et Centre Culturel Catholique de Korhogo (Xavières) ;
> Centre de santé mentale Jubilé de Korhogo (Filles de la Croix) ;
> Orphelinat Le Bon Samaritain à Katiola ;
> Hôpital général et de santé mentale Saint-Camille à Bouaké (Grégoire Ahongbonon avec LACLEF) ;
> Maison des Bébés - Amis des malades (Elizabeth et Augustin Amoakon) à Bouaké
> Caritas de Notre-Dame de Nazareth et de Saint-Paul de Gonfreville à Bouaké, de Saint-André Kagwa à Bouna et de Sainte-Odile à Bondoukou ;
> Foyer de filles Clair Logis, Maison de l’Enfance, Centre Solidarité Action Sociale avec Orphelins Enfants Sida (OSI), Monastère et Centre de santé - maternité Sainte-Marie Oliénou (Bénédictins) à Bouaké ;
> Dispensaire, école et projet spiruline de Raffierkro ;
> Ecoles et centres d'apprentissage des Soeurs de Saint-Joseph (Taabo et Tiassalé) ;
> Société de l'Apostolat Catholique - Pallotins (Notre-Dame de la Paix, Yamoussoukro et Grand-Béréby) ;
> Saint-Philippe à Abobo (Jésuites et Xavières) ;
> Société des Missions Africaines (SMA) ;
> Pères Blancs
                    et tant d’autres...

Liens

Ambassade de Côte d'Ivoire en France
www.ambassadecotedivoire.fr
 
Ambassade de France
en Côte d'Ivoire

www.ambafrance-ci.org

_________



Le Fonds d'Action Saint-Viateur soutient les oeuvres ivoiriennes des :

 Clercs de Saint-Viateur
http://www.querbes.org
http://csviator.info
http://viateurs.fr


Soeurs de la Providence
http://soeursprovidence49.cef.fr

Xavières
www.xavieres.catholique.fr/-La-Xaviere-.html

Jésuites
www.jesuites.com/missions/hors_frontiere/lettre.htm

CERAP-INADES
www.cerap-inades.org

Salésiens
www.salesien.com
donboscoafo.org/sdbci


Maristes
www.maristes-france.org/spip218

Marianistes
www.marianistes.com/v5/index.php

Missions Africaines SMA
www.missions-africaines.net

Pères Blancs
http://peres-blancs.cef.fr
www.africamission-mafr.org


Filles de la Croix
www.fillesdelacroix.net

Soeurs de Saint-Joseph
http://stjosephlyon.org

Foyers Clair Logis
www.claireamitie.org/index.htm

Bénédictins de Bouaké
www.encalcat.com/les-fondations_36.php
bouakeolienou.centredesante.over-blog.com

Société de l'Apostolat Catholique (Pallotins)
www.ndpbasilique.org/accueil.php
www.pallotti-sac.org


Centre Solidarité Action Sociale Bouaké (OSI)
http://osi.bouake.free.fr/?-Centre-Solidarite-Action-Sociale-

Association Raffierkro
http://raffierkro.org/album.html